Législatives : "Nous portons à l'Assemblée nationale des voix particulières, des voix qui se lèvent tôt" (Y.Jadot )

Publié le 25/05/2022 - 09:21
Mis à jour le 25/05/2022 - 17:42

Le candidat EELV à l’élection présidentielle, Yannick, Jadot, s’est rendu à Besançon ce mercredi 25 mai 2022 pour soutenir le boulanger bisontin Stéphane Ravacley, le candidat écologiste de la Nupes (nouvelle union populaire écologique et sociale) sur la 2e circonscription du Doubs.

Yannick Jadot est arrivé en train à la gare Besançon Franche-Comté TGV peu après 11h30 pour une venue express dans la cité comtoise. Après un passage dans le bureau d’Anne Vignot la maire EELV de Besançon, les deux écologistes on rejoint la boulangerie de Stéphane Ravacley dans le quartier Rivotte vers 12h50. Direction ensuite la place du 8 septembre pour une déambulation et une opération de tractage dans les rues de Besançon à la rencontre des habitants avec Dominique Voynet et Hervé Prat, conseiller municipal et chef de file des écologistes de Dole qui se présente sur la 3e circonscription du Jura.

Le candidat à la présidentielle Yannick Jadot est venu mercredi à Besançon apporter son soutien à Stéphane Ravacley, en course pour les élections législatives sous les couleurs d'EELV, un candidat "atypique", à la "forte personnalité" qu'il espère voir élu à l'Assemblée nationale.

"C'est un privilège de venir soutenir Stéphane. C'est très atypique, ça fait partie de notre ambition, nous écologistes, dans ce grand rassemblement, de porter à l'Assemblée nationale des voix particulières, qui se lèvent tôt. Il n'y en a pas tellement à l'Assemblée nationale donc c'est important", a lancé M. Jadot dans la boulangerie de Stéphane Ravacley.

"J'ai soutenu la perspective d'une coalition, et je soutiens le fait qu'il y ait le maximum de députés à l'Assemblée nationale qui portent l'écologie" Yannick Jadot

M. Jadot, qui a entamé une tournée des circonscriptions sur lesquelles ont été investis des candidats écologistes, et M. Ravacley ont déambulé avec bonne humeur dans les rues animées de Besançon pour distribuer des tracts à l'effigie du "boulanger candidat" et convaincre les passants.

"Venir soutenir Stéphane fait partie de notre ambition. Nous écologistes, nous portons à l'Assemblée nationale des voix particulières, des voix qui se lèvent tôt", a souligné Yannick Jadot dans la boulangerie du candidat. 

Besançon est une ville "profondément écologiste et de gauche", a souligné sa maire, Anne Vignot (EELV), qui les accompagnait aux côtés de Dominique Voynet (EELV), ancienne ministre sous Lionel Jospin, et de l'écologiste Hervé Prat, investi par la Nupes dans la 3e circonscription du Jura, dont Mme Voynet a été députée par le passé.

Stéphane Ravacley n'est encarté dans aucun parti, "il (ne suit pas) les rails que parfois les formations politiques tentent de mettre en place", a encore relevé M. Jadot. "Sa volonté dès le début c'était de vouloir un rassemblement. Il l'a fait facilement autour de sa forte personnalité, de son engagement professionnel. Vous savez les valeurs qu'il porte depuis longtemps, qui sont les valeurs écologistes, et les valeurs de la gauche en général".

L'artisan s'est taillé une stature nationale depuis qu'il a obtenu la régularisation de son apprenti guinéen, au prix d'une grève de la faim l'an dernier, et qu'il a organisé un spectaculaire convoi humanitaire pour l'Ukraine. Il sera notamment opposé à Eric Alauzet, ex-EELV et député sortant Renaissance élu très confortablement en 2017 (plus de 62% au second tour).

"C'est important que M. Jadot se déplace pour nous", a réagi M. Ravacley. "On a besoin de ces personnes pour nous faire +monter l'escalier+. Mais je me dois aussi de rester dans l'implantation de ma 2e circonscription et de voir les gens. Moi je pars avec mes vérités, mon intégrité, et on verra bien si ça passera les 12 et 19 juin."

Dominique Voynet, pour sa part, "aspire vraiment à l'élection d'un nombre de députés suffisant pour faire entendre la parole des écologistes". Elle "espère qu'il y aura un groupe écologiste à l'assemblée et que Stéphane Ravacley y siègera".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

circo2502

Législatives 2022 : les candidats de la majorité présidentielle ne lâchent rien

Dans les deux premières circonscriptions du Doubs, Laurent Croizier (Modem) et Éric Alauzet (Renaissance), les deux candidats "Ensemble !" de la majorité présidentielle, battent la campagne pour chercher les électeurs et convaincre. Tous deux brandissent le risque des dangers de "l''extrême gauche".

Stéphane Ravacley, le boulanger de Besançon : l’ovni politique qui bouscule les codes

législatives 2022 • "Ces chaussures pleines de farine, je les emmènerai à l’Assemblée nationale" : arrivé en tête du premier tour des législatives dimanche soir dans sa circonscription du Doubs, le boulanger Stéphane Ravacley continue de bousculer les codes et chasse les abstentionnistes.

Éric Alauzet, candidat Renaissance sur la 2e circonscription du Doubs

Portrait • Député sortant depuis 2012 sur la seconde circonscription du Doubs, Éric Alauzet, 63 ans, se présente à nouveau aux élections législatives sous l’étiquette « Renaissance » de la majorité présidentielle. Lors du 1er tour, le candidat a récolté 31,36 % et arrive deuxième.

Politique

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Menaces sur le développement ferroviaire du centre Franche-Comté : des élus alertent l’État et la Région

DOSSIER • Plusieurs élus du pôle métropolitain Centre Franche-Comté et de six agglomérations de Franche-Comté ont signé une déclaration commune publiée le 4 janvier 2023 pour le développement ferroviaire dans la région. Objectif : alerter sur les menaces qui pèsent aujourd’hui sur plusieurs lignes de train sur le territoire.

La ministre déléguée à la transition écologique en visite officielle en Haute-Saône le 6 janvier

Dominique Faure, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité, se rendra en Haute-Saône, à Vesoul, le vendredi 6 janvier 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -1.26
nuageux
le 27/01 à 21h00
Vent
3.14 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
84 %