Le boulanger Stéphane Ravacley battu par Éric Alauzet, le député macroniste sortant

Publié le 19/06/2022 - 20:52
Mis à jour le 19/06/2022 - 22:46

Le boulanger Stéphane Ravacley, candidat de la société civile investi par la Nupes sous les couleurs d'EELV, n'ira pas à l'Assemblée nationale: il a été battu dimanche dans la 2e circonscription du Doubs par le député sortant de la majorité présidentielle, Eric Alauzet.

 © Thomas M
© Thomas M

Alors que l'artisan était arrivé en tête du premier tour, Eric Alauzet s'est finalement imposé avec 52,26% des suffrages contre 47,74%. Ancien élu EELV qui avait rejoint le parti présidentiel peu de temps après son élection en 2017, il siègera ainsi pour un troisième mandat de député du Doubs.  "Je suis déçu, mais c'est le jeu politique", a déclaré à l'issue du scrutin M. Ravacley. "On avait très peu de réserves de voix, la droite en avait beaucoup plus que nous. On va panser la plaie et puis on repartira sur quelque chose, on va garder cette dynamique parce qu'elle est vraiment très belle", a-t-il ajouté.

Stéphane Ravacley, 52 ans, s'est forgé une notoriété nationale depuis qu'il a obtenu la régularisation de son apprenti guinéen, au prix d'une grève de la faim de dix jours l'an dernier, et qu'il a organisé un spectaculaire convoi humanitaire pour l'Ukraine.

Lors de la cérémonie de clôture du 75e Festival de Cannes, les frères Jean-Pierre et Luc Dardenne, cinéastes humanistes, avaient même dédié leur Prix spécial au "boulanger de Besançon", Stéphane Ravacley.

Dans la première circonscription du Doubs, le candidat Ensemble-Modem Laurent Croizier (51,88%) l'emporte devant l'Insoumise Séverine Véziès (Nupes-LFI), elle aussi arrivée en tête au premier tour. Les deux premières circonscriptions du Doubs couvrent Besançon, une ville traditionnellement de gauche qui avait majoritairement voté pour Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle.

La majorité présidentielle conserve également la troisième circonscription avec la courte victoire du candidat ENS-Renaissance Nicolas Pacquot (50,83%) devant la candidate Rassemblement national.

En revanche, elle perd la quatrième circonscription du département au profit du RN représenté par Géraldine Grangier, qui crée la surprise avec 50,99% des voix. Le député sortant ENS-Renaissance Frédéric Barbier perd de 520 voix dans cette circonscription de Montbéliard, berceau de l'industrie automobile.

Les Républicains conservent haut la main leur siège dans la cinquième circonscription du Doubs, traditionnellement à droite, grâce à la députée sortante Annie Genevard. La vice-présidente déléguée des LR a remporté 72,06% devant le candidat ENS-Horizon, Philippe Alpy (27,94%).

Lgislatives 2022 - 2e tour (Doubs)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

législatives 2022

Dans le Jura, Les Républicains gardent la main

Résultats • Dans le département du Jura, Les Républicains ont conservé dimanche leurs deux sièges de députés et la majorité présidentielle a préservé le sien, alors que la Nupes, qualifiée dans les trois circonscriptions, n'est pas parvenue à transformer l'essai.

Politique

Hommage aux Manouchian à Besançon : une ”instrumentalisation” du Parti communiste selon Besançon maintenant

Une cérémonie en hommage aux résistants du groupe Manouchian s’est tenue place du 8 Septembre à Besançon, organisée par le Parti communiste français et la Ville de Besançon. Pour Ludovic Fagaut (LR), chef du groupe Besançon maintenant au conseil municipal, parle d’une ”instrumentalisation à des fins partisanes”.

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Visas, pesticides, simplification : Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le Salon

Un mois après le début d'un mouvement d'exaspération des paysans, Gabriel Attal a placé mercredi 21 février 2024 l'agriculture "au rang des intérêts fondamentaux" du pays, récapitulant les engagements déjà pris par le gouvernement et annonçant quelques nouvelles mesures sur les saisonniers étrangers, les pesticides et la rémunération.

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Agriculteur : ”Le toilettage normatif ne signifie pas l’abandon de toute ambition en matière environnementale” selon le sénateur Rietmann

À l’occasion d’un débat sur l’avenir du modèle agricole français le 13 février 2024, Olivier Rietmann, sénateur LR de la Haute-Saône, a défendu une revendication nouvelle exprimée par les agriculteurs lors du récent mouvement de protestation : l’impératif de simplification administrative.

Magazine municipal de Besançon : une “propagande politique” selon L. Croizier et L. Fagaut

Suite à la parution de l’édition février/mars 2024 du magazine municipal Besançon votre ville, les élus du groupe Ensemble bisontins (Renaissance-Modem-Horizon) et du groupe LR Besançon maintenant ont exprimé leur stupéfaction, mercredi 14 février 2024, en dénonçant “le détournement du magazine de la ville à des fins de propagande politique”. Le dossier porte, ce mois-ci, sur le positionnement de la maire de Besançon, Anne Vignot, au sujet de la loi immigration. Une entrevue qui n’a pas laissé les groupe d’élus sans voix.

Pour la première fois, des Rencontres régionales du patrimoine en Bourgogne Franche-Comté

Jeudi 15 février 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté organise à la Cité internationale de la gastronomie et du vin, à Dijon, les premières Rencontres régionales du patrimoine, en présence de Marie- Guite Dufay, présidente de la Région, et de Nathalie Leblanc, vice-présidente à la culture et au patrimoine.

Élections européennes : plusieurs partis politiques se réunissent pour sensibiliser les jeunes à Besançon

Les élection européennes sont délaissées par bon nombre de citoyennes et de citoyens en France et à travers l’union. C’est pourquoi sept partis de gauche se réuniront pour sensibiliser les jeunes électeurs à ce temps démocratique jeudi 15 février 2024 à la faculté des lettres, rue Mégevand à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.69
couvert
le 27/02 à 3h00
Vent
2.25 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
94 %