Le Crédit Agricole de Franche-Comté reprend les locaux provisoires de Monoprix

Publié le 03/03/2016 - 08:16
Mis à jour le 03/03/2016 - 15:08

Pourquoi l'ancien Monoprix n'est-il toujours pas démonté sur le parking du marché Beaux-Arts à Besançon ? Tout simplement parce que le Crédit Agricole de Franche-Comté a besoin de ce même emplacement en raison d'un important chantier de son siège régional situé juste en face au 11 avenue Cusenier. La banque utilisera ce local provisoire dès 2017 et pour deux ans afin d'accueillir ses équipes commerciales le temps du chantier.

PUBLICITÉ

« Nous voulons que Besançon reste la capitale pour le Crédit Agricole de Franche-Comté. Et en investissant, nous réaffirmons notre souhait de rester une entité autonome et indépendante qui n’a comme périmètre dans ses statuts que la Franche-Comté ». Cette petite phrase prononcée par Élisabeth Eychenne, la directrice du CAFC, a réjoui le maire de Besançon ce mercredi 2 mars 2016 lors de la présentation du vaste projet de restructuration de 7.000 m2 plancher du siège et des pôles patrimonial et professionnel de la banque. Le coût global (déménagements, déménagements, rénovation complète, dépollution, etc.) est chiffré à 30 M€. La banque s’engage également à confier dans la mesure du possible le chantier à des entreprises locales du BTP.  « Nous avons cherché ailleurs, sur Témis, Auxon, etc. Construire permet d’aller plus vite. Mais cela n’enlève en rien le désamiantage d’un coût de 5 M€.  Et puis, il n’y pas que l’aspect économique. Ce site de Cusenier en entrée de ville, c’est aussi une excellente visibilité. Ce sont aussi 275 personnes qui travaillent ici et qui consomment au centre-ville. » 

Dans un an environ, entre 60 et 75 employés en relation avec les clients intégreront le site du parking marché beaux-arts qui a abrité ces trois dernières années le supermarché Monoprix durant les travaux des Passages Pasteur. Les autres collaborateurs intégreront le site du boulevard Diderot où des bureaux supplémentaires ont également été trouvés.  

Travaux de 2017 à 2019 

La banque régionale réfléchit depuis plusieurs années à cette restructuration et a dû attendre la fin des travaux du tramway pour démarrer son projet. « Il s’agit d’un projet BBC ambitieux sur le plan esthétique, énergétique mais aussi technologique et digital. Il nécessitera des aménagements particuliers pour ne pas entraver la circulation des trams et des voitures » explique la directrice.

« Sur le site Cusenier, nous ne garderons que le bâti et la structure qui est saine. Les travaux vont nécessiter une mise à nue complète et une dépollution » précise Philippe Maire, directeur immobilier-logement au CAFC. Le bâtiment actuel date des années 70 et pose des problèmes énergétiques. Il indique en outre qu’il est très compliqué d’entamer des travaux en raison de la présence d’amiante. « Tant que nous ne touchons à rien, il n’y a aucun risque. En revanche dès que l’on veut bouger une cloison ou engager des travaux les choses se compliquent… »  Le déménagement devrait démarrer dans environ un an et la banque espère entamer les travaux dans le courant du premier semestre 2017. « Le chantier devrait ensuite durer au minimum deux ans« .

Jean-Louis Fousseret : « la confirmation de cette implantation est une excellente nouvelle pour le centre-ville de Besançon »

Quid des automobilistes qui auraient souhaité retrouver les 87 places de stationnement sur le parking Beaux-Arts ? « Hormis les périodes comme les fêtes de fin d’année, les 1.200 places sont rarement toute prise » a tenu à préciser le maire Jean-Louis Fousseret.  « Je trouve que ces travaux et la confirmation de cette implantation sont de bonnes nouvelles pour le centre-ville de Besançon. Le Crédit Agricole est un de nos grands partenaires au niveau du développement économique de Besançon. Et puis ce bâtiment de 46 ans va embellir une entrée de ville importante. Alors dire qu’une grande banque reste ici et investisse, est-ce que cela ne vaut pas le coup de perdre 87 places dans un parking pour quelques mois ? « 

Le coût de la location devrait avoisiner les 160.000 euros, encore en cours de négociation avec le Crédit Agricole. C’est le prix que payait Monoprix pour l’emprise des 87 places calculé sur la base du coût de location d’une place de parking à 1.630 euros.

À propos du Crédit Agricole Franche-Comté

En France, on dénombre 39 caisses régionales Crédit Agricole. 

  • Le Crédit Agricole Franche-Comté emploie 1.487 salariés, dont 275 sur le site Cusenier
  • 133 agences sur le territoire
  • 503.151 clients – 204.879 sociétaires
  • 281 M€ de PNB
  • 69 M de résultat Net
  • 9.394 M d’encours de crédit
  • 11.463 M€ d’encours d’épargne 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La poste de Mouthe rouvre ses portes

La poste de Mouthe rouvre ses portes

Nouvelle signalétique, mobilier moderne, couleurs dynamiques, espace clair, nouvel accueil, tout a été repensé à la poste de Mouthe… Elle rouvre ses portes le 29 juillet 2019 à 14h00. Elle était fermée depuis le 13 juin dernier.

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

publi-info • Le centre de sports indoor Play Arena propose une offre unique à Besançon : 3 terrains de football, 4 terrains de badminton et 2 courts de squash sur une surface de plus de 2 800 m2. C’est aussi un complexe aménagé pour l’accueil des séminaires d’entreprises et team building.

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 31.99
nuageux
le 23/07 à 12h00
Vent
1.44 m/s
Pression
1018.79 hPa
Humidité
45 %

Sondage