Le boulanger Stéphane Ravacley battu par Éric Alauzet, le député macroniste sortant

Publié le 19/06/2022 - 20:52
Mis à jour le 19/06/2022 - 22:46

Le boulanger Stéphane Ravacley, candidat de la société civile investi par la Nupes sous les couleurs d'EELV, n'ira pas à l'Assemblée nationale: il a été battu dimanche dans la 2e circonscription du Doubs par le député sortant de la majorité présidentielle, Eric Alauzet.

 © Thomas M
© Thomas M

Alors que l'artisan était arrivé en tête du premier tour, Eric Alauzet s'est finalement imposé avec 52,26% des suffrages contre 47,74%. Ancien élu EELV qui avait rejoint le parti présidentiel peu de temps après son élection en 2017, il siègera ainsi pour un troisième mandat de député du Doubs.  "Je suis déçu, mais c'est le jeu politique", a déclaré à l'issue du scrutin M. Ravacley. "On avait très peu de réserves de voix, la droite en avait beaucoup plus que nous. On va panser la plaie et puis on repartira sur quelque chose, on va garder cette dynamique parce qu'elle est vraiment très belle", a-t-il ajouté.

Stéphane Ravacley, 52 ans, s'est forgé une notoriété nationale depuis qu'il a obtenu la régularisation de son apprenti guinéen, au prix d'une grève de la faim de dix jours l'an dernier, et qu'il a organisé un spectaculaire convoi humanitaire pour l'Ukraine.

Lors de la cérémonie de clôture du 75e Festival de Cannes, les frères Jean-Pierre et Luc Dardenne, cinéastes humanistes, avaient même dédié leur Prix spécial au "boulanger de Besançon", Stéphane Ravacley.

Dans la première circonscription du Doubs, le candidat Ensemble-Modem Laurent Croizier (51,88%) l'emporte devant l'Insoumise Séverine Véziès (Nupes-LFI), elle aussi arrivée en tête au premier tour. Les deux premières circonscriptions du Doubs couvrent Besançon, une ville traditionnellement de gauche qui avait majoritairement voté pour Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle.

La majorité présidentielle conserve également la troisième circonscription avec la courte victoire du candidat ENS-Renaissance Nicolas Pacquot (50,83%) devant la candidate Rassemblement national.

En revanche, elle perd la quatrième circonscription du département au profit du RN représenté par Géraldine Grangier, qui crée la surprise avec 50,99% des voix. Le député sortant ENS-Renaissance Frédéric Barbier perd de 520 voix dans cette circonscription de Montbéliard, berceau de l'industrie automobile.

Les Républicains conservent haut la main leur siège dans la cinquième circonscription du Doubs, traditionnellement à droite, grâce à la députée sortante Annie Genevard. La vice-présidente déléguée des LR a remporté 72,06% devant le candidat ENS-Horizon, Philippe Alpy (27,94%).

Lgislatives 2022 - 2e tour (Doubs)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

législatives 2022

Politique

Emmanuel Macron enjoint les oppositions réticentes à s’inscrire dans la voie de « compromis »

Les oppositions ont fraîchement accueilli l'allocution d'Emmanuel Macron ce mercredi 22 juin 2022 qui, avant d'entamer ce jeudi un marathon international, les a enjointes à "clarifier" dans les 48 heures la manière de "bâtir des compromis" pour résoudre la crise politique née des élections législatives.

Un groupe Nupes à l’Assemblée ? le PS, EELV et le PCF refusent la proposition de J-L Mélenchon

Mise à jour • "La Nouvelle union populaire écologique et sociale devrait se constituer comme un seul groupe" à l'Assemblée nationale, a "proposé" ce lundi 20 juin 2022 Jean-Luc Mélenchon, inquiet que l'obtention de 89 députés par le RN remette en cause son "statut" de première opposition à Emmanuel Macron. La proposition a été déclinée par le PS, EELV et le PCF...

Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.34
pluie modérée
le 25/06 à 21h00
Vent
1.45 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
58 %

Sondage