Geoffrey Thomassin, candidat du Parti Pirate sur la 2e circonscription du Doubs

Publié le 25/05/2022 - 16:30
Mis à jour le 30/05/2022 - 11:55

Portrait • Geoffrey Thomassin, 35 ans, se présente aux élections législatives. Il est le candidat du parti Pirate dans la 2e circonscription du Doubs et souhaite ‘faire bouger les lignes… »

Geoffrey Thomassin © YP
Geoffrey Thomassin © YP

Pour les élections législatives des dimanches 12 et 18 juin 2022 maCommune.info vous présente les candidats de la seconde circonscription du Doubs.

Carte d'identité de Geoffrey Thomassin

  • Nom : THOMASSIN
  • Prénom :Geoffrey 
  • Situation personnelle : Célibataire, sans enfant
  • Date et lieu de naissance : 19 octobre 1986 (35 ans) à Besançon
  • Profession : Rédacteur web dans le domaine des télécommunications, nouvelles technologies
  • Ville : Besançon, quartier Rivotte
  • Mandats et parcours politique :
    • Dans la liste BVS aux municipales
  • Une citation : "Pour réussir, il ne suffit pas de prévoir. Il faut aussi savoir improviser."  Isaac
    Asimov

Étiquette politique : Parti Pirate

 Suppléant : Armana Cécile - 43 ans - maîtresse de conférence en mathématiques à Besançon - habite à Besançon, quartier Rivotte

Question à Geoffrey Thomassin

Pourquoi vous présentez-vous ?

Geoffrey Thomassin : Je me présente pour faire bouger les lignes. Aujourd’hui nous avons plusieurs partis mais qui ne représentent pas tout le monde et qui sont parfois trop clivants. Nous n’hésitons pas à aborder tous les sujets au sein de notre parti et nous n’avons pas peur de dire que nous ne savons pas mais que nous allons l’étudier en profondeur avant d’apporter une réponse
factuelle.

Si nous voyons de nouveaux partis ou de nouvelles unions, ils ne sont que le prolongement de ce qui existe déjà et nous apportons un souffle nouveau au paysage politique.
Au Parti Pirate, nous sommes beaucoup plus libres et nous n’avons pas cette notion d’opposition ni même de polarité entre la droite et la gauche. Nous ne sommes ni l’un ni l’autre, nous sommes pour les idées avant tout.

En m’élisant, j’apporterais tout un tas d’idées nouvelles autour de la démocratie, développées par le Parti Pirate.

De plus, je veux être proche du souhait de mes concitoyens au travers de ma voix, je représente l’ensemble de ma circonscription et il y a des gens que je connais depuis 30 ans, des personnes avec qui je suis allé à l’école, avec qui j’ai grandi, que j’ai vues naître et des gens que je n’ai peut-être qu’aperçu une seule fois, des agriculteurs, des ouvriers, des boulangers, des fonctionnaires, des hospitaliers, des militaires... je veux être tout ces gens et être une extension d’eux. C’est pourquoi, je souhaite mettre en place une plateforme pour recueillir leur avis sur les lois à voter.

Quels dossiers souhaitez-vous particulièrement défendre à l'Assemblée ?

Geoffrey Thomassin : L’idée ici est d’avoir un espace de travail proche de chez soi mais pour télétravailler. En faisant cela, les patrons seront très certainement moins réticents à accorder le télétravail à quelqu’un qui le peut. Pour le travailleur, le gain est triple : argent, temps et impact plus faible sur le climat. Cela permettra de passer plus de temps avec sa famille ou pour ses envies personnelles en réduisant le trajet domicile travail, qui pourrait se faire en vélo, et donc faire faire des économies sur les véhicules et in fine sur les émissions de GES.

Pour les personnes qui ne peuvent pas en profiter, il existe tout de même un gain puisqu’il y aura moins de monde sur la route.

Au niveau national : je souhaite appuyer sur le numérique dans son ensemble, grand oublié des débats aujourd’hui alors qu’il est souvent pointé du doigt pour son impact sur le climat
avec des études parfois très bancales.

