SUD PTT craint la fermeture de la plateforme "courrier" de Besançon...

Publié le 07/02/2014 - 14:50
Mis à jour le 08/02/2014 - 08:29

Depuis plusieurs mois, le Syndicat SUD PTT du Doubs interpelle les élus sur la situation de la Plateforme industrielle du courrier (PIC) de Besançon. Celle-ci est menacée de fermeture à l’horizon 2015.

 ©
©

Plus de 250 emplois à la clef

Mises en place dans les années 2000 dans le cadre d’une grande réorganisation des services postaux, ces plateformes centralisent et traitent le courrier avant son acheminement. Elles devaient permettre de faire face à la concurrence. Au nombre de 120 au départ, "on en compte aujourd’hui plus qu’une soixantaine en France", signale Julien Juif du syndicat Sud PTT du Doubs.

Après les fermetures successives en 2009 des plateformes de Lons-Le-Saunier, Vesoul et Belfort, ce serait donc au tour de celle de Besançon, "le dernier centre de la région." Les rumeurs vont bon train, mais la direction régionale de la Poste n'a rien confirmé pour l'heure. Une radio locale aurait même diffusé l'information sur ses ondes selon le syndicat.

La mutualisation en cause ?

"La Poste a annoncé la fermeture de 15 centres de tri similaires en 2014, en Ile-de-France et dans le Sud. Besançon ne serait pas concerné, mais il est possible qu’on ne parle pas des prochaines fermetures de site en raisons des élections proches", explique Julien Juif.

La fermeture de la plateforme bisontine supprimerait des coûts de fonctionnement et de transport selon le syndicat. La mutualisation potentielle avec la Bourgogne pourrait aussi avoir son rôle. "Nous ne sommes même pas sûrs d’avoir encore une direction régionale en 2015. La Franche-Comté est la région sacrifiée." À terme ce sont 250 emplois qui sont concernés, plus les emplois annexes qui gravitent autour (femmes de ménage, technicien, agents de sécurité...) Pour le syndicaliste, les nouvelles générations auront peu de chance de travailler à la Poste : "les départs en retraite ne sont pas remplacés et les nouvelles embauches se font en statut précaire."

Intervention du maire

Depuis septembre, du trafic courrier de la partie Nord Franche-Comté, normalement traité au centre bisontin, est déjà envoyé sur d’autres plateformes : à Strasbourg et en Lorraine. À compter du 17 février, ce sera au tour du courrier du Jura d’être transféré sur la plateforme de Dijon. "Ce sont nos collègues dijonnais qui nous en ont informés", note Julien Juig. Si cela venait à se confirmer, le syndicat compte bien réagir. Il a déjà alerté les élus locaux.

Le maire de la ville, Jean-Louis Fousseret, a reçu une délégation du syndicat et serait intervenu auprès de la Poste et du Ministre des Finances, Pierre Moscovici, demandant l’arrêt du transfert du Jura et la pérennité de la PIC de Besançon.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

De nouveaux aménagements de la circulation dans le cadran nord-est bisontin

Ces derniers mois, de nombreux riverains et collectifs de riverains ont témoigné des effets positifs ou négatifs du plan de circulation mis en place à titre expérimental à l’automne 2023 dans les quartiers de la Combe Saragosse et du Point du Jour à Besançon. La Ville indique avoir eu des rencontres "particulièrement constructives et riches en propositions" à la suite de quoi, de nouveaux aménagements ont été pensés, a-ton appris le 23 mai 2024.

La Bourgogne-Franche-Comté représentée au plus grand salon européen des nouvelles technologies…

L'intelligence artificielle (IA) règne en maître sur VivaTech, le plus grand salon européen sur les nouvelles technologies, qui s'ouvre mercredi 22 mai 2024 à Paris avec des têtes d'affiche internationales du secteur. La Bourgogne-Franche-Comté est présente avec un pavillon régional dédié…

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez Baud ?

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.45
nuageux
le 25/05 à 3h00
Vent
1.26 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
97 %