La Suisse confisque des pièces archéologiques provenant notamment de Palmyre

Publié le 02/12/2016 - 16:52
Mis à jour le 02/12/2016 - 16:52

La justice du canton de Genève a ordonné la mise sous séquestre d’objets archéologiques en provenance de Palmyre (Syrie), du Yémen et de Libye, qui étaient stockés dans les Ports francs de Genève, selon un communiqué publié vendredi 2 décembre 2016.

Les Ports francs sont des entrepôts qui permettent de conserver toutes sortes d'objets, sans payer de droits de douane ni de TVA. Les objets confisqués ont été entreposés aux Ports francs entre 2009 et 2010, et un contrôle douanier en avril 2013 "a fait apparaître un soupçon de provenance illégale", a expliqué le ministère public genevois.

Les autorités de la culture à Berne, contactées par les douanes début 2015, ont mandaté un expert, qui a confirmé l'authenticité de ces biens, et une procédure pénale a été ouverte en février dernier. Les objets mis sous séquestre sont notamment une tête d'Aphrodite et deux bas-reliefs funéraires. Ils peuvent être datés du IVe au IIIème siècle après Jésus-Christ.

Trois vestiges proviennent de Palmyre, qui abrite les ruines monumentales d'une cité qui fut l'un des foyers culturels majeurs du monde antique. Ce site syrien est inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco. Cinq objets proviennent du Yémen et reflètent l'histoire culturelle de la Péninsule arabe méridionale.

Enfin, la tête d'Aphrodite provient de Libye et caractérise l'hellénisation de l'Afrique du Nord, a-t-on précisé de même source. La plupart des biens ont été expédiés vers la Suisse à partir du Qatar, et l'un à partir des Émirats arabes unis. Selon le ministère public genevois, l'enquête a montré que ces biens provenaient de pillages. Dans l'attente de leur restitution aux Etats d'où ils proviennent, ils doivent être confiés au Musée d'art et d'histoire de Genève, pour être à terme exposés au public.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

“La question n’est pas uniquement la défense des droits, mais aussi leur promotion” (Amnesty International)

Du 17 au 20 mai 2024, l’hôtel de Ville de Besançon accueille l’exposition "We want to break free*". Elle sera ensuite déplacée à la médiathèque Pierre Bayle jusqu’au 1er juin. Sébastien Tüller, responsable de la commission orientation sexuelle et identité de genre d’Amnesty International, nous en parle…

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

À Besançon la boutique “L’air de rien” ferme ses portes

Ce mercredi 15 mai 2024 les autocollants "déstockage massif" et "avant cessation d’activité" sur la vitrine de la boutique bisontine L’air de rien interpellent. Située au 8 rue des Granges, la boutique avait reçu en 2023 le prix du meilleur commerce indépendant de Bourgogne – Franche-Comté mais s'apprête pourtant à baisser définitivement le rideau.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Sondage – Allez-vous assister au passage de la flamme olympique dans le Doubs ?

Alors que les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 débuteront le 26 juillet prochain, la flamme olympique elle, a d’ores et déjà fait son arrivée le 8 mai dernier sur le sol français. Son parcours s’accompagne généralement d’événements et autres animations dans les villes étapes. Dans le Doubs et plus particulièrement à Besançon, son arrivée est prévue le 25 juin 2024, avez-vous prévu de vous déplacer pour voir le passage de la flamme olympique ? C’est notre sondage de la semaine.

La marche militante des fiertés, c'est ce samedi dans les rues de Besançon

À l’occasion de la journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, le Collectif 17 mai, dont l'assocaition Nouvel Esprit, organise cette année encore une marche militante qui se tiendra samedi 18 mai à Besançon. Après avoir atteint la barre des 1.000 manifestant(e)s en 2023, l'organisation veut passer celle des 1.500 personnes mobilisées.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.26
pluie modérée
le 18/05 à 18h00
Vent
1.27 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
65 %