La Pive, la monnaie 100 % Franche-Comté en expérimentation

Publié le 19/04/2017 - 11:18
Mis à jour le 22/04/2017 - 09:50

Mis en lumière dans le film "Demain" de Cyril Dion, la monnaie locale est légale en France depuis le 31 juillet 2014. Le projet de "la Pive", une monnaie 100 % franc-comtoise a récolté plus de 21 000€ sur le site  de financement participatif "Arizuka.com". Les cinq coupures sont actuellement en phase de test sur Besançon. La Pive pourrait être mis en circulation dès cette rentrée 2017.  

La Pive en 3 questions

PUBLICITÉ

La Pive ? Qu’est-ce que c’est?

La Pive c’est d’abord un fruit typique de Franche-Comté qui pousse sur les sapins et les épicéas. Mais c’est aussi l’initiative d’un homme, Jean-Jacques Bret, qui a souhaité créer une monnaie locale à l’échelle de la Franche-Comté mais pas la Bourgogne ! Réunissant un groupe de travail en 2014 pour réfléchir au projet, il devient rapidement président de l’association la Pive. L’initiative citoyenne est lancée.

La Pive doit permettre, à ceux qui la possède, de payer tout en respectant l’environnement. Elle a pour objectif d’orienter les dépenses de l’utilisateur : ceux qui acceptent la Pive répondent forcément à une démarche écologique et solidaire.

Une pive est égale à un euro. Destiné dans un premier temps aux particulier, l’objectif est d’étendre cette monnaie locale aux paiement entre professionnels afin « de créer un lien social et une sorte de boucle avec l’argent” explique Sébastien Paris de l’association Pive qui compte aujourd’hui 400 adhérents.

Trois groupes sont déjà très actifs et vont commencer les tests de mise en circulation de la monnaie : Besançon, Pays du Revermont et Lons le Saunier. La mise en circulation officielle est prévue pour le mois de septembre 2017.

La Pive, comment ça marche ? Comment les obtenir ?

Les monnaies locales sont légales depuis le 31 juillet 2014 en France. La Pive est une monnaie papier de 5 coupures : 1, 2, , 5, 10 et 20 pives. Elle répond aux mêmes règles que les tickets restaurants : les particuliers payants en Pive peuvent mettre l’appoint en euros mais ne peuvent se faire rembourser leur pive en euros. En revanche, les professionnels détenteurs de pive peuvent quant à eux se faire rembourser les pives en trop.

“Il faut savoir que chaque Pive émise est garantie dans une banque normale” précise  Sébastien Paris, salarié à l’association.  Pour obtenir des pives c’est très simple : des comptoirs d’échanges vont être mis en place dans toute la ville. Ils permettront aux utilisateurs d’acheter des pives pour ensuite les utiliser.

Le premier à ouvrir ses portes est le 31 rue battant, le local de l’association Pive. Plus tard, les professionnels faisant parti du réseau pourront eux aussi être un comptoir d’échange. Ces derniers étant reconnaissable à la vignette de l’association sur leurs vitrines.

Pourquoi payer en Pive ?

La Pive entre dans une démarche solidaire, elle garantit à celui qui l’utilise que l’endroit où il va faire ses achats répond aux mêmes valeurs humaines. « En l’utilisant, chaque personne contribue à la dynamisation de l’économie locale et ainsi s’éloigne de plus en plus des grands groupes et industries » explique Sébastien Paris.  « En encourageant la consommation locale, l’utilisateur de la pive participe à la réduction de l’impact écologique. Sur une ville comme Besançon, la Pive va agir comme un marqueur d’identité culturel mais aussi à la mise en valeur d’un citoyen soucieux de l’environnement. »

 INFOS +

Une réunion mensuelle s’est tenue le mardi 18 avril dans les locaux de l’association au 31 rue Battant. Cette dernière vient préparer la première batterie de test de la mise en circulation des nouveaux billets. Les réunions sont prévues tous les troisièmes mardi du mois.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

publi-info • Le centre de sports indoor Play Arena propose une offre unique à Besançon : 3 terrains de football, 4 terrains de badminton et 2 courts de squash sur une surface de plus de 2 800 m2. C’est aussi un complexe aménagé pour l’accueil des séminaires d’entreprises et team building.

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Publi-info • Peugeot Saveurs SNC conçoit et fabrique à Quingey nombre de produits qui prennent place sur nos tables, dont les célèbres moulins Peugeot et des accessoires dédiés à la dégustation du vin. Cette année, du 21 au 23 juin, la manufacture organise sa première grande braderie autour de ses fabrications.

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le 2 mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert "Beaux Art" au centre-ville de Besançon. La case de Sophie, propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.92
nuageux
le 18/06 à 18h00
Vent
2.39 m/s
Pression
1012.72 hPa
Humidité
75 %

Sondage