Le programme du Parti Pirate est bien plus large que ce simple secteur, allant des droits humains comme la légalisation des travailleuses et travailleurs du sexe, le social, la santé,
l’économie, l’agriculture, l’environnement, l’éducation, la culture... Il évolue en permanence, comme le monde d’aujourd’hui mais toujours avec un regard scientifique et humain sur les
sujets. Je vous invite à le découvrir sur notre site.

Pourquoi voter pour vous ?

Geoffrey Thomassin :

Ne votez pas pour nous, votez pour nos idées, tel est le slogan de notre parti. Ma plus-value est ma très bonne connaissance de la deuxième circonscription du Doubs pour y être né, y avoir grandi, y vivre encore à l’heure actuelle et de la faire vivre à travers mes engagements ou mon quotidien. De plus, grâce au Parti Pirate derrière moi, je peux être sûr d’avoir une grande quantité de personnes qui s’y connaissent très bien sur beaucoup de sujets qui sont d’actualité.

Calendrier de Geoffrey Thomassin

aucun pour le moment, mise à jour sur partipirate.org, la page facebook ou via le compte twitter du parti

Suivre Geoffrey Thomassin

Twitter : GThomassin
Site internet ou blog : https://partipirate.org/program
Site web sur lequel je travaille : Alloforfait.fr

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

circo2502

Législatives 2022 : les candidats de la majorité présidentielle ne lâchent rien

Dans les deux premières circonscriptions du Doubs, Laurent Croizier (Modem) et Éric Alauzet (Renaissance), les deux candidats "Ensemble !" de la majorité présidentielle, battent la campagne pour chercher les électeurs et convaincre. Tous deux brandissent le risque des dangers de "l''extrême gauche".

Stéphane Ravacley, le boulanger de Besançon : l’ovni politique qui bouscule les codes

législatives 2022 • "Ces chaussures pleines de farine, je les emmènerai à l’Assemblée nationale" : arrivé en tête du premier tour des législatives dimanche soir dans sa circonscription du Doubs, le boulanger Stéphane Ravacley continue de bousculer les codes et chasse les abstentionnistes.

Éric Alauzet, candidat Renaissance sur la 2e circonscription du Doubs

Portrait • Député sortant depuis 2012 sur la seconde circonscription du Doubs, Éric Alauzet, 63 ans, se présente à nouveau aux élections législatives sous l’étiquette « Renaissance » de la majorité présidentielle. Lors du 1er tour, le candidat a récolté 31,36 % et arrive deuxième.

Législatives : Jadot au soutien du boulanger Stéphane Ravacley, candidat "atypique"

Le candidat EELV à l’élection présidentielle, Yannick, Jadot, s’est rendu à Besançon ce mercredi 25 mai 2022 pour soutenir le boulanger bisontin Stéphane Ravacley, le candidat écologiste de la Nupes (nouvelle union populaire écologique et sociale) sur la 2e circonscription du Doubs.

Politique

150 associations bisontines concertées pour tirer les enseignements de la crise sanitaire 

La Ville de Besançon et son centre communal d’action social signent une convention afin de formaliser les modalités de leur coopération. Après avoir concerté près de 150 associations de décembre 2020 et mai 2021, plusieurs enjeux ont été dégagés. Ils seront présentés au conseil municipal ce 30 juin 2022…

Les postes clés de l’Assemblée

Vice-présidents, questeurs, secrétaires : l'élection à des postes clés à l'Assemblée nationale a tourné au vinaigre mercredi soir entre la gauche et la majorité. Annie Genevard, députée LR de la 5e circonscription du Doubs, et ancienne vice-présidente d el'Assemblée regrette de "n'avoir pu candidater…"

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Emmanuel Macron charge Elisabeth Borne de former un « gouvernement d’action »

Dans un entretien à l’AFP ce dimanche 26 juin, Emmanuel Macron assure avoir demandé à la Première ministre, Elisabeth Borne, de lui présenter en fin de semaine prochaine des "propositions" pour "un nouveau gouvernement d’action" qui sera nommé "dans les premiers jours du mois de juillet". Soit, a priori, avant le discours de politique générale de la cheffe du gouvernement devant le Parlement annoncé pour le 5 juillet et l’adoption, le lendemain, du "paquet pouvoir d’achat" en Conseil des ministres.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.77
pluie modérée
le 30/06 à 18h00
Vent
1.46 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
100 %

Sondage