Législative partielle : une majorité d'électeurs UMP ont voté pour le FN selon Florian Philippot

Publié le 10/02/2015 - 08:53
Mis à jour le 10/02/2015 - 12:06

Le vice-président du Front national Florian Philippot a affirmé lundi 9 février 2015 qu’une majorité d’électeurs UMP avaient « manifestement » voté pour la candidate frontiste lors de l’élection législative partielle dans le Doubs.

 ©
©

Le socialiste Frédéric Barbier a gagné d'une courte tête le duel qui l'opposait dimanche à la candidate du FN, Sophie Montel, au second tour, une semaine après l'élimination du candidat UMP au premier tour. "L'UMP a oscillé pendant cette semaine entre deux hypothèses, le ni-ni ou le vote socialiste. Sauf qu'il y a une troisième hypothèse, qui a été choisie par manifestement une majorité de leurs propres électeurs, qui était le vote Front national", a déclaré Florian Philippot sur i>Télé.

"Pourquoi cette hypothèse n'était-elle pas dans le débat à l'UMP, pourquoi aucun cadre n'a-t-il eu le courage d'évoquer la troisième possibilité ?" a-t-il demandé. "Parce que ce parti est déconnecté et qu'il ne sert plus à rien, si ce n'est contrarier ses propres électeurs", a-t-il ajouté. "Si le but de l'UMP est de faire élire le Parti socialiste, je ne sais pas à quoi sert ce parti soi-disant d'opposition", a insisté Florian Philippot. "En face, le système est aux abois, et on a un nouveau bipartisme, eux contre nous", a-t-il ajouté, pointant la "caste UMPS qui a largué la France".

"On a eu la démonstration qu'il y avait une caste, puisqu'une partie de l'UMP s'est alliée au PS, au Front de gauche, aux Verts, au centre, contre le candidat du FN, le candidat des patriotes", a-t-il estimé. "D'ailleurs, sur le bulletin de vote du candidat socialiste, il n'y avait même plus le nom ni le logo du Parti socialiste, il était le candidat de la caste officielle, c'est un peu comme dans le Second Empire", a raillé Florian Philippot.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Européennes : Jacques Ricciardetti, candidat sur la liste de Jordan Bardella 

Jacques Ricciardetti, délégué départemental du Rassemblement National du Doubs et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est officiellement candidat en 51e position sur la liste du Rassemblement National menée par Jordan Bardella pour les élections européennes du 9 juin 2024.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

La ministre Fadila Khattabi se rendra au Breuil et à Chalon-sur-Saône ce vendredi 17 mai

Fadila Khattabi, ministre chargée des personnes âgées et des personnes handicapées, sera, ce vendredi 17 mai 2024, en visite en Saône-et-Loire, pour visiter l’ESAT du Breuil, faire une déambulation dans le centre-ville de Chalon-sur-Saône, participer à une table ronde sur le Fonds territorial d’accessibilité et assister à un match de playoff de basket fauteuil.

Européennes : le ministre Jean-Noël Barrot sera présent à Belfort ce vendredi 17 mai

Dans le cadre des élections européennes, Christophe Grudler, député européen et candidat sur la liste ''Besoin d'Europe'' a invité Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de l'Europe pour une réunion publique qui se tiendra à Belfort le vendredi 17 mai 2024 à partir de 18h30 à la Maison du Peuple.

Élections européennes : les candidats invités à débattre sur les questions agricoles dans une ferme du Jura

Dans le cadre des prochaines élections européennes qui auront lieu le 9 juin 2024, les Jeunes agriculteurs de la région Bourgogne-Franche-Comté et la FRSEA invitent les candidats à débattre de leur programme autour des questions agricoles au sein d’une exploitation située à Saint-Baraing. 

Demande de protection fonctionnelle à Anne Vignot lors du prochain conseil municipal

Durant le prochain conseil municipal qui aura lieu jeudi 16 mai 2024, les élus seront amenés à délibérer sur l'octroi de la protection fonctionnelle à la Maire de Besançon suite aux propos violents et menaçants reçus personnellement sur les réseaux sociaux à la suite de son dépôt de plainte contre l’action du collectif Némésis menée durant le carnaval de Besançon le 7 avril dernier. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.05
légère pluie
le 21/05 à 6h00
Vent
1.86 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
99 %