L'apprentissage dans l'artisanat en hausse de 3 % en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 10/09/2019 - 15:01
Mis à jour le 10/09/2019 - 13:13

Dans la région, selon le baromètre ISM-Maaf, sur 7.420 apprentis dans l’artisanat,  plus de 3.700 ont démarré un diplôme en 2017-2018 : c'est 3 % de plus que durant l’année précédente. Une hausse équivalente est relevée sur le plan national.

artisanat bois
artisanat bois

En France, les inscriptions en première année poursuivent leur progression avec une reprise qui se confirme à + 3 %.
En 2017-2018, les effectifs augmentent avec 75.370 apprentis ayant démarré un diplôme pour 147.200 apprentis au total dans l’artisanat.

Sur un total de 430.000 apprentis scolarisés en France, les entreprises artisanales ont donc formé 34 % de l’ensemble des apprentis comptabilisés au plan national.

Le secteur de l’artisanat conforte, encore une fois, sa place de premier employeur d’apprentis en France. A l’échelle régionale, en Bourgogne-Franche-Comté, sur un total de 7.420 apprentis dans l’artisanat, 3.765 apprentis ont démarré un diplôme en 2017-2018 (+3%).Au total, les apprentis de l’artisanat représentent plus d’un tiers (38 %) de l’ensemble des apprentis dans la région.

Les évolutions des inscriptions en apprentissage les plus fortes ont eu lieu en Côte-d’Or (+ 13 %) suivi par l’Yonne (+ 9 %), le Doubs (+ 3 %) et le Territoire de Belfort (+ 2 %). Les départements du Jura et de la Haute-Saône restent stables à 1 %.

"Le nombre d’apprentis inscrits à des diplômes de niveau de l'enseignement supérieur - BTS, Licence, Master - connaît une progression de 9 % contre 2 % pour le nombre d’inscrits à des diplômes de niveaux Bac, BP et CAP"

Bruno Lacoste-Badie, directeur marketing et Communication de MAAF

Le Doubs avec 1 530 apprentis, suivi par la Saône-et- Loire avec 1.450 apprentis et la Côte-d’Or qui en comptabilise 1.160 sont les départements accueillant le plus d’apprentis dans la région. La propension à former des apprentis dans l’artisanat est meilleure en Bourgogne-Franche-Comté (1 apprenti pour 6 entreprises) qu’au niveau national (1 apprenti pour 8 entreprises).

Par ailleurs, dans la région comme à l’échelle nationale, l’apprentissage artisanal est plus développé dans les petites et moyennes agglomérations (1 apprenti pour 5 entreprises) que dans les communes rurales (1 apprenti pour 8 entreprises).

Quels secteurs ?

En Bourgogne-Franche-Comté, le secteur du BTP est largement choisi par les apprentis qui sont 35 % (soit 2.640 apprentis), suivi par l’alimentation (31 % soit 2 290 apprentis) puis les services (25 % soit 1830 apprentis). Le secteur des services a cependant connu la hausse la plus importante (+ 6 %) sur un depuis l’année 2016-2017. Enfin, 9 % d’entre eux se préparent à un métier de fabrication.

4070 apprentis ont moins de 18 ans, ce qui représente plus de la moitié (55 %) du total en 2017-2018. Ces jeunes sont les plus nombreux à s’inscrire dans une formation en apprentissage, ils sont également de plus en plus nombreux à trouver leur vocation plus tardivement.

70 jeunes de plus de 25 ans ont ainsi démarré leur apprentissage (+ 91 % depuis 2016-2017), une possibilité offerte par la loi «pour la liberté de choisir son avenir professionnel » qui permet d’entrer en apprentissage jusqu’à 30 ans, contre 25 ans auparavant.

Variété des diplômes

La variété des diplômes préparés est large : 71 % des apprentis sont inscrits à des diplômes de niveau CAP, 19 % sont inscrits à des enseignements de niveau BAC/BP - diplômes qui ont connu la plus forte évolution par rapport à 2016-2017 (+ 6 %) - et 10 % à des diplômes de l’enseignement supérieur (BTS, Licence, Master).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

L’opticien Atol s’installe pour la première fois dans le Grand Besançon !

PUBLI-INFO • Depuis mercredi 7 octobre 2020, un nouvel opticien s'est installé sur la zone commerciale Valentin sur une surface de 180 m2 : il s'agit d'Atol, mon opticien. Cette enseigne n'existait pas encore dans le Grand Besançon. Bertrand Andriot et son équipe vous accueillent et vous conseillent pour habiller vos yeux selon vos besoins et vos envies.

« France Relance » : quelles sont les premières entreprises retenues en Bourgogne-Franche-Comté ?

30 projets d'investissement productif • En visite ce jeudi 15 octobre 2020 à Dijon dans le cadre  du déploiement de "France Relance", Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance a salué les 30 premières entreprises de Bourgogne-Franche-Comté  lauréates du "Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires". Les 30 projets représentent 20 millions d’euros de subventions d’État pour un total de 115 millions d’euros d’investissements dans la région.

L’aménagement des échéances fiscales et sociales pour les entreprises affectées par la crise sanitaire

Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes Publics, et Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, ont échangé mardi 13 octobre 2020 avec les acteurs économiques sur les différents dispositifs de soutien aux entreprises, notamment en matière d’échéances fiscales et sociales.

IP-IP, une nouvelle coop digitale des entrepreneur.es du numérique en Bourgogne Franche-Comté

Les Coopératives d’Activité et d’Emploi (CAE) de Bourgogne Franche-Comté lancent une nouvelle filière pour accompagner les porteurs de projets et les entrepreneur.es du secteur du numérique régional dans un cadre coopératif et sécurisant. Créer un collectif d’entrepreneur.es numériques réunis sous un label commun, c’est le pari des CAE de Bourgogne - Franche-Comté concrétisé par la naissance de la Coop digitale IP-IP. Avec pour objectif de leur permettre de faire "plus vite, plus fort, plus grand"...

Un label pour payer les producteur "au juste prix" en Bourgogne Franche-Comté

En visite à la "Boucherie Comtoise" de Pouilley-les-Vignes, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a annoncé la création début 2021 d'un label consommateur pour valoriser les produits qui rémunèrent "au juste prix" les producteurs locaux ...

Jusqu’à 1000 euros de primes Covid attribuées par le conseil départemental du Territoire de Belfort

Le Département du Territoire de Belfort a connu, en cette année 2020, une crise sanitaire inédite et inattendue. Le président du conseil départemental du Territoire de Belfort, Florian Bouquet, a choisi d’attribuer des primes exceptionnelles aux agents ayant œuvré pendant le confinement. L’attribution de ces primes a été votée à l’unanimité à l’occasion de la séance publique du conseil départemental de mercredi 14 septembre 2020.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.55
couvert
le 21/10 à 18h00
Vent
3.46 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
44 %

Sondage