SUD PTT craint la fermeture de la plateforme "courrier" de Besançon...

Publié le 07/02/2014 - 14:50
Mis à jour le 08/02/2014 - 08:29

Depuis plusieurs mois, le Syndicat SUD PTT du Doubs interpelle les élus sur la situation de la Plateforme industrielle du courrier (PIC) de Besançon. Celle-ci est menacée de fermeture à l'horizon 2015.

dsc00842.jpg
© dr

Plus de 250 emplois à la clef

PUBLICITÉ

Mises en place dans les années 2000 dans le cadre d’une grande réorganisation des services postaux, ces plateformes centralisent et traitent le courrier avant son acheminement. Elles devaient permettre de faire face à la concurrence. Au nombre de 120 au départ, « on en compte aujourd’hui plus qu’une soixantaine en France », signale Julien Juif du syndicat Sud PTT du Doubs.

Après les fermetures successives en 2009 des plateformes de Lons-Le-Saunier, Vesoul et Belfort, ce serait donc au tour de celle de Besançon, « le dernier centre de la région. » Les rumeurs vont bon train, mais la direction régionale de la Poste n’a rien confirmé pour l’heure. Une radio locale aurait même diffusé l’information sur ses ondes selon le syndicat.

La mutualisation en cause ?

« La Poste a annoncé la fermeture de 15 centres de tri similaires en 2014, en Ile-de-France et dans le Sud. Besançon ne serait pas concerné, mais il est possible qu’on ne parle pas des prochaines fermetures de site en raisons des élections proches », explique Julien Juif.

La fermeture de la plateforme bisontine supprimerait des coûts de fonctionnement et de transport selon le syndicat. La mutualisation potentielle avec la Bourgogne pourrait aussi avoir son rôle. « Nous ne sommes même pas sûrs d’avoir encore une direction régionale en 2015. La Franche-Comté est la région sacrifiée. » À terme ce sont 250 emplois qui sont concernés, plus les emplois annexes qui gravitent autour (femmes de ménage, technicien, agents de sécurité…) Pour le syndicaliste, les nouvelles générations auront peu de chance de travailler à la Poste : « les départs en retraite ne sont pas remplacés et les nouvelles embauches se font en statut précaire. »

Intervention du maire

Depuis septembre, du trafic courrier de la partie Nord Franche-Comté, normalement traité au centre bisontin, est déjà envoyé sur d’autres plateformes : à Strasbourg et en Lorraine. À compter du 17 février, ce sera au tour du courrier du Jura d’être transféré sur la plateforme de Dijon. « Ce sont nos collègues dijonnais qui nous en ont informés », note Julien Juig. Si cela venait à se confirmer, le syndicat compte bien réagir. Il a déjà alerté les élus locaux.

Le maire de la ville, Jean-Louis Fousseret, a reçu une délégation du syndicat et serait intervenu auprès de la Poste et du Ministre des Finances, Pierre Moscovici, demandant l’arrêt du transfert du Jura et la pérennité de la PIC de Besançon.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

250 à 350 embauches pour PSA Vesoul

250 à 350 embauches pour PSA Vesoul

La plateforme logistique de pièces détachées du constructeur automobile de Vesoul recrute. D'ici la fin de l'année, 250 à 350 emplois sont à pourvoir sur différents postes. PSA assure prendre en charge la formation du personnel. 

La poste de Mouthe rouvre ses portes

La poste de Mouthe rouvre ses portes

Nouvelle signalétique, mobilier moderne, couleurs dynamiques, espace clair, nouvel accueil, tout a été repensé à la poste de Mouthe… Elle rouvre ses portes le 29 juillet 2019 à 14h00. Elle était fermée depuis le 13 juin dernier.

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

publi-info • Le centre de sports indoor Play Arena propose une offre unique à Besançon : 3 terrains de football, 4 terrains de badminton et 2 courts de squash sur une surface de plus de 2 800 m2. C’est aussi un complexe aménagé pour l’accueil des séminaires d’entreprises et team building.

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 34.75
nuageux
le 23/07 à 12h00
Vent
1.44 m/s
Pression
1018.79 hPa
Humidité
45 %

Sondage