Le drapeau ukrainien hissé sur le fronton de l’Hôtel de Ville

Publié le 25/02/2022 - 18:17
Mis à jour le 25/02/2022 - 18:24

En signe du soutien « le plus total » à l’Ukraine, la Ville de Besançon , comme de nombreuses autres municipalités en France, a décidé de hisser le drapeau  jaune et bleu de l’Ukraine sur la façade de l’Hôtel de Ville.

Plusieurs mairies françaises, dont Marseille, Bordeaux, Lyon, Toulouse ou Besançon ont hissé vendredi le drapeau de l'Ukraine sur leurs façades, en solidarité avec ce pays envahi par la Russie.

À Lyon, outre le drapeau ukrainien, la façade de l'hôtel de ville sera éclairée en bleu ce vendredi soir. La mairie de Nancy a elle annoncé avoir accroché six drapeaux ukrainiens aux balcons de l'Hôtel de Ville et appelle à un rassemblement place Stanislas vendredi à 18h, place qui sera illuminée aux couleurs de l'Ukraine. La mairie de Metz a prévu le même dispositif.

Des rassemblements

Jeudi en fin de journée, une manifestation a réuni une centaine de personnes place Pasteur. Un nouveau rassemblement est prévu à Besançon ce samedi 26 février 2022 à 15h au même endroit. De nombreux autres rassemblements de solidarité et contre la guerre en Ukraine doivent avoir lieu dans plusieurs villes de France.

Vendredi, la maire EELV de Besançon s'est déclarée prête à accueillir les ressortissants ukrainiens selon les besoins. "Besançon est une terre d’accueil tout comme le Grand Besançon. Face à la détresse, c’est notre devoir" a déclaré ce vendredi la maire de la cité comtoise.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Plan de circulation : des riverains de la rue du Clos-Munier à Besançon se plaignent de la circulation

Après avoir reçu des plaintes de la part de riverains, le président du groupe Besançon Maintenant dénonce publiquement dans un communiqué du 27 janvier 2023 les conséquences "néfastes et inattendues" de la modification du plan de circulation aux abords des avenues de Montrapon et Léo Lagrange.

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.11
couvert
le 04/02 à 0h00
Vent
0.5 m/s
Pression
1036 hPa
Humidité
86 %