La région Bourgogne Franche-Comté organise des débats autour d’un café

Publié le 01/04/2016 - 18:14
Mis à jour le 16/04/2019 - 10:35

Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté a décidé d’organiser du 4 au 15 avril 2016, 38 cafés-débats sur tout le territoire autour du thème : "Ensemble, construisons la région Bourgogne-Franche-Comté".

1-dsc_0769.jpg
Marie-Guite Dufay ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

C’est un véritable marathon auquel vont s’atteler les conseillers régionaux pendant 12 jours. Dans 35 communes de la région, les 51 élus de la majorité, accompagnés de 16 grands témoins (présidents d’associations, directeurs de structures, etc) s’installeront, l’espace de quelques heures, pour échanger avec les citoyens dans le but de réfléchir ensemble à la construction de la Bourgogne-Franche-Comté.

Cette démarche s’inscrit dans les « engagements de la présidente lors de sa campagne régionale » ; et plus globalement dans un « dispositif de concertation visant à contribuer à l’élaboration du plan de mandat ».

Chaque café abordera une thématique particulière, comme l’innovation, l’université, la biodiversité ou encore l’économie.

Ces rencontres devraient voir le jour plusieurs fois au cours du mandat afin de conserver une « écoute attentive des habitants ».

Toutes les informations, dates et lieux, sur le site de la région Bourgogne-Franche-Comté : www.bourgognefranchecomte.fr

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 33.96
ciel dégagé
le 27/06 à 12h00
Vent
3.12 m/s
Pression
1021.8 hPa
Humidité
55 %

Sondage