Le restaurant "Au rendez-vous de la marine" devient "Le relais du Moulin"

Publié le 12/12/2022 - 14:36
Mis à jour le 15/12/2022 - 09:53

Véritable institution tenue par la même famille depuis presque un siècle, "Au rendez-vous de la marine" fermait ses portes en avril dernier, faute de repreneur. Avec l’accompagnement de Jura nord, le restaurant routier a trouvé un repreneur, Nassim Barache, qui a parcouru des centaines de kilomètres pour s’installer dans le Jura. Un nouveau souffle pour l’établissement désormais dénommé Le relais du moulin, qui garantit la continuité d’un commerce essentiel à la vie locale.

Après 90 années de service, les anciens propriétaires raccrochaient le tablier en avril dernier. Le long de la RD 673, entre Monteplain et La Barre, la grande devanture blanche est connue de tous à Jura Nord, et bien au-delà. Le restaurant routier a vu défiler au fil des années de nombreux mariniers, routiers, familles... Une longévité exceptionnelle pour un commerce de proximité. En avril dernier, les anciens propriétaires annonçaient le cœur serré la fermeture suite à leur départ. La Communauté de communes Jura Nord, dans un objectif de maintien des commerces de proximité, s’emparait rapide- ment de cet enjeu, en facilitant les mises en relation avec un candidat à la reprise, Nassim Barache.

Une clientèle fidèle

Issu d’une famille de restaurateurs, originaire d’Orléans, Nassim Barache est professionnel de la restauration depuis plus de dix années. Il a expérimenté tous les métiers du secteur, de la région Centre-Val de Loire à Paris, des cuisines à la salle. Le jeune homme est aujourd’hui propriétaire de deux établissements à Orléans. Lorsque l’opportunité s’est présentée à Monteplain, les arguments se sont imposés d’eux-mêmes, en dépit de la distance. "Une histoire familiale et une longévité comme celles-ci, c’est assez rare, explique le jeune homme. C’est un gage de reconnaissance, qui implique qu’une grande partie de la clientèle est fidèle. Nous sommes venus visiter les lieux en avril, nous avons mangé sur place. Et puis nous avons été formidablement accueillis par M. Fassenet, qui est venu à notre rencontre". Après un court temps de réflexion, la reprise était officialisée en juin dernier.

" Je n’ai jamais rencontré en France un accueil aussi chaleureux"

Nassim Barache décide alors de redonner un coup de jeune à l’établissement, afin de moderniser son image et offrir de meilleures conditions de travail aux salariés. Le restaurant dispose désormais d’une salle et de cuisines flambant neuves. Ouvert depuis le 2 novembre, il embauche sept salariés, dont trois en cuisine. Sur une capacité de 200 couverts, le restaurant tourne aujourd’hui avec une centaine de couverts quotidiens. "Nous sommes très satisfaits, reprend le restaurateur. Il y a ici une chaleur, un accueil incroyable. Je n’ai jamais été aussi bien accueilli, même dans ma région. Tout le monde a joué le jeu : les élus, les maires des communes, les locaux... Je suis arrivé en terre inconnue ; aujourd’hui je connais presque tout le monde" sourit le jeune homme, boosté par cet élan local.

Une cuisine traditionnelle

À la façon des brasseries parisiennes, Nassim Barache propose dans ses assiettes une cuisine traditionnelle et généreuse. Des plats simples mais authentiques, finement exécutés et mijotés, avec un petit goût de madeleine de Proust : bœuf bourguignon, blanquette de veau, côte de bœuf, magret de canard, un grand choix de desserts. Sans oublier la touche d’exotisme, avec le traditionnel couscous aux quatre viandes. Des formules simples accessibles à tous avec des plats du jour qui changent quotidiennement. À l’instar de l’activité de traiteur pour les événements, le restaurateur mise sur le fait maison (à 80 %) et les circuits courts.

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Look, nouvelle collection, arrivée du printemps… Quoi de 9 chez IZAC ?

QUOI DE 9 ? • Pour la troisième année consécutive, Julie, Benjamin et Lucas se tiennent à votre disposition pour vous habiller, au quotidien mais aussi pour vos évènements festifs, printaniers et estivaux. À l’occasion de l’arrivée de la nouvelle collection, ils vous présentent une sélection de quatre tenues.

Découvrez le nouveau parcours client de la Cour des Matériaux de Leroy Merlin Besançon !

QUOI DE NEUF ? • L’équipe de Leroy Merlin à Besançon est fière de vous annoncer l'ouverture tant attendue de son tout nouvel espace dédié aux matériaux chez Leroy Merlin. Après de longs mois de travail et de réflexion, Leroy Merlin est ravi de vous présenter ce nouveau chapitre de son histoire.

Digital Surf recrute, soyez aux avant-postes de l’analyse microscopique

PUBLI-INFO • Envie de travailler pour la NASA ou pour la Silicon Valley ? C’est possible à Besançon au sein de Digital Surf, une pépite de l’industrie et de la recherche scientifique mondiale. Découvrez ici le produit qui porte son succès, les postes à pourvoir et postulez pour intégrer les équipes du leader mondial du logiciel de l’analyse des surfaces microscopiques.

Les commerçants de Besançon invités à participer à une nouvelle animation au centre-ville

L’Union des commerçants de Besançon (UCB) lance un nouveau projet d’animation dédié à la (re)découverte du centre-ville baptisé "Bonjour". Pour cette première édition qui aura lieu le 1er juin 2024, l’initiative est gratuite et ouverte à tous les commerçants du centre-ville de Besançon, adhérents ou non adhérents à l’UCB. 

La Ville de Besançon veut développer de nouveaux lieux culturels

Lors du prochain conseil municipal qui se tiendra ce jeudi 4 avril 2024 à Besançon, les élus seront notamment appelés à débattre du souhait de réhabiliter deux sites bisontins pour en faire des lieux d’accueil culturels. Il s’agit de la grande halle du site des Prés-de-Vaux et du hangar aux manoeuvres de la Citadelle. 

Effondrement rue de Vesoul : les commerçants demandent une aide exceptionnelle au Département du Doubs

Suite à l’effondrement d’une partie de la rue de Vesoul à Besançon le 25 février dernier, les commerçants ont vu leur chiffre d’affaires dégringoler… Un collectif a même été créé sous l’impulsion de Vincent Morel, gérant du magasin indépendant Bazarland. Ce mois d’avril 2024, il lance un appel au Département du Doubs…

La Ville de Besançon avance un budget “robuste” pour 2024

Alors que l’État français doit actuellement faire face à une crise des finances publiques, la Ville de Besançon assure de son côté conserver un modèle "robuste" de gestion financière comme l’a détaillé ce mercredi 3 avril en conférence de presse Anthony Poulin l’adjoint en charge des finances de la Ville de Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.04
nuageux
le 14/04 à 9h00
Vent
1.92 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
86 %