Le candidat RN à Chalon-sur-Saône visé par une enquête pour fraude à l'allocation chômage

Publié le 10/03/2020 - 14:44
Mis à jour le 10/03/2020 - 14:44

Une enquête préliminaire pour escroquerie présumée a été ouverte à Dijon après une plainte pour "fausses déclarations en vue de percevoir les allocations de chômage" contre la tête de liste RN à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a-t-on appris mardi de source judiciaire.

L'enquête a été ouverte le 13 février et confiée à la police à Dijon, a-t-on précisé de même source, à la suite d'une plainte de Pôle Emploi, qui porte également sur une présumée "falsification de documents". Franck Diop, qui conduit à Chalon-sur-Saône la liste Rassemblement national (RN) aux prochaines municipales, est accusé par Pôle Emploi d'avoir indûment perçu 17.660,62 euros d'allocations, d'avril 2017 à mars 2018 et de septembre 2019 à novembre 2019.

Selon Pôle Emploi, qui se dit "disposé à se porter partie civile", M. Diop a "falsifié" une attestation d'employeur en modifiant le motif de fin du contrat de travail en "rupture conventionnelle" en lieu et place de "démission", "avec pour objectif que Pôle emploi reprenne le versement de ses allocations initialement interrompues du fait de la démission".

Il aurait aussi "faussement déclaré" être demandeur d'emploi alors qu'il travaillait et aurait "passé volontairement sous silence une activité salariée", selon la lettre de dépôt de plainte de Pôle Emploi, datée du 17 janvier et dont l'AFP a obtenu copie.

L'agence reproche en particulier à M. Diop d'avoir falsifié une attestation d'employeur en modifiant manuellement la date de début d'un contrat de travail pour la repousser du 11 avril 2017 au 11 mai 2018 afin de "tenter de masquer" qu'il s'était faussement déclaré demandeur d'emploi d'avril 2017 à mars 2018 et ainsi percevoir les allocations de chômage.

"Ce n'est qu'après avoir perçu l'intégralité" de ses droits à allocation que M. Diop a cessé de se déclarer sans travail, mettant fin à son inscription à compter du 30 avril 2018, poursuit Pôle Emploi.

M. Diop mène la liste "Ensemble pour Chalon" aux élections municipales à Chalon-sur-Saône, où le maire sortant Gilles Platret (LR) se représente. Le FN, devenu RN, avait obtenu 10,22% des voix au premier tour des dernières municipales en 2014, se classant ainsi troisième. Interrogé par l'AFP, M. Diop a répondu qu'il s'agissait de "choses en cours qu'il réglera (lui)-même et qui ne regardent personne".

"Je ne comprends pas pourquoi ça sort maintenant. Ca n'a rien à faire avec les municipales", a-t-il ajouté. Interrogé à savoir s'il avait évoqué cette plainte avant de se porter candidat aux municipales, il a répondu qu'il s'agissait de "choses qui datent de bien avant et qu'il n'y avait pas d'enquête" à l'époque.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Présidentielle 2022 : un comité de soutien à Emmanuel Macron dans le Grand Besançon

À l'initiative de Karima Rochdi,  conseillère municipale de Besançon (groupe  LREM – MoDem), et de cinq autres personnalités locales, un comité de soutien à l’action du Président de la République a été  créé  à l'échelle du Grand Besançon ce jeudi 16 septembre 2021.

L'avenir de l'écologie se joue (aussi) en Bourgogne Franche-Comté

"Vers une écologie de territoires ?" Temps fort du festival des solutions écologiques porté par la région Bourgogne-Franche-Comté, un débat a réuni une petite centaine de personnes mercredi 8 septembre 2021 à la Citadelle de Besançon : des élus, des partenaires de la Région et de Ville de Besançon mais aussi une trentaine de citoyens.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.28
légère pluie
le 19/09 à 21h00
Vent
1.76 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
100 %

Sondage