Le Dossier Médical Partagé avance en Franche-Comté

Publié le 16/05/2019 - 15:00
Mis à jour le 16/05/2019 - 15:15

Fin avril 2019, la barre des 300 000 Dossiers Médicaux Partages (DMP) a été franchie en Bourgogne Franche-Comté.

©DMP
©DMP
PUBLICITÉ

Pour rappel, le lancement du DMP a été effectué il y a six mois, à la fin de l’année 2018 ; aujourd’hui, 10% des habitants de la région ont crée leur DMP (depuis le site www.dmp.fr ou avec l’aide de leur pharmacien ou de leur caisse d’assurance maladie).

Bon à savoir

  • Chacun peut ouvrir son DMP gratuitement et simplement, sur internet depuis le site www.dmp.fr. Les 1000 pharmacies de la région sont aussi mobilisées pour ouvrir le DMP des assurés qui le souhaitent (42% des DMP sont ouverts par les pharmaciens). Les agences des CPAM sont aussi mobilisées.
  • Déjà de nombreux documents dans les DMP : en plus de l’historique des soins versé par l’Assurance Maladie, les DMP contiennent déjà de nombreuses informations. En Bourgogne Franche-Comté, depuis le début de l’année, 12% des DMP sont alimentés par des documents déposés par les hôpitaux de la région. Huit des plus gros centres hospitaliers de la région alimentent déjà les DMP de façon régulière.
  • Le DMP et l’appli DMP évoluent : connexion simplifiée, accès multiprofil, directives anticipées… découvrez les dernières nouveautés en cliquant ici

Pour le Dr Jean-Marc Vandendriessche, directeur coordonnateur régional de la gestion du risque à l’Assurance Maladie de la région,« ce résultat est très encourageant : on voit que les patients et les professionnels de santé sont en train de s’emparer de ce nouveau service, et c’est très bien. L’Assurance Maladie va donc poursuivre sa campagne d’information et ses actions sur le terrain pour que le DMP poursuive son ascension. Nous accompagnons également les professionnels de santé et les établissements de soins de la région pour développer leur utilisation du DMP ».

Infos +

Consultez le site dmp.fr, ou appelez DMP Info Service au 0 810 331 133 (service 0,06 €/min + prix d’appel). Vous pouvez aussi en parler avec votre pharmacien, médecin ou un conseiller de votre CPAM.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

recherche • C’est l’enjeu de recherches menées depuis dix ans déjà par le Professeur Olivier Adotévi et l’UMR 1098 Inserm/EFS/UFC de Besançon. L’équipe qu’il dirige a mis en place un vaccin thérapeutique anti-cancer universel, et non préventif,  appelé UCPVax, breveté en 2012. Les premiers essais cliniques ont été engagé depuis la fin de l'année 2016 au CHRU de Besançon

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.98
ciel dégagé
le 16/09 à 0h00
Vent
1.02 m/s
Pression
1022.43 hPa
Humidité
87 %

Sondage