Alerte Témoin

La salle de jeux "Le Petit Prince" au CHRU de Besançon "vend du rêve aux enfants"

Publié le 01/06/2017 - 16:44
Mis à jour le 15/04/2019 - 14:53

Le professeur Rachel Vieux, chef du service pédiatrique du CHRU de Besançon, explique les atouts de la nouvelle salle de jeux "Le Petit Prince", fonctionnelle depuis le 20 mai 2017.

"Cette une nouvelle salle qui vend du rêve, qui fait sourire les enfants, les amusent", s'enthousiasme Rachel Vieux, chef du service depuis septembre 2015. "Avant les murs étaient blancs avec de vieilles tables et chaises".

Des meubles originaux

La salle "très fonctionnelle" avec divers meubles a été créées par des jeunes du lycée Saint Joseph en première bac professionnel. Ils ont été aidés de l'entreprise Mourot de l'hôpital-du-Grosbois.

Lorsque que les enfants rentrent dans la salle, l'avion de Saint Exupéry est directement reconnaissable et en relief. Il partage la pièce avec sur l'aile supérieure un projecteur qui permet à un écran mural de diffuser des films. Huit enceintes ont été apposées pour "permettre aux enfants malentendant de profiter des diffusions correctement" précise le professeur.

L'aile inférieure possède une table de jeux rétractable pour permettre aux enfants en brancard de visionner les dessins animés. Beaucoup de zones de rangements ont également été prévues ainsi que des ordinateurs, un petit train intégré ainsi qu'une cuisine. Cette dernière permet de "mener un apprentissage de la cuisine saine ainsi que de réhabituer ceux qui ont des phobies alimentaires".

Un co-financement

Le CHRU de Besançon a versé à hauteur de 7.000 euros pour le financement de la nouvelle salle. Le coût de telles rénovations s'élevant à 40.000 euros, du mécénat privé a permis, à travers l'appel de l'association P'tits bouts de ficelles et de son président Christophe Schoenauer, de faire naître le projet.

Un intérêt médical

Les enfants de zéro à 17 ans révolus sont admis dans ce service pour des pathologies courtes (quelques jours) où lourdes (plusieurs mois). "Nous ne tenons pas seulement en compte l'aspect médical surtout pour le service pédiatrie. Cette salle participe au bien-être de l'enfant et lorsque qu'il se sent bien et en sécurité, le traitement de la maladie est plus efficace" tient à explique le professeur.

Rachel Vieux, émut, raconte "un jour, j'ai vu une jeune fille anorexique se recoiffer devant un miroir en forme de hublot. Elle avait un instant oublier sa maladie et se voyait autrement par le jeu".

Les scènes cultes du "Petit Prince" sont représentées et permettent "d'expliquer aux enfants à travers le renard la question de la vie en société et le fait de s'apprivoiser" mais également de leur faire comprendre des notions de la vie...

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

50 patients en réanimation héliportés vers d’autres régions

Afin d’anticiper une saturation des capacités d’accueil dans les services de réanimation des établissements de santé de la région, une stratégie d’organisation de transferts de patients Covid-19 a été mise en place au niveau national par le Centre de crise sanitaire, pilotée dans notre région par l’Agence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté. 50 patients ont été transférés les 28, 29 et 30 mars 2020.

Coronavirus : 23 nouveaux décès en Bourgogne Franche-Comté

187 décès • L'agence régionale de santé Bourgogne Franche-Comté a publié son nouveau point quotidien. Afin d'éviter une éventuelle future saturation des services de réanimation en Bourgogne- Franche-Comté, le transfert de malades vers d'autres établissements s'est poursuivi pour la troisième journée consécutive. 12 patients ont été conduits vers des hôpitaux d’Auvergne-Rhône-Alpes et de PACA.

Coronavirus : quels sont les départements les plus touchés en Bourgogne Franche-Comté ?

Un peu moins de 200 nouveaux malades du Covid-19 ont été hospitalisés durant le week-end en Bourgogne Franche-Comté. Ce sont désormais près de 900 personnes qui sont prises en charge en milieu hospitalier dans la région, dont près de 60 % d'hommes. Au 29 mars 2020, avec 51 décès, le Territoire de Belfort est le plus touché devant la Côte d'Or (37). Le nombre de cas grave est en revanche plus important dans le Doubs avec 56 malades en réanimation ou en soins intensifs.

Coronavirus : la semaine à venir s’annonce « décisive »

Selon Pierre Pribile, directeur régional de l'ARS Bourgogne Franche-Comté, la Bourgogne Franche-Comté est confrontée "à une croissance continue du nombre de cas graves et de cas hospitalisés et admis en réanimation...". Plus de 1.500 cas confirmés au Covid-9 (patients ayant subi un test positif) ont été recensés  Bourgogne Franche-Comté depuis le début du mois de mars. Les premiers décès remontent au 18 mars 2020. Dans la région 164 patients sont décédés à l'hôpital des suites du Coronavirus. La semaine à venir s'annonce "décisive"...

covid-moi-un-lit.com : une application pour trouver des lits de réanimation

Créée à l’initiative de deux médecins bisontins, Romain Léger et Vincent Bailly en six jours seulement et en parallèle de leurs activités médicales, cette application propose aux médecins de gagner un temps précieux dans leur recherche de lits de réanimation, avec une plateforme diffusant les disponibilités en temps réel, apprend-on ce 28 mars 2020.

Coronavirus : 40 patients de Bourgogne-Franche-Comté transférés vers des hôpitaux d’Auvergne-Rhône-Alpes

Quarante malades du coronavirus qui étaient hospitalisés dans les services de réanimation d'hôpitaux de Bourgogne-Franche-Comté sont en cours de transfert vers ceux de trois départements de la région Rhône-Alpes-Auvergne, a indiqué ce samedi 28 mars 2020 l'Agence régionale de santé (ARS) de cette région dans un communiqué.

Une plateforme régionale pour mettre en lien les fabricants de matériel médical et les hôpitaux

stopcovid19.fr •

L’Agence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté et les services de l’État ont donc pris la décision de lancer ce 27 mars 2020 une plate-forme régionale contributive en ligne permettant d’identifier la disponibilité de matériel médical nécessaire à la prise en charge des personnes atteintes du COVID19.

Covid-19 : « Nous sommes confrontés à une croissance continue du nombre de cas graves » (ARS)

16 décès en 24h en Bourgogne Franche-Comté • Alors qu'Édouard Philippe, le Premier ministre, vient d'annoncer ce 27 mars 2020 le prolongement du confinement jusqu'au 15 avril prochain, l'Agence Régionale de la Santé de Bourgogne Franche-Comté accompagnée de Bernard Schmeltz, préfet de la Cote d'Or a donné une audioconférence ce vendredi.
Offre d'emploi
 10.96
ciel dégagé
le 31/03 à 9h00
Vent
5.96 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
47 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune