Le déficit public sous les 3% du PIB est une "nécessité impérative" selon la Banque de France

Publié le 20/09/2016 - 18:04
Mis à jour le 20/09/2016 - 18:04

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a jugé mardi 20 septembre 2016 « impératif » que la France passe sous la barre des 3% de déficit public en 2017, mettant en garde les candidats à la présidentielle contre toute tentation de revenir sur cet engagement.

 ©
©

"Il y a une nécessité impérative, et je veux le dire avec beaucoup de force, c'est que la France descende réellement sous la barre des 3% de déficit en 2017", a déclaré M. Villeroy de Galhau sur Europe 1. "J'insiste sur le +réellement+, parce qu'il y a tout un débat, et on est en période électorale, c'est normal, sur la crédibilité de ce qui est présenté", a poursuivi le gouverneur, insistant sur la nécessité de mettre en oeuvre des "mesures crédibles" pour tenir cet objectif. 

"Nous sommes au pied du mur"

"Le +réellement+, ça veut dire aussi qu'on l'applique ensuite", a-t-il insisté : "nous sommes au pied du mur, et c'est au pied du mur qu'on juge le maçon. Il va falloir tenir nos engagements". Le gouvernement, qui doit présenter ce mardi les "grands équilibres macroéconomiques" sur lequel s'appuiera son projet de budget pour 2017, a promis à ses partenaires européens de ramener le déficit public -- incluant celui de l'Etat, de la Sécurité sociale et des collectivités locales -- à 2,7% du produit intérieur brut (PIB) en 2017, après 3,3% cette année.

Mais plusieurs candidats à l'élection présidentielle, notamment à droite, ont annoncé qu'ils ne respecteraient pas cet engagement, accusant le gouvernement d'avoir dissimulé plusieurs milliards d'euros de dépenses non budgetées et jugeant nécessaire de fortes baisses d'impôts, quitte à creuser dans un premier temps le déficit. "Tous nos partenaires européens nous attendent la-dessus. Ca fait très longtemps qu'on n'est pas descendu sous les 3%. C'est la condition de notre crédibilité en Europe", a mis en garde François Villeroy de Galhau, jugeant "possible" d'atteindre les 2,7% de déficit promis à Bruxelles. "Le chiffre est possible si nous nous en donnons les moyens. Et se donner les moyens, ça veut dire d'abord réduire les dépenses", a insisté le gouverneur.

La France a déjà obtenu deux délais de deux ans, en 2013 et en 2015, pour repasser en dessous de la barre fatidique des 3%, inscrite dans les traités européens. La Commission européenne, par la voix de son commissaire aux Affaires économiques Pierre Moscovici, a assuré qu'il n'y aurait pas de nouveau délai. En cas de non respect de cet engagement, la France pourrait être soumise à une amende équivalente à 0,2% de son PIB.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

De nouveaux aménagements de la circulation dans le cadran nord-est bisontin

Ces derniers mois, de nombreux riverains et collectifs de riverains ont témoigné des effets positifs ou négatifs du plan de circulation mis en place à titre expérimental à l’automne 2023 dans les quartiers de la Combe Saragosse et du Point du Jour à Besançon. La Ville indique avoir eu des rencontres "particulièrement constructives et riches en propositions" à la suite de quoi, de nouveaux aménagements ont été pensés, a-ton appris le 23 mai 2024.

La Bourgogne-Franche-Comté représentée au plus grand salon européen des nouvelles technologies…

L'intelligence artificielle (IA) règne en maître sur VivaTech, le plus grand salon européen sur les nouvelles technologies, qui s'ouvre mercredi 22 mai 2024 à Paris avec des têtes d'affiche internationales du secteur. La Bourgogne-Franche-Comté est présente avec un pavillon régional dédié…

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez Baud ?

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.28
nuageux
le 28/05 à 9h00
Vent
2.07 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
85 %