La vigne Pasteur, toute une histoire...

Publié le 10/12/2012 - 09:31
Mis à jour le 08/04/2015 - 10:17

Le 17 novembre 1874, Pasteur acquit pour 800 francs une première parcelle de 12.5 ares  sur l’ancien domaine de l’abbaye Bénédictine de Rosières qu’il compléta en 1879 et 1892. Il convoitait ce terroir authentique : une terre argile et calcaire, une altitude peu élevée, un sol drainant en pente et surtout une exposition plein sud. Une alchimie idéale pour des raisins et des expériences scientifiques de qualité. 

 ©
©

Désormais, tous les ans, au pied du village de Montigny les Arsures, c’est le même rituel qui se cultive comme un hommage dans la Vigne historique du clos de Rosières. Des 2 470 pieds de vigne éclot un vin couleur corail inégalé ! 

Chardonnay blanc, Poulsard, Pinot Noir,  Savagnin et Trousseau. Les cinq cépages jurassiens y ont leur place sur les 47.5 ares récoltés avec passion et émotion  par le domaine Henri Maire qui en a la concession. La Vigne pasteur que l’on entrevoit à 2 km au nord d’Arbois en venant de Besançon, a vu naître deux générations de pieds greffés ; de nouveaux ont été plantés en 1942. À l’automne, 1 650 litres de ce nectar s’en écoulent avec émotion, car c’est bien sur ces sarments de vigne que naquit la théorie microbienne qui devait ensuite révolutionner la médecine. Aujourd’hui le vin de la cuvée Pasteur n’est pas commercialisé. Mais vous pourrez quand même en dénicher quelques bouteilles, place de la Liberté à Arbois.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Large oui des Suisses au pass Covid

En pleine cinquième vague et alors qu'un cas probable du variant omicron aurait été détecté, une large majorité de Suisses ont approuvé dimanche la loi ayant permis d'instaurer le pass Covid, lors d'un vote marqué par une Alors que la police craignait des manifestations, seuls quelques dizaines d'opposants à la loi Covid se sont rassemblés devant le siège du gouvernement et du parlement à Berne, placé sous haute sécurité et entouré d'une clôture grillagée. au terme d'une campagne électorale houleuse.

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.92
chutes de neige
le 02/12 à 12h00
Vent
3.08 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
98 %

Sondage