Alerte Témoin

L’Agence Régionale de la Biodiversité de Bourgogne-Franche-Comté installée à Besançon

Publié le 09/07/2019 - 11:46
Mis à jour le 09/07/2019 - 11:54

Le premier conseil d’administration de l’Agence Régionale de la Biodiversité de Bourgogne-Franche-Comté, une des premières en France, a été installé ce lundi 8 juillet à Besançon par Bernard Schmeltz, le préfet de région, en présence de Frédérique Colas, vice-présidente de la Région en charge de la transition écologique et de l'environnement et d’Anne-Laure Borderelle, directrice régionale de l’Agence française pour la Biodiversité (AFB).

"La transition écologique est un des trois piliers du plan de mandat régional. Cette agence, dont le siège est établi à Besançon, aura la lourde et formidable responsabilité de mettre la biodiversité au cœur des politiques publiques, des secteurs économiques, des territoires et du quotidien des  habitants", a précisé Frédérique Colas vice-présidente de la Région en charge de la transition écologique et de l'environnement

Après plus de deux ans de travail, le conseil d’administration a été installé à Besançon. Il est  composé de 30 membres répartis en cinq collèges représentant les acteurs impliqués dans la reconquête de la biodiversité.

  • Etat et ses établissements publics,
  • collectivités locales,
  • organismes socio-professionnels,
  • associations environnementales,
  • organismes de recherche et personnes qualifiées

"Notre région n’est pas épargnée par l’érosion de la biodiversité. Il n’est pas trop tard pour agir ensemble pour la sauvegarder"

Stéphane Woynaroski, président de l’agence régionale de la biodiversité de Bourgogne-Franche-Comté 

Stéphane Woynaroski, conseiller régional délégué à la biodiversité et Anne-Laure Borderelle, directrice régionale de l’AFB, ont respectivement été élus, à l’unanimité, président et vice-présidente du conseil d’administration de cette Agence, l’une des toutes premières de France. 

"Nous devons nous mobiliser avec l’ensemble des forces vives du territoire et mobiliser les citoyens afin que chacun prenne conscience des enjeux liés à la biodiversité et agisse en conséquence. C’est un enjeu vital pour la survie de l’humanité" a conclut Anne-Laure Borderelle.    

© DR

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Le télétravail pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. Anchiy / IStock.com

Pensions agricoles : vers une revalorisation en 2022, les conjointes « oubliées », déplore la FNSEA

Un volet de la réforme des retraites revient par la fenêtre: l'Assemblée nationale a validé jeudi une proposition communiste afin de revaloriser les retraites des agriculteurs de 75 à 85% du Smic, mais seulement en 2022, au grand dam des oppositions. La FNSEA a déploré jeudi l'"oubli" des conjointes. Le  texte doit s'appliquer aux retraités futurs, et également actuels, ce que ne prévoyait pas le projet de l'exécutif.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     9.09
    ciel dégagé
    le 07/07 à 0h00
    Vent
    1.07 m/s
    Pression
    1023 hPa
    Humidité
    97 %

    Sondage