Le Rassemblement national "poursuit son irrésistible implantation" en Bourgogne Franche-Comté selon J. Odoul

Publié le 26/04/2022 - 15:33
Mis à jour le 26/04/2022 - 16:00

Le président sortant Emmanuel Macron a été réélu ce dimanche 24 mai lors de l’élection présidentielle, quant à Marine Le Pen, elle réalise le meilleur résultat de l’histoire de son parti avec près 42% des voix. Dans trois départements sur huit en Bourgogne Franche-Comté, elle est en tête. Pour Julien Odoul, président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté et porte-parole du RN, ces chiffres montrent « une irrésistible implantation » de son parti dans la région.

Julien Odoul et Marine Le Pen © RN
Julien Odoul et Marine Le Pen © RN

La victoire d'Emmanuel Macron est à nuancer selon Julien Odoul  : "Malgré tous les moyens mis en œuvre contre elle, Marine Le Pen confirme sa dynamique alors que Macron recule partout. Ce qu’on nous annonce comme une grande victoire n’est finalement que la reconduction d’un candidat sortant soutenu par l’ancien monde." Il ajoute que "Marine Le Pen confirme la dynamique du mouvement national dans notre région en gagnant 100.000 voix de plus qu’en 2017, quand Emmanuel Macron en perd autant".

Elle s'est retrouvée en tête dans trois départements de Bourgogne Franche-Comté : la Nièvre, l’Yonne et la Haute-Saône "à l'image du reste de la France rurale et populaire" selon le président du groupe RN en Bourgogne Franche-Comté, "même dans les villes comme Dijon, Besançon, Nevers ou bien Sens, Marine Le Pen progresse alors qu’Emmanuel Macron recule." 

Les législatives en ligne de mire

Après cette défaite, tous les regards sont maintenant tournés sur les élections législatives du 12 et 19 juin 2022. Julien Odoul affirme que "Nous avons la capacité d’emporter de nombreuses victoires aux législatives pour incarner la seule vraie opposition : celle des patriotes qui protège les interêts du peuple contre l’homme de main de McKinsey et de la retraite à partir de 65 ans."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Menaces sur le développement ferroviaire du centre Franche-Comté : des élus alertent l’État et la Région

DOSSIER • Plusieurs élus du pôle métropolitain Centre Franche-Comté et de six agglomérations de Franche-Comté ont signé une déclaration commune publiée le 4 janvier 2023 pour le développement ferroviaire dans la région. Objectif : alerter sur les menaces qui pèsent aujourd’hui sur plusieurs lignes de train sur le territoire.

La ministre déléguée à la transition écologique en visite officielle en Haute-Saône le 6 janvier

Dominique Faure, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité, se rendra en Haute-Saône, à Vesoul, le vendredi 6 janvier 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.71
peu nuageux
le 27/01 à 9h00
Vent
3.95 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
81 %