Le Comité régional du tourisme s'occupe dorénavant de la Bourgogne Franche-Comté

Publié le 25/03/2016 - 17:42
Mis à jour le 25/03/2016 - 17:42

Les collaborations avaient été entamées avant même la fusion, mais c'est officiel depuis le 24 mars. Les deux anciens comités régionaux du tourisme ont fusionné.

ag_bfct_adoire-bourgogne-tourisme_7.jpg
© Adoire Bourgogne Tourisme

Deux en un

PUBLICITÉ

La nouvelle entité a été officiellement lancée ce 24 mars. Il s’agit d’une première sur le territoire national. C’est Loïc Niepceron, conseiller régional délégué et habitant de Vesoul dont il a été maire de 1989 à 1995, qui en a été désigné président.

« Grand amateur de culture, [il] connaît parfaitement la Franche-Comté, mais également la Bourgogne où il a passé une partie de ses vacances de jeunesse à parcourir le Brionnais, le Charollais et le Mâconnais », prévient la Région dans un communiqué. La direction revient, elle, à Sophie Ollier Daumas (l’ancienne directrice du CRT Bourgogne depuis 9 ans).

200 000 euros d’économies avec cette fusion

Le nouveau Comité régional assurera les mêmes missions d’observation, de promotion et de structuration de l’offre touristique que par le passé, en s’attachant notamment à développer trois « destinations identitaires » : la Bourgogne, les montagnes du Jura et le massif des Vosges.

Il se répartira sur deux sites, l’un à Dijon et l’autre à Besançon et le nouveau conseil d’administration comptera 35 membres. Cette fusion va permettre « d’économiser au moins 200 000 € dès 2016 » d’après la Région.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

L'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort et des élus ont annoncé ce mardi 9 juillet 2019 leur intention de mettre en demeure le gouvernement pour exiger que l'industriel américain respecte les engagements pris au moment du rachat du pôle énergie d'Alstom en 2014 et suspende son plan de suppression d'un millier d'emplois.

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Marie Guite-Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente le 5 juillet 2019. Les élus régionaux ont ainsi examiné ce vendredi 114 rapports pour un montant de 17,7 millions d'euros attribués sur le département du Doubs (86 millions sur six mois)...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.43
nuageux
le 17/07 à 0h00
Vent
1.33 m/s
Pression
1016.94 hPa
Humidité
92 %

Sondage