Législatives : ce qu’il faut retenir du premier tour en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 12/06/2017 - 07:20
Mis à jour le 12/06/2017 - 07:41

Les candidats de la « République En Marche ! » et alliés  sont en tête sur la grande majorité des  des circonscriptions en Bourgogne Franche-Comté

  • Les candidats de La République en marche ont une très nette avance en Bourgogne-Franche-Comté, virant en tête dans 24 circonscriptions sur 27 à l'issue du premier tour des élections législatives et se maintenant dans toutes. 
  • Aucun candidat élu au premier tour, aucune triangulaire: l'élection se jouera sous forme de duels  le dimanche 18 juin  prochain. Le parti d'Emmanuel Macron a remporté dans la région 28,07% des voix, tandis que l'abstention a atteint 49,05%.

La débâcle du PS

Le PS est balayé: il ne se qualifie que dans quatre circonscriptions, soit moins que le FN qui parvient à maintenir six candidats. Pour exemple, L'ex-secrétaire d'État à l'industrie Christophe Sirugue est éliminé dans la 5e circonscription de Saône-et-Loire, département qui avait élu cinq socialistes en 2012.

Dans le Doubs, trois candidats investis par La République en marche, ainsi que le député écologiste sortant Éric Alauzet - rallié à REM, qui n'a présenté aucun candidat face à lui - sont arrivés largement en tête.

Seule la sortante Annie Genevard (LR) résiste à la vague d'En Marche! Avec 38,49% des voix contre 33,09% pour Sylvie Le Hir qui la talonne.

Sur la première circonscription, la députée PS sortante Barbara Romagnan est en ballottage  défavorable avec 16% des voix  face à la REM Fannette Charvier qui obtient 29,8% des suffrages.

Dans la 4e circonscription, le socialiste sortant Frédéric Barbier (37,47% des suffrages), un des rares candidats à avoir la double investiture PS/REM en raison de la forte présence du FN dans ce berceau de l'industrie automobile, est arrivé largement en tête devant Sophie Montel (24,09%), chef de file du FN dans la région.

 Dans la Nièvre, terre socialiste, la candidate du FN Pauline Vigneron se maintient dans la 1ère circonscription, éliminant le sénateur socialiste Gaëtan Gorce. Dans la 4e circonscription de Côte-d'Or, Yolaine de Courson (25,88%) devance Charles Barrière (17,80%), successeur désigné du président UDI du conseil départemental François Sauvadet. Le candidat FN Jean-François Bathelier se maintient dans la 3e circonscription.

Grand chelem également pour le parti présidentiel dans l'Yonne, où le député sortant Jean-Yves Caullet, élu en 2012 sous la bannière socialiste dans la 2e circonscription, vire en tête (30,22%) avec l'étiquette REM, devant l'UDI André Villiers (22,30%). Le frontiste Julien Odoul se maintient dans la 3e circonscription. 

La droite résiste dans le Jura

En revanche, dans le Jura, les deux sortants Les Républicains Marie-Christine Dalloz (2e circonscription) et Jean-Marie Sermier (3e), avec environ 30% des voix, mènent la course devant les candidats MoDem/REM.

 Dans le territoire de Belfort, Christophe Grudler (31,83%), chef de file du MoDem en Franche-Comté, arrive en tête dans la 1ère circonscription tout comme le candidat En Marche! Bruno Kern (29,88%) dans la 2e, tous deux devançant les candidats de la droite et du centre.

Dans les deux circonscriptions de Haute-Saône, le second tour donnera lieu à un duel entre les candidats En Marche!, arrivés en tête avec environ 30% des voix, et ceux du FN, qui obtiennent un peu plus de 19%.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Législatives 2024 : trouvez les candidats dans votre circonscription en Franche-Comté

Voici la liste de toutes les candidates et de tous les candidats à la députation lors des élections législatives anticipées qui se tiendront les dimanche 30 juin et 7 juillet suite à la dissolution de l’Assemblée nationale par le président de la République au vue de la victoire du Rassemblement national en France le 9 juin dernier.

27 écoles “ont fait, font ou feront l’objet de désamiantage” à Besançon

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenueà quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Législatives 2024 : le collectif “à gauche citoyens” appelle à voter pour le Nouveau Front populaire

Dans un communiqué du 15 juin 2024, l’association "à gauche citoyens !" se réjouit de l’accord intervenu entre les forces de gauche et les écologistes et de la constitution du Nouveau Front populaire. "Cela répond à la raison d’être de notre association depuis sa création", est-il précisé.

Les Républicains : l’exclusion d’Eric Ciotti, invalidée par le tribunal judiciaire de Paris

La justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti, président de LR, a-t-on appris vendredi 14 juin. Pour rappel, le bureau politique de son parti s’était réuni le 12 juin pour l’évincer après ses déclarations sur son alliance avec l’extrême droite dans le cadre des élections législatives.

Législatives 2024 : cette fois, le Mouvement Franche-Comté appelle à ne pas voter pour LFI

Après avoir appelé les Francs-Comtois à ne pas voter aux prochaines législatives pour l’extrême droite, le RN, parti ”national-centraliste” en ce qu’il souhaite détruire l’Europe et supprimer les régions, le Mouvement Franche-Comté leur demande, ce vendredi 14 juin, ne pas voter pour les candidats de La France insoumise, parti co-fondateur du Nouveau Front populaire.

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.56
nuageux
le 18/06 à 3h00
Vent
1.35 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
97 %