Le P.S, le P.C et les Verts bisontins s'inquiètent d'un rapprochement En Marche – Modem

Publié le 26/04/2018 - 07:45
Mis à jour le 26/04/2018 - 09:54

Les présidents des groupes socialistes, communistes et écologistes bisontins "s'interrogent" sur un cliché pris samedi 21 avril 2018. On y voit les référents du Doubs d'En Marche (Alexandra Cordier) et du MoDem (Laurent Croizier) côte-à-côte à Pontarlier, ce dernier étant un conseiller municipal d'opposition, élu sur la liste de Jacques Grosperrin.

alexandra.jpg
alexandra.jpg
PUBLICITÉ

Les élus de la majorité de Jean-Louis Fousseret s’interrogent donc sur le « message » que souhaite faire passer En Marche à un an des élections européennes ; ils demandent même « comment la Référente d’En Marche peut-elle s’afficher avec un élu de l’opposition qui dénigre publiquement et constamment le travail mené par la Majorité municipale de Besançon et de son Maire Jean-Louis Fousseret, lui-même En Marche ? » « Où est la cohérence ? »

 Ils tiennent également à « rappeler que les politiques nationales de l’alliance LREM-MoDem impactent très sérieusement le fonctionnement de nos délégations et de la vie des concitoyens ». Et de citer : « réduction des contrats aidés, baisse des subventions qui impactent tous les secteurs associatifs : social, environnemental, sportif, culturel… contrainte imposée par l’État sur nos budgets de fonctionnement, sévère amputation des ressources de nos bailleurs sociaux, future réforme de la fonction publique, remise en cause des services publics…« 

 « Il n’y a pas d’ambiguïté »

Face à ces questions, Alexandra Cordier tient à rassurer : « il n’y a pas d’ambiguïté, il n’existe aucune alliance MoDem / LREM en local. » Elle précise également que ce déplacement à Pontarlier s’effectuait « dans le cadre de la Grande Marche », où le but était de « récolter tous les avis des français ; pas seulement des euro-convaincus comme nous, mais aussi ceux qui proviennent de partis politiques d’opposition. »

« Peut-être que ces élus sont juste embêtés qu’on soit déjà sur le terrain, à préparer les élections européennes » conclut-elle.

« Chacun sa méthode » 

Laurent Croizier aura également réagi à ce questionnement des élus de gauche : « Je comprends que des partis politiques à la vision dépassée puissent s’inquiéter de voir la majorité présidentielle LREM/MoDem s’organiser dans notre département. Je les invite à poursuivre leur stratégie politicienne sans intérêt. Le MoDem préfére utiliser ce temps pour aller la rencontre des habitants, des associations et des entreprises pour dialoguer, expliquer et écouter leurs besoins. Chacun sa méthode.« 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Eric Alauzet, député du Doubs et candidat LREM à l'élection municipale à Besançon en 2020, annonce ce samedi 19 octobre 2019 ses premières "grandes propositions" dans le domaine des transports et de la mobilité. Il souhaite notamment réaliser un projet sur l'axe ferroviaire nord-sud de Mamirolle aux Auxons avec un transport inspiré du tramway. Il souhaite également rendre gratuit le stationnement entre midi et 14 heures au centre-ville...

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.99
couvert
le 20/10 à 18h00
Vent
3.83 m/s
Pression
1006.58 hPa
Humidité
90 %

Sondage