Les artisans du bâtiment contre une nouvelle hausse de la TVA

Publié le 11/04/2012 - 21:49
Mis à jour le 15/04/2019 - 12:22

Les membres de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) s’élèvent contre une nouvelle possible hausse de la TVA pour les travaux de rénovation et ont demandé une "remise à plat" du régime de l'auto-entreprenariat.

PUBLICITÉ

« Il serait inconcevable que le taux de TVA (passé l’an dernier de 5,5% à 