Laurent Croizier : "la confiance ne se décrète pas, elle se gagne !"

Publié le 16/08/2017 - 11:05
Mis à jour le 16/08/2017 - 11:05

Suite à l'adoption par l’Assemblée nationale de deux projets de loi de moralisation pour la confiance dans la vie politique, Laurent Croizier, président du Modem du Doubs clarifie ce mois d'août 2017 ses positions sur le sujet.

41_laurent_croizier-1012.jpg
Laurent Croizier se réclame de la majorité présidentielle sur la 1re circonscription du Doubs
PUBLICITÉ

« Avec ce texte, une étape a été franchie, avec de réelles avancées » , indique le président du Modem. Voici les mesures validées : interdiction des emplois familiaux de collaborateurs, suppression de la réserve parlementaire et ministérielle, nouveau régime sur justificatif pour les frais de mandat, encadrement des activités de conseil et d’autres mesures veillant à prévenir les conflits d’intérêts, la création d’un statut de collaborateur parlementaire, l’inéligibilité des élus en cas de crime ou de délit, et des dispositions permettant un financement plus transparent des partis politiques.

« Une réforme constitutionnelle portant notamment sur la limitation du nombre de mandats consécutifs, la suppression de la cour de Justice de la République et la réduction du nombre de parlementaires doit acter, d’ici à un an, la poursuite de ce chantier », explique Laurent Croizier.

Laurent Croizier indique que  » les 47 députés MoDem et apparentés ont largement contribué à l’élaboration du texte final. Même si sur le verrou de Bercy, ce mécanisme qui permet au ministère du Budget d’avoir le monopole sur les décisions de poursuites judiciaires en matière de fraude fiscale, nous n’avons pas eu gain de cause, nous sommes fiers d’avoir pu initier cet impératif de moralisation dans la vie politique comme un préalable pour retrouver la confiance des citoyens« .

Il insiste sur le poids de telles mesures « c’est au prix de telles dispositions qui permettent plus de transparence que les élus redonneront de la crédibilité à l’action politique. Mais penser qu’une loi réussira seule à rétablir la confiance est une erreur. La confiance ne se décrète pas, elle se gagne. Et c’est aussi une question d’attitude et de comportement ».

Le président du Modem regrette « les oppositions sur ce texte tant les Français méritaient un large consensus autour de cette loi. S’accrocher à d’anciennes pratiques, rejetées aujourd’hui majoritairement, ne répond pas à l’attente des citoyens. La confiance se gagnera tous partis confondus malgré nos divergences ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

A la veille du vote à l'Assemblée nationale sur le traité de libre-échange UE-Canada (Ceta), Nicolas Hulot a exhorté lundi 22 juillet 2019  les parlementaires à voter contre cet accord qui risque à ses yeux d'ouvrir la porte à des substances dangereuses via un abaissement des normes sanitaires.

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

"Liste Utinam" • Le régionaliste a tenu une conférence de presse jeudi 18 juillet 2019 afin de faire connaître sa candidature officielle pour l'élection municipale de mars 2020à Besançon. Jean-Philippe Allenbach dit avoir déjà au moins une vingtaine de noms sur sa liste et dévoile les propositions que les autres candidats " ne pourront pas lui prendre". 

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.77
couvert
le 22/07 à 18h00
Vent
2.48 m/s
Pression
1022.12 hPa
Humidité
62 %

Sondage