Le Rassemblement national "poursuit son irrésistible implantation" en Bourgogne Franche-Comté selon J. Odoul

Publié le 26/04/2022 - 15:33
Mis à jour le 26/04/2022 - 16:00

Le président sortant Emmanuel Macron a été réélu ce dimanche 24 mai lors de l’élection présidentielle, quant à Marine Le Pen, elle réalise le meilleur résultat de l’histoire de son parti avec près 42% des voix. Dans trois départements sur huit en Bourgogne Franche-Comté, elle est en tête. Pour Julien Odoul, président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté et porte-parole du RN, ces chiffres montrent « une irrésistible implantation » de son parti dans la région.

Julien Odoul et Marine Le Pen © RN
Julien Odoul et Marine Le Pen © RN

La victoire d'Emmanuel Macron est à nuancer selon Julien Odoul  : "Malgré tous les moyens mis en œuvre contre elle, Marine Le Pen confirme sa dynamique alors que Macron recule partout. Ce qu’on nous annonce comme une grande victoire n’est finalement que la reconduction d’un candidat sortant soutenu par l’ancien monde." Il ajoute que "Marine Le Pen confirme la dynamique du mouvement national dans notre région en gagnant 100.000 voix de plus qu’en 2017, quand Emmanuel Macron en perd autant".

Elle s'est retrouvée en tête dans trois départements de Bourgogne Franche-Comté : la Nièvre, l’Yonne et la Haute-Saône "à l'image du reste de la France rurale et populaire" selon le président du groupe RN en Bourgogne Franche-Comté, "même dans les villes comme Dijon, Besançon, Nevers ou bien Sens, Marine Le Pen progresse alors qu’Emmanuel Macron recule." 

Les législatives en ligne de mire

Après cette défaite, tous les regards sont maintenant tournés sur les élections législatives du 12 et 19 juin 2022. Julien Odoul affirme que "Nous avons la capacité d’emporter de nombreuses victoires aux législatives pour incarner la seule vraie opposition : celle des patriotes qui protège les interêts du peuple contre l’homme de main de McKinsey et de la retraite à partir de 65 ans."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

L’ancien préfet de Haute-Saône Michel Vilbois limogé pour management “brutal”

Préfet du Tarn depuis seulement 9 mois, Michel Vilbois, ancien préfet de Haute-Saône, sera démis de ses fonctions à compter du lundi 22 juillet. Connu pour sa fermeté face aux manifestations contre l’autoroute A 69 et visé, selon des sources concordantes, par des accusations de management "brutal". Son limogeage intervient environ un mois après un audit mené auprès de ses services par l’Inspection générale de l’administration (IGA), dont les résultats ne sont pas encore connus.

Candidat RN sous curatelle dans le Jura : un recours pour annuler le scrutin législatif

La candidate Nouveau Front populaire dans la 2e circonscription du Jura a déposé un recours mercredi 17 juillet 2024 devant le Conseil constitutionnel pour faire annuler le scrutin législatif qui avait vu la qualification au second tour d'un candidat Rassemblement national sous curatelle, donc théoriquement inéligible.

Christophe Grudler au lancement d’Ariane 6 : ”Ce succès va permettre à l’Europe de retrouver son accès autonome à l’espace”

Le député européen terrifortain, Christophe Grudler (MoDem / Renew Europe), spécialiste des questions spatiales au Parlement européen, a assisté au succès du vol de qualification d’Ariane 6 mardi 9 juillet 2024 du port spatial de l’Europe à Kourou. Seul représentant des institutions de l’Union européenne sur place, il appelle à généraliser la préférence pour un lanceur européen, pour les lancements de satellites européens.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.33
couvert
le 21/07 à 06h00
Vent
0.83 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
94 %