L'aventure se termine pour la boutique Le Eight au centre-ville de Besançon…

Publié le 24/08/2017 - 15:20
Mis à jour le 24/08/2017 - 17:13

Ouverte il y a deux ans rue d'Anvers à Besançon, la boutique de vêtements pour enfants Le Eight va fermer définitivement ses portes. Un coup dur pour Lydie Boichut, gérante du magasin qui a "tout fait pour que Le Eight fasse partie du décor bisontin"… Elle se confie à maCommune.info.

PUBLICITÉ

maCommune.info : Quand avez-vous pris la décision de fermer Le Eight ?

Lydie : « La décision n’est pas ma décision. Je suis entourée par des gens compétents (comptables et banquiers) qui eux ont su me dire que là, il n’y avait pas d’autre choix que de fermer avec une liquidation judiciaire. Le coup dur quand même, car j’ai tout fait pour que Le Eight fasse partie du décor bisontin. » 

mC : Pourquoi devez-vous fermer votre boutique ? 

Lydie : « Je me vois contrainte de fermer à cause d’un manque de chiffre d’affaires. La clientèle fidèle que j’ai réussi à créer était présente, mais malheureusement il me manquait 30% tous les mois pour équilibrer. » 

mC : Qu’avez-vous fait pour faire survivre votre boutique ? 

Lydie : « J’ai essayé de faire fonctionner Le Eight avec une communication sur les réseaux sociaux. Facebook et Instagram. J’ai organisé pas mal de rendez-vous au sein du Eight. Des apéros DJ’s, des ateliers couture et créations, et plein d’autres actions commerciales.

J’ai organisé des shootings photo dans différents sites bisontins (La Rodia, la Vèze, etc.) avec l’aide de mon ami photographe Yoan Jeudy.

Norredine Dahes de l’agence Big Bang Communication à été également très présent pour faire parler de la boutique et me permettre une communication plus large.

J’ai tout fait pour faire vivre ce « bébé ». J’y ai passé mes jours et mes nuits à y réfléchir. La détermination était là. Mais malheureusement une fois de plus, ça ne fait pas tout. » 

mC : D’après vous, y aurait-il eu des éléments externes qui auraient pu vous donner des coups de pouce ? 

Lydie : « La ville a été très présente pour les animations concernant les Samedis Piétons auxquels je participais. L’adjoint au commerce Monsieur Thierry Morton a été présent également pour le lien entre nous commerçants et la ville je l’en remercie d’ailleurs.

Ce qui nous plombe malheureusement c’est le RSI. La ville met en œuvre pas mal de choses pour réussir à faire vivre notre magnifique centre-ville. L’accessibilité avec les parkings devient de plus en plus simple.

Il n’y a pas trop d’ombres au tableau sauf le manque de clientèle, mais ça c’est dû à mon offre. Le vêtement enfants et juniors et peut pris d’assaut chez les concurrents comme H&M ou Mango. Ils mangent les petits commerçants avec leurs prix attractifs. Même si ma gamme de prix était accessible. Les gens pensaient que je vendais du « cher » alors que non. Parce que j’avais de l’entrée de prix et du plus cher bien sûr. Le côté boutique fait peut être peur… » 

Avez-vous déjà des projets ? Une autre boutique en vue ? Quelques vacances ? 

Lydie : « Je n’ai pas de projets pour le moment. Ça fait 17 ans que je travaille au centre-ville. J’ai eu 2 années en tant que chef d’entreprise. Je me sens épuisée. J’ai eu l’impression de me battre contre des moulins à vent tel Don Quichotte. À moi de me reconstruire de retrouver un emploi qui puisse me faire vivre et subvenir aux besoins de ma famille. »

Info +

  • Les vêtements et accessoires sont en promotion d’ici la fermeture de la boutique.
  • Le droit au bail du Eight est mis en vente. Si intéressé, contacter Lydie Boichut via le lien en message privé. 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.75
ciel dégagé
le 19/07 à 9h00
Vent
3 m/s
Pression
1017.26 hPa
Humidité
65 %

Sondage