Législative partielle : le PS victorieux, mais "lucide"

Publié le 09/02/2015 - 11:42
Mis à jour le 16/04/2019 - 10:37

Le PS a "gagné" mais le FN "est en dynamique", constate Cambadélis qui prône le "désistement républicain".  Valls appelle à "rester lucide" face au "véritable danger" représenté par le FN. 

valls_najat_vallau_temis-096.jpg
©damien

RÉACTIONS

PUBLICITÉ

Manuel Valls :

« Il faut être extrêmement lucide »! Le Front National « représente un véritable danger surtout quand en face, la digue n’est pas suffisamment solide pour contenir une formation politique qui n’épouse pas les valeurs de la République« , a déclaré le Premier ministre sur Europe 1, estimant que le « ni-ni » (ni FN, ni PS), prôné par une partie de l’UMP en cas d’élimination, n’était « pas responsable« .
« Quand on est un grand parti, qui a gouverné et qui vise à gouverner, on prend ses responsabilités. Appeler à s’abstenir ou à voter blanc ça n’est pas une position politique« , a critiqué M. Valls alors que l’UMP s’est divisée sur l’attitude à adopter après l’élimination de son candidat dès le premier tour.
« Si dans l’avenir, comme ça a été le cas en 2002, pour une élection locale ou une élection nationale, j’ai à choisir entre un candidat de l’UMP et un candidat du Front national, je n’hésiterai jamais, pas une seconde », a assuré le Premier ministre.
« Face a une formation qui tourne le dos à ce qu’est profondément la France, qui par ses propositions, je pense notamment à la sortie de l’euro, mettrait la France dans un désastre économique, il faut prendre toujours ses responsabilités », a-t-il répété, insistant: « Quand il s’agit des valeurs de la République on ne transige pas ».
« Nous sommes sur le fil du rasoir« , a-t-il dit, « d’où la responsabilité qui est la nôtre, celle du président de la République, du gouvernement, de la majorité mais d’une manière générale, des responsables politiques« .
« Soit nous allons vers une réponse autoritaire, dure, qui tourne le dos à ce que nous sommes, qui fracture davantage notre pays, et là c’est le Front national et une partie de la droite qui proposent cette solution, soit il y a une réponse républicaine, particulièrement ferme quant il s’agit de lutter contre l’insécurité, le terrorisme, pour défendre bien évidemment nos valeurs et notamment la laïcité« , a-t-il poursuivi.
Pour répondre à la « crise de confiance« , Manuel Valls souhaite « brandir les valeurs de la République« , et pas seulement lutter contre l’insécurité ou le chômage. « Pendant des années, nous avons laissé la nation, la patrie, la laïcité, la République, à d’autres, à la droite extrême ou à l’extrême droite« , a-t-il regretté.

 

Jean-Christophe Cambadélis :

Le PS a « gagné » dimanche dans le Doubs mais le Front National « est en dynamique« , a reconnu lundi 9 février 2015 Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS qui appelle l’UMP au « désistement républicain » face à « l’extrême droite ».

« Hier le PS a gagné, le Front National, pour la 12e fois de suite, a été battu mais il y a le feu au lac pour tous ceux qui, comme moi, combattent le Front National et ses idées depuis de très nombreuses années. Nous sommes dans une situation ou le Front National est en dynamique, perturbe l’UMP et l’absence d’unité réelle entre les forces de gauche lui donne des capacités de se déployer« , a analysé M. Cambadélis sur France Info.
Alors que l’UMP est divisée sur la stratégie à suivre en cas d’élimination face au PS et au FN, le Premier secrétaire du PS en a appelé au « désistement républicain », « nécessaire face au Front National« , sans employer l’expression « front républicain« .

« A partir du moment où l’UMP n’est pas capable de se désister républicainement face au candidat le mieux placé pour battre le Front National, vous avez un Front National qui progresse« , a dit le député de Paris selon lequel, « tout en gardant des positions divergentes, on peut défendre la République en faisant le désistement républicain« .

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le décret sur la réforme de l’assurance chômage publié au JO

Le décret sur la réforme de l’assurance chômage publié au JO

Le ministère du Travail a publié dimanche 28 juillet 2019 au Journal officiel le décret mettant en oeuvre la réforme vaste et controversée de l'assurance chômage annoncée le 18 juin. Ce texte de six articles comprend surtout une annexe de 190 pages qui constitue le nouveau règlement de l'assurance chômage. Par ailleurs, une expérimentation est prévue en Bourgogne-Franche-Comté et Centre-Val de Loire "d'un journal de la recherche d'emploi" tenu par les chômeurs.  

Plan social à GE : Le Maire assure l’intersyndicale de son « engagement total »

Plan social à GE : Le Maire assure l’intersyndicale de son « engagement total »

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a assuré l'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort de son "engagement total pour garantir la pérennité du site industriel", marqué par un plan de suppression d'un millier d'emplois, dans un courrier obtenu ce vendredi 26 juillet 2019 par l'AFP.

La PMA pour toutes commence à voir le jour…

La PMA pour toutes commence à voir le jour…

Au terme d'une longue gestation, l'accouchement débute ce mercredi 24 juillet 2019 avant le faire-part de naissance dans quelques mois : la première grande réforme sociétale du quinquennat Macron, l'extension de la PMA à toutes les femmes, est présentée en Conseil des ministres avant son examen à l'Assemblée à la rentrée.

Vote sous tension à l’Assemblée sur le Ceta

Vote sous tension à l’Assemblée sur le Ceta

Après des débats musclés, l'Assemblée s'apprête à voter ce mardi 23 juillet vers 16h15 la ratification du controversé traité de libre-échange entre l'UE et le Canada (Ceta), "positif" pour l'économie française selon ses défenseurs, mais porteur de "risques" environnementaux et sanitaires d'après ses opposants.

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

A la veille du vote à l'Assemblée nationale sur le traité de libre-échange UE-Canada (Ceta), Nicolas Hulot a exhorté lundi 22 juillet 2019  les parlementaires à voter contre cet accord qui risque à ses yeux d'ouvrir la porte à des substances dangereuses via un abaissement des normes sanitaires.

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

"Liste Utinam" • Le régionaliste a tenu une conférence de presse jeudi 18 juillet 2019 afin de faire connaître sa candidature officielle pour l'élection municipale de mars 2020à Besançon. Jean-Philippe Allenbach dit avoir déjà au moins une vingtaine de noms sur sa liste et dévoile les propositions que les autres candidats " ne pourront pas lui prendre". 

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.97
couvert
le 25/08 à 9h00
Vent
0.38 m/s
Pression
1019.65 hPa
Humidité
59 %

Sondage