Le CHU de Besançon innove dans la prise en charge des pathologies cardiaques

Publié le 08/06/2024 - 17:37
Mis à jour le 08/06/2024 - 17:41

Réorganisé et restructuré, le service de cardiologie dispose désormais de quatre salles entièrement rénovées et disposant d’équipements parmi les plus performants pour prendre en charge l’ensemble des pathologies cardiaques, a-t-on appris ce vendredi 7 juin 2024.

Après la réalisation d’importants travaux de modernisation et le renouvellement des équipements médicaux, les deux salles dédiées aux activités de coronarographie et au cathétérisme cardiaque sont désormais opérationnelles. "Ces deux salles disposent aujourd’hui de fonctionnalités avancées et des dernières innovations en matière de mesure de la physiologie coronaire", précise le CHU.

Près de 730.000 euros de travaux 

La première salle a rouvert en décembre, la seconde en avril avec la prise en charge du premier patient le 30 avril. Pour ces deux salles, les travaux ainsi que les équipements ont été financés en totalité par le CHU soit 729 961,45 euros pour les travaux. À noter l’option de location avec maintenance sur sept ans pour les équipements afin de disposer en continu d’un plateau technique de dernière génération au regard de l’évolution rapide de l’innovation dans ce secteur.

À cela s’ajoutent les deux salles de cardiologie interventionnelles opérationnelles depuis fin 2022 :

  • une salle de « rythmologie / électrophysiologie » pour la prise en charge des pathologies lourdes de la dysfonction rythmique du cœur ;
  • une salle dite « hybride » pour les activités de cardiologie interventionnelle et structurelle qui dispose d’un traitement d’air adapté rendant possible les procédures sous anesthésie et permet ainsi la prise en charge de pathologies aortiques lourdes, associant une part de traitement chirurgical et une part de traitement endovasculaire.

Les travaux et équipements de ces deux salles ont été financés par les Fonds européens de développement régional (FEDER) à hauteur de 2 859 048,32 d’euros.

Une mobilisation des professionnels

"Pendant toute la durée de ces travaux initiés au printemps 2022, la planification des interventions et l’offre de soins ont été maintenues sans discontinuité sur les trois salles restant opérationnelles. L’équipe de cardiologie a en effet élargi les plages horaires d’activité des interventions de manière à absorber la file active des patients. L’implication de la direction des travaux et de ses ingénieurs biomédicaux est également à souligner", tient à préciser le CHU

Cette modernisation du plateau technique de cardiologie a été pensé dans le but de permettre de répondre de manière optimale aux nombreux besoins liés à l’activité croissante du service de cardiologie.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.03
légère pluie
le 21/06 à 6h00
Vent
1.8 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
96 %