La mosquée de Planoise, la dernière à rouvrir ses portes à ses fidèles à Besançon

Publié le 19/06/2020 - 08:02
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:43

Si la plupart des mosquées de Besançon ont pu rouvrir leurs portes le 13 juin dernier après le confinement, la mosquée de Planoise, la plus grande de la ville (1.500 m2) a dû retarder sa réouverture au 22 juin pour des raisons logistiques afin d'accueillir ses fidèles dans le respect des règles sanitaires contre la propagation du covid-19. Jouad Amarouch, président de l'association Al Fath de la mosquée de Planoise répond à nos questions.

maCommune.info : Combien comptez-vous de fidèles à la mosquée de Planoise ?

Jouad Amarouch : "Le nombre de fidèles qui fréquente la Mosquée est d’environ 1300 personnes, nous accueillons non seulement les personnes de Planoise, mais également toute l’agglomération Bisontine et les villages voisins, ainsi que les étrangers de passage."

mC : Quand pensez-vous pouvoir rouvrir la mosquée au public ?

Jouad Amarouch : "Nous procédons au dernier aménagement des locaux afin de pouvoir rouvrir nos portes en début de semaine prochaine soit le 22 juin 2020."

mC : Pourquoi êtes-vous la dernière mosquée à rouvrir à Besançon ?

Jouad Amarouch : "Nous avons préféré prendre les précautions nécessaires avant de pouvoir ouvrir de nouveau au public. Nous voulions être certains que l’ensemble des conditions sanitaires était rempli sachant que nous faisons partie de la 3e catégorie et en respectant scrupuleusement le protocole sanitaire mise en place par le gouvernement. Habituellement, nous pouvons accueillir jusqu’à 1500 personnes. Avec le dispositif en vigueur, nous ne pourrons accueillir que 2 personnes par m2."

©

mC : Devez-vous mettre en place des mesures sanitaires particulières ? Quelles sont-elles ?

Jouad Amarouch : "Les locaux ont été entièrement désinfectés et aménagés avec les règles actuelles de distanciation. Nous avons mis en place un affichage des mesures d’hygiène obligatoires, nous avons informé les personnes dont l’accès ne sera pas autorisé pour le moment comme les personnes âgées et fragiles ainsi que les enfants. Nous avons procédé à un fléchage pour le sens de circulation au sein des locaux. Nous avons aussi fermé les sanitaires et les salles d’ablutions. Des masques, du gel hydroalcoolique ainsi que de petits tapis seront mis à disposition des fidèles.

Le dispositif sanitaire est un peu plus complexe pour la Mosquée Al Fath car celle-ci est plus grande que les autres mosquées de Besançon, et certains aménagements ont été nécessaires. Nous avons également fait quelques travaux.

Je mets un point d’honneur à garantir la sécurité et la santé des personnes qui fréquentent la mosquée. Je recommande aux personnes fragiles et vulnérables de rester chez eux pour le moment pour le bien de tous."

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Religion

Confinement et absence de quêtes : une perte de plusieurs milliers d’euros pour le Diocèse de Besançon

Fermées lors du premier confinement et une grande partie du second, les églises ont subi de lourdes pertes financières suite à l'absence de quêtes. En France, on estime à plus de 60 millions d'euros de préjudice cette année. Le Diocèse de Besançon, malgré plusieurs généreux donateurs, a lui aussi été impacté à hauteur de plusieurs milliers d'euros, explique Monseigneur Jean-Luc Bouilleret ce mardi 22 décembre.

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Messes suspendues : l’épiscopat espère pouvoir « trouver un protocole satisfaisant »

Le président de la Conférence des évêques de France, a exprimé dimanche sa déception de voir les messes suspendues en raison du reconfinement, mais espéré pouvoir trouver "un protocole satisfaisant" avec les pouvoirs publics pour pouvoir les célébrer à nouveau. En attendant, l’archevêque de Besançon, Mgr Jean-Luc Bouilleret, a célébré dimanche 8 novembre une messe retransmise en direct de la cathédrale St-Jean.

Besançon : les responsables des mosquées déposeront une gerbe aux pieds de cathédrale Saint-Jean en signe de paix

Ce dimanche 1er novembre 2020, les responsables des mosquées de Besançon déposeront une gerbe devant la cathédrale Saint-Jean de Besançon vers 19h00 juste après la messe de 18h15, dirigée par Mgr Jean-Luc Bouilleret, l'Archevêque de Besançon. Ils seront accompagnés par un certain nombre de fidèles pour ce geste symbolique...
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.49
ciel dégagé
le 23/04 à 18h00
Vent
4.39 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
36 %

Sondage