Le groupe Antolin investit 34 M€ sur Témis Besançon

Publié le 23/11/2020 - 14:31
Mis à jour le 26/11/2020 - 11:12

Fournisseur à l'échelle mondiale de systèmes d’éclairage pour les constructeurs et équipementiers automobiles, le groupe Antolin - présent depuis 2012 à Besançon - à décidé de construire son usine 4.0 de plus de 21.000 m2 sur le technopole Témis à Besançon entre la rue Mantion et la Rocade. La livraison du bâtiment est programmée pour le printemps 2022.

C'est une bonne nouvelle pour le tissu industriel de Besançon que Grand Besançon Métropole ne manque pas de noter. Grupo Antolin a décidé "d'ancrer son avenir industriel" à Besançon.

Grupu Antolin Besançon est présent depuis 2012 à Besançon dans le quartier Palente après le rachat de l'activité historique de la société Socop, devenue ensuite CML Innovative Technologies. Le site de production et le centre R&D technique emploient près de 400 personnes en plus d'une centaine d'intérimaires. Avec cette future implantation, ce sont quinze nouvelles embauches qui sont prévues à moyen terme.

Grupo Antolin Besançon - siège de la division éclairage - est une filiale à 100 % de la société familiale espagnole Grupo Antolin. La société une. En 8 années, l’entreprise a doublé son chiffre d’affaires.

Pour faire face à la croissance, la société a réalisé plusieurs agrandissements successifs avec près de huit sites distants en plus du site principal bisontin. La future usine a pour but de réimplanter en un même lieu l'ensemble des activités et des salariés. Ce qui permettra également de sécuriser ses savoir-faire.

Début du chantier : mars 2021 - Livraison : printemps 2022

Grupo Antolin a formalisé à la mi-novembre le projet d'un nouvel ensemble immobilier de plus de 21.500 m2 pour abriter les activités industrielles, la logistique de production et un centre de R&D. Le montant de l'investissement s'élève à 34 millions d’euros. La Région Bourgogne-Franche-Comté annonce par ailleurs soutenir le projet avec une enveloppe de 800.000 euros dans le cadre de son plan d’accélération et son fonds de relocalisation et de transition vers une économie décarbonée. Grand Besançon Métropole  interviendra pour sa part sur la partie foncière et immobilière.

"Grupo Antolin Besançon se projette dans une nouvelle ère industrielle respectueuse de l’environnement et intégrant les dernières technologies clés de son domaine d’activité". Grand Besançon Métropole

Le projet en détail

Siège de la division Eclairage de Grupo Antolin -Besançon 

  • Foncier de 4,3 ha entre rue Mantion et rocade
  • Construction de 21 555 m2 dont 4 000 m2 de centre de R&D technique Jusqu’à 6 000 m2 de toiture photovoltaïque
  • Performance environnementale : Certification Effinergie E3C1 BBC -20%
  • Maître d’ouvrage : SAS AKTYA/BATIFRANC
  • Promoteur : GA Smart Building
  • Coût total : 24 M€HT
  • Investissements matériels : 10 M€HT

Le projet est réalisé avec le concours du Grand Besançon Métropole, de la Région Bourgogne-Franche-Comté et de leurs opérateurs : TEMIS, Aktya, l’Agence Economique Régionale et Batifranc ainsi que leurs partenaires bancaires.

Info +

Grupo Antolin est un groupe familial né à Burgos en Espagne. Il est un des leaders mondiaux de composants intérieurs pour l’industrie automobile et emploie près de 30 000 personnes dans 26 pays avec 150 sites industriels

Le chiffre d’affaires réalisé en 2019 s’élève à 5,2 milliards d’euros.

Les produits de Grupo Antolin sont présents dans 9 des 10 modèles de véhicules les plus vendus dans le monde et ses composants sont utilisés dans plus de 80 modèles de véhicules actuellement commercialisés.

L’activité du groupe est organisée en 4 divisions : pavillons, panneaux de porte, tableaux d*e bord et éclairage L’activité éclairage est très dynamique, avec une forte croissance des ventes sur les dernières années. Besançon est le siège de la division éclairage du groupe qui compte 9 sites dans le monde.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Une nouvelle offre régionale de formation pour les personnes éloignées de l’emploi

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté chargée de la formation professionnelle, a réuni mardi 19 janvier 2021 l’ensemble des partenaires de la formation pour lancer officiellement la nouvelle offre régionale de formation destinée aux personnes très éloignées de l’emploi : le Dispositif Amont de la Qualification (DAQ) 2.0.

L’entreprise Sophysa prévoit un nouveau bâtiment de 5.700 m2 d’ici 2022 à Temis

Spécialisée en valves neurologiques et en systèmes de monitoring de la pression intracrânienne, l'entreprise est installée depuis 2007 sur le site de Temis à Besançon. Cette dernière a prévu de s'agrandir avec la construction d'un second bâtiment de 5.700 m2, apprend-on ce mois de janvier 2021. Objectif ? "Tripler la capacité de production", selon Philippe Nègre, dirigeant de Sophysa.

Plus de 4 % d’inflation en 2021 des complémentaires santé : l’UFC Que choisir demande au gouvernement d’agir

Alors que ce début d’année est marqué par le déploiement du 100 % santé aux audioprothèses, l’UFC-Que Choisir dénonce dans un communiqué du 21 janvier 2021 une nouvelle forte hausse des tarifs des complémentaires santé en 2021, "difficile à justifier alors que la crise sanitaire leur a paradoxalement été favorable". Pour permettre aux consommateurs de tirer pleinement profit de la résiliation à tout moment, l’association demande au gouvernement d’agir "pour améliorer la comparabilité des offres, toujours défaillante."

Appel à projets : recyclage du foncier des friches en Bourgogne Franche-Comté

Avec un fonds friche doté de 300M€, le Plan de relance donne l’opportunité d’accompagner les territoires sur le recyclage foncier des espaces artificialisés. 7,4 M€ sont mobilisables en Bourgogne Franche-Comté, sur les deux années à venir, et donneront lieu à deux éditions d’appel à projets. Les dossiers de demande de subventions sont à déposer au plus tard le lundi 15 mars 2021 minuit.

Conjoncture du mois de décembre 2020 : « des prévisions prudentes »

La Banque de France vient d'éditer une note de conjoncture (enquête auprès des dirigeants d'entreprises sur leur niveau d’activité) pour le mois de décembre 2020. La production industrielle progresse en fin d'année. Les carnets s’étoffent mais demeurent insuffisants. Une baisse est attendue. Les services enregistrent une faible hausse d’activité, à l’exception de la restauration, lourdement affectée par le reconfinement. Les prévisions sont prudentes.

 
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.5
pluie modérée
le 22/01 à 21h00
Vent
5.88 m/s
Pression
997 hPa
Humidité
98 %

Sondage