"La production bovine au bord de l’implosion" selon les jeunes agriculteurs de Haute-Saône

Publié le 14/10/2014 - 09:19
Mis à jour le 14/10/2014 - 12:25

Les éleveurs de bovins sont aujourd’hui partagés entre « résignation et révolte » en raison des coûts de production « qui ne  baissent pas » et le prix des bovins à la vente qui « s’effritent chaque semaine ». Ils dénoncent les enseignes de restauration qui importent de la viande étrangère « pour casser les prix du marché ». Ils ont décidé d’exprimer leur révolte ce mercredi 15 octobre 2014 sur le parking de la Maison des agriculteurs de Vesoul…

 ©
©
"Leurs coûts de production ne baissent pas (bovins), les prix à la vente des bovins s’effritent chaque semaine. Ils se trouvent dans une crise de revenu sans précédent. Et dans le même temps, certaines enseignes de restauration hors domicile importent de la viande étrangère pour casser les prix du marché.
Quant aux pouvoirs publics, ils maintiennent une pression des contrôles avec des réglementations inapplicables et parfois proches de l’absurde. Ces mêmes pouvoirs publics et collectivités locales continuent d’importer massivement de la viande bovine étrangère dans la restauration hors domicile (hôpitaux, lycées...).
Produire français pour manger français, ça ne peut pas être que des mots !
Les éleveurs de Haute-Saône vont faire entendre leur voix ce mercredi 15 octobre 2014 sur parking de la maison des agriculteurs de Vesoul à partir de 10h15."
(Communiqué)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Bientôt des panneaux photovoltaïques au stade Léo Lagrange de Besançon ?

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Base de loisirs d’Osselle : qui sont les deux chefs bisontins à la tête du nouveau restaurant ?

Suite à un appel d’offres lancé par Grand Besançon Métropole en février dernier pour trouver les gérants du snack et du restaurant de la base de loisirs d’Osselle, le projet de deux chefs bisontins, déjà bien connus, a été retenu. Celui d’Adrien Rognon, gérant de la Pizzeria Piano et de Sylvain Piguet, gérant de LÔ à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.39
légère pluie
le 18/06 à 21h00
Vent
1.34 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
83 %