Besançon : les mosquées rouvrent aux fidèles à partir du 13 juin

Publié le 12/06/2020 - 11:02
Mis à jour le 12/06/2020 - 10:32

Pour faire suite à la deuxième phase de déconfinement et à la baisse du nombre de nouveaux cas de covid-19, les représentants des cinq mosquées de Besançon ont décidé de rouvrir progressivement à partir de samedi 13 juin 2020.

Mosquée
© capture google map

Les responsables des mosquées de la ville de Besançon (Mosque?e Sounna, Mosque?e de Fontaine Ecu, Mosque?e Mimarsinan, Association Turque Franc?aise de Planoise, Mosque?e Dar Al-Imane (centre-ville), Mosque?e de Palente se sont réunis deux fois afin de se concerter sur la réouverture des mosquées dont ils ont la charge.

Après avoir repoussé de 15 jours, ils ont décidé les mesures suivantes :

  • réouverture des mosquées pour celles qui le peuvent à partir du samedi 13 Juin pour les cinq offices de prière. Cela concerne toutes les mosquées de la ville à l'exception de l'Association turque française de Planoise "pour des raisons logistiques".
  • Le rassemblement hebdomadaire à l’occasion de la prière du vendredi reste source de difficultés en termes d’organisation pour le respect des règles strictes exigées : accessibilité, distanciation, désinfection, etc. De ce fait les responsables recommandent l’ajournement de ces rassemblements à une date ultérieure qui se décidera en fonction de l’évolution de la diffusion de la CoVID-19.
  • Les mesures peuvent être différentes d’une mosquée à une autre en fonction des lieux et des capacités d’accueil. Les fidèles sont invités à se rapprocher des responsables de la mosquée qu’ils fréquentent pour tout renseignement.

Les responsables se disent "particulièrement heureux d’accueillir les fidèles pour un retour progressif aux mosquées. La fréquentation des mosquées est un des éléments constitutifs de l’équilibre du quotidien du musulman". Ils appellent "les fidèles à se doter de l’esprit de responsabilité pour parvenir ensemble à une situation normale et sereine."

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Coronavirus : couvre-feu dans 54 départements en France

la liste des 54 départements • Jean Castex a averti jeudi 22 octobre 2020 que "le mois de novembre" sera "éprouvant" et que "le nombre de morts" allait "continuer d'augmenter" en raison de la deuxième vague de l'épidémie de coronavirus. Le chef du gouvernement a annoncé que les mesures de couvre-feu allaient être étendues à 38 départements. En Bourgogne-Franche-Comté cela concerne les départements de la Côte d'Or, du Jura et de la Saône-et-Loire.
EN DIRECT | COVID-19 : point sur la situation sanitaire et les mesures destinées à lutter contre le virus.

EN DIRECT | #COVID19 : point de situation sanitaire du Premier ministre Jean Castex avec Olivier Véran, Roselyne Bachelot et Cédric O.Une progression rapide et très préoccupante de l’épidémie dans tous les pays d’Europe, et notamment en France est constatée. La situation est grave.

Publiée par Gouvernement sur Mercredi 21 octobre 2020

Covid-19: Castex au front, nouveaux couvre-feux en perspective

"L'heure est grave", au point que Jean Castex remonte ce jeudi 22 octobre 2020 en première ligne pour annoncer le basculement de plusieurs départements en "alerte maximale" contre le Covid-19, avec de nouveaux couvre-feux à la clef. 54 départements seront à leur tour contraints de respecter un couvre-feu à partir de vendredi minuit. Dans la région, la Côte-d'Or, la Saône-et-Loire et le Jura sont concernés...    

Covid-19 : quelles sont les communes les plus touchées en Franche-Comté ?

Une carte du taux d'incidence sur une semaine et par commune (nombre de cas pour 100 000 habitants sur sept jours) vient d'être dévoilée par Santé Publique France. Selon les derniers chiffres disponibles au 18 octobre 2020, la bande frontalière avec la Suisse - de Pontarlier à Maiche en passant par Morteau - les secteurs de Valdahon ou encore de Saint-Claude sont particulièrement touchés avec un taux d'incidence supérieur à 250. Besançon oscille entre 150 et 250 cas pour 100.000 habitants. Regardez les cartes.

Rassemblements familiaux : « À défaut de les interdire, il est clair qu’il faut les limiter » (Pr Limat, CHU de Besançon)

La deuxième vague de l'épidémie de Covid-19 est prévue dans deux à trois semaines dans le Département du Doubs comme au niveau national. Pendant cette période, les cartes sont entre les mains de la population pour éviter que les hôpitaux soient subermergés. Pour le Professeur Samuel Limat, président de la commission médicale d’établissement au CHU de Besançon, cela passe par une limitation du nombre de personnes qui se rassemblent et particulièrement les personnes fragiles.

Covid-19 : quelles nouvelles mesures en Haute-Saône ?

La préfecture de Haute-Saône indique ce 20 octobre 2020 que la situation sanitaire s'est "rapidement dégradée" depuis le mois de septembre et annonce des mesures départementales complémentaires à celles édictées au niveau national.

Sondage – Respectez-vous la « règle de 6 » personnes maxi à table chez vous ?

SONDAGE • Parmi les nouvelles règles à respecter pour limiter la propagation de la Covid-19, le président de la République recommande la "règle de 6", c'est-à-dire de ne pas être plus de 6 personnes lors de rassemblements chez soi notamment lors de repas. Et vous, respectez-vous cette règle à la maison ? C'est notre sondage de la semaine...

Religion

Hommage à Samuel Paty : la maire d’Ornans invite les habitants à poser une bougie sur leur fenêtre

Isabelle Guillame a décidé de mettre les drapeaux de la mairie d'Ornans en berne jusqu'à la fin de la semaine. Ce mercredi 21 octobre 2020, jour d'hommage national, les conseillers observeront une minute de silence. La maire d'Ornans invite les habitants "à s’associer à cet hommage et à poser une bougie sur leur fenêtre dès ce soir".

Samuel Paty tué : « Nous sommes scandalisés que des gens emplis de haine associent l’Islam à leur folie meurtrière » (Mosquées de Besançon)

Suite à l'assassinat du professeur d'histoire-géographique Samuel Paty vendredi dernier, les responsables des mosquées de Besançon dénoncent un acte "odieux" qui vient "remettre en question l'exercice du métier noble d'enseignant". Ils appellent "à la vigilance et à l'unité pour faire front contre l'extrémisime et toutes les tentatives de division de notre pays."

Frappée et tondue à Besançon parce qu’elle aime un chrétien : Gérald Darmanin parle de barbarie

Les réactions se multiplient après les violences subies par une adolescente musulmane de 17 ans dans le quartier des Clairs-soleils à Besançon. Le ministre de l'Intérieur estime que cette violence appelle aux sanctions les plus sévères. Pour Anne Vignot, la maire EELV de Besançon cette "intolérance (...) n'a pas sa place dans notre République."

Une adolescente musulmane tondue et frappée pour avoir fréquenté un chrétien

Les parents, l'oncle et la tante d'une adolescente musulmane de 17 ans originaire de Bosnie-Herzégovine l'ont tondue et violemment frappée lundi 17 août 2020 dans le quartier des Clairs-Soleils à Besançon, lui reprochant une liaison avec un jeune serbe chrétien, a-t-on appris vendredi auprès du parquet de Besançon.

Célébration de l’Aïd-el-Kebir en Bourgogne-Franche-Comté : des règles sanitaires et environnementales à respecter

La fête de l’Aïd-el-Kébir devrait débuter vers le samedi 1er août 2020. La date, fixée par le conseil français du culte musulman, sera confirmée une dizaine de jours avant l’événement. Cette fête, qui dure traditionnellement trois jours, donne lieu à des abattages rituels d’animaux et doit se dérouler dans le respect des réglementations sanitaires, environnementales, relatives au bien-être animal et commerciales, rappelle la préfecture de Bourgogne Franche-Comté.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.53
légère pluie
le 23/10 à 0h00
Vent
2.15 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
98 %

Sondage