Législatives 2022 : les candidats de la majorité présidentielle ne lâchent rien

Publié le 17/06/2022 - 16:11
Mis à jour le 17/06/2022 - 19:24

Dans les deux premières circonscriptions du Doubs, Laurent Croizier (Modem) et Éric Alauzet (Renaissance), les deux candidats "Ensemble !" de la majorité présidentielle, battent la campagne pour chercher les électeurs et convaincre. Tous deux brandissent le risque des dangers de "l''extrême gauche".

Alors que le (nouvelle union populaire écologique et sociale) a rassemblé 300 personnes à Micropolis afin de concrétiser l'élan du premier tour, les deux candidats Ensemble refus de parler de la "dynamique Nupes" du premier tour. "Cela s'est joué à une dizaine de voix dans chaque bureau de vote…" tempère Laurent Croizier. "Ils ont perdu, par rapport à la présidentielle, il y a une différence de 4,5%, mon objectif était de le combler, je l’ai quasiment comblé puisque maintenant on est à touche-touche" indique pour sa part Éric Alauzet.

Rappel

Séverine Vézies (LFI – Nupes) a enregistré 29,78 % des suffrages, avec 1.100 voix d'écart face à Laurent Croizier (MoDem - Ensemble ! majorité présidentielle) qui a totalisé 26,75%

Stéphane Ravacley (EELV – Nupes), a pour sa part devancé de 465 voix (32,51%) le député sortant Éric Alauzet (Renaissance - Ensemble ! majorité présidentielle) à 31,36%.

Sur le terrain, les deux candidats ne cessent de battre le pavé, souhaitent convaincre les abstentionnistes, leurs électeurs naturels "républicains et démocrates "qui ne se sont pas déplacés aux urnes.

Pas de grand meeting pour les deux candidats qui disent préférer aller convaincre plutôt "que de parler à des convaincus…" tout en comparant les programmes.

"Le programme de Mme Véziès est dangereux et complètement dingue" estime le Modem Laurent Croizier. "Des dépenses qui explosent, c'est une augmentation massive d'impôts. Travailler moins pour gagner plus, ça n'existe pas. Sans parler de la légalisation d'une drogue qui s'appelle le cannabis, le désarmement de nos policiers, la désobéissance et donc la sortie de l'Union européenne…C'est un projet d'extrême gauche ! Ce type de proposition n'a jamais fonctionné dans aucun pays au monde !" assène-t-il en appelant les modérés de gauche comme de droite à se tourner vers "la seule candidature d'ordre de progrès de souveraineté et qui défend les valeurs de la république."

Le candidat met d'ailleurs en avant le soutien apporté cette semaine par la présidente du Département Christine Bouquin et celui, à peine masqué, de Michel Vienet, le candidat LR qui a appelé à ne donner "aucune voix" à Mme Véziès.

"Je serai un député qui cherchera des solutions quand Mme Véziès restera dans l'outrance et la démagogie absolue" conclut-il en assurant que le Modem saura peser à l'Assemblée pour apporter les amendements nécessaires.

Europe et Écologie

Face au boulanger Stéphane Ravacley, investi par EELV pour la Nupes dans la 2e circonscription du Doubs, Éric Alauzet met en avant les résultats. "Nous avons réduit de 9,4% à 7,4% le taux de chômage. L’objectif c’est 5,5% et on serait dans quasi le plein emploi et ça change tout pour les personnes, ça change tout parce que ça veut dire plus de cotisations pour la protection sociale, pour améliorer l’hôpital, avoir un âge de la retraite moins éloigné. C’est vraiment le fil rouge…"

Autre sujet qui lui tient à cœur, l'Europe. Un sujet transverse selon le député sortant. "Il faut, à l’échelle européenne, être les plus autonomes possibles pour se nourrir et pour se chauffer, s’éclairer, se déplacer. On le constate à l’occasion des différentes crises, dont celle de l’Ukraine. Et ce sujet est très lié à l’écologie qui est pour moi le cœur de mon engagement de toujours, c’est mon ADN et je pense que le président de la République aura besoin de mon type de profil pour l’ambition qu’il a affichée dans son discours lors de Marseille pour l’écologie."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

circo2501

Politique

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Menaces sur le développement ferroviaire du centre Franche-Comté : des élus alertent l’État et la Région

DOSSIER • Plusieurs élus du pôle métropolitain Centre Franche-Comté et de six agglomérations de Franche-Comté ont signé une déclaration commune publiée le 4 janvier 2023 pour le développement ferroviaire dans la région. Objectif : alerter sur les menaces qui pèsent aujourd’hui sur plusieurs lignes de train sur le territoire.

La ministre déléguée à la transition écologique en visite officielle en Haute-Saône le 6 janvier

Dominique Faure, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité, se rendra en Haute-Saône, à Vesoul, le vendredi 6 janvier 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -2.99
partiellement nuageux
le 27/01 à 9h00
Vent
3.95 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
91 %