La Pive, la monnaie 100 % Franche-Comté en expérimentation

Publié le 19/04/2017 - 11:18
Mis à jour le 22/04/2017 - 09:50

Mis en lumière dans le film « Demain » de Cyril Dion, la monnaie locale est légale en France depuis le 31 juillet 2014. Le projet de « la Pive », une monnaie 100 % franc-comtoise a récolté plus de 21 000€ sur le site  de financement participatif « Arizuka.com« . Les cinq coupures sont actuellement en phase de test sur Besançon. La Pive pourrait être mis en circulation dès cette rentrée 2017.  

La Pive en 3 questions

La Pive ? Qu’est-ce que c’est?

La Pive c’est d’abord un fruit typique de Franche-Comté qui pousse sur les sapins et les épicéas. Mais c’est aussi l'initiative d’un homme, Jean-Jacques Bret, qui a souhaité créer une monnaie locale à l’échelle de la Franche-Comté mais pas la Bourgogne ! Réunissant un groupe de travail en 2014 pour réfléchir au projet, il devient rapidement président de l’association la Pive. L’initiative citoyenne est lancée.

La Pive doit permettre, à ceux qui la possède, de payer tout en respectant l’environnement. Elle a pour objectif d’orienter les dépenses de l’utilisateur : ceux qui acceptent la Pive répondent forcément à une démarche écologique et solidaire.

Une pive est égale à un euro. Destiné dans un premier temps aux particulier, l'objectif est d'étendre cette monnaie locale aux paiement entre professionnels afin "de créer un lien social et une sorte de boucle avec l’argent” explique Sébastien Paris de l'association Pive qui compte aujourd'hui 400 adhérents.

Trois groupes sont déjà très actifs et vont commencer les tests de mise en circulation de la monnaie : Besançon, Pays du Revermont et Lons le Saunier. La mise en circulation officielle est prévue pour le mois de septembre 2017.

La Pive, comment ça marche ? Comment les obtenir ?

Les monnaies locales sont légales depuis le 31 juillet 2014 en France. La Pive est une monnaie papier de 5 coupures : 1, 2, , 5, 10 et 20 pives. Elle répond aux mêmes règles que les tickets restaurants : les particuliers payants en Pive peuvent mettre l'appoint en euros mais ne peuvent se faire rembourser leur pive en euros. En revanche, les professionnels détenteurs de pive peuvent quant à eux se faire rembourser les pives en trop.

“Il faut savoir que chaque Pive émise est garantie dans une banque normale” précise  Sébastien Paris, salarié à l’association.  Pour obtenir des pives c’est très simple : des comptoirs d’échanges vont être mis en place dans toute la ville. Ils permettront aux utilisateurs d’acheter des pives pour ensuite les utiliser.

Le premier à ouvrir ses portes est le 31 rue battant, le local de l’association Pive. Plus tard, les professionnels faisant parti du réseau pourront eux aussi être un comptoir d’échange. Ces derniers étant reconnaissable à la vignette de l’association sur leurs vitrines.

Pourquoi payer en Pive ?

La Pive entre dans une démarche solidaire, elle garantit à celui qui l’utilise que l’endroit où il va faire ses achats répond aux mêmes valeurs humaines. "En l’utilisant, chaque personne contribue à la dynamisation de l’économie locale et ainsi s’éloigne de plus en plus des grands groupes et industries" explique Sébastien Paris.  "En encourageant la consommation locale, l’utilisateur de la pive participe à la réduction de l’impact écologique. Sur une ville comme Besançon, la Pive va agir comme un marqueur d’identité culturel mais aussi à la mise en valeur d’un citoyen soucieux de l’environnement."

 INFOS +

Une réunion mensuelle s'est tenue le mardi 18 avril dans les locaux de l’association au 31 rue Battant. Cette dernière vient préparer la première batterie de test de la mise en circulation des nouveaux billets. Les réunions sont prévues tous les troisièmes mardi du mois.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Au régal de chouchou, nouveau salon de thé bisontin

Christine Demange habite Pouilley les Vignes et vient d’ouvrir un nouveau salon de thé, Au régal de Chouchou situé au 128 grande rue à Besançon. Issue de la finance, cette mère de famille de quatre enfants a décidé de changer de voie professionnelle durant le confinement et a désormais troqué son tailleur pour un tablier… sans regrets !

Sondage – Éteindre l’éclairage public de certains quartiers de Besançon pour faire des économies, qu’en pensez-vous ?

À partir du 30 novembre 2022, l’éclairage public sera éteint dans plusieurs quartiers bisontin pour faire face à l’envolée des prix de l’énergie. La municipalité va progressivement éteindre les lumières entre 23 h et 5 h. Avec cette mesure, elle compte économiser 120.000 €. Selon vous, est-ce une bonne idée ? C'est notre sondage de la semaine.

On a goûté pour vous le calendrier de l’avent de laGrange à Marnay…

Chaque année, laGrange à Marnay propose un calendrier de l’avent version gourmande avec ses produits et des découvertes. Élodie et Alexane, journalistes pour maCommune.info et amatrices de boissons chaudes, ont testé pour vous les thés, tisanes et rooibos de ce calendrier particulier…

Bourgogne Franche-Comté : La retraite progressive ou comment se préparer au départ à la retraite

PUBLI-INFO • Le départ en retraite effraye, c’est un fait. Les futurs retraités redoutent de se retrouver sans activités pour occuper leurs journées. Ainsi, la retraite progressive permet, à partir de 60 ans, de recevoir une part de sa re­traite tout en réduisant son temps de travail. À travers, le témoignage de Pierre-Jean, salarié de 62 ans, décou­vrez ce qu’est concrètement la retraite progressive et les motivations qui l’ont poussé à en faire la demande.

Connaissez-vous le Livret Engagé Sociétaire du Crédit Agricole Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • Le Crédit Agricole s’engage ! Il offre la possibilité à ses clients sociétaires de devenir acteurs des grandes transitions climatiques, agricoles et sociétales à chaque instant et quels que soient leurs moyens, grâce au Livret Engagé Sociétaire.

Plusieurs quartiers de Besançon seront plongés dans le noir à partir du 30 novembre

Dans le but de faire face à l’envolée des prix de l’énergie et à la gravité de la crise énergétique, la Ville de Besançon a lancé un "Plan de sobriété énergétique" qui impose des actions immédiates et d'ampleur inédite. À partir du 30 novembre 2022, l’éclairage public sera éteint dans plusieurs quartiers bisontins…

L’État propose une aide jusqu’à 1.500€ pour remplacer une chaudière à fioul

INFO PRATIQUE • Une aide supplémentaire pouvant atteindre 1.500€ est accordée aux ménages qui remplacent leur chaudière au fioul par un système de chauffage plus respectueux de l’environnement (pompe à chaleur, système à énergie solaire, chaudière biomasse...). Instaurée par un arrêté publié au Journal officiel du 28 octobre 2022, cette prime supplémentaire, appelée "Coup de boost fiou", est temporaire.

Flambée des coûts de production : la CMA souhaite accompagner les entreprises et les artisans

La forte hausse des matières premières, des fournitures, de la masse salariale et de l’énergie affecte de nombreuses trésoreries. Afin d’apporter de l’aide, la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA) de la région Bourgogne-Franche-Comté se dit mobilisée pour accompagner les artisans et entreprises en difficultés.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.64
couvert
le 30/11 à 15h00
Vent
3.15 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
81 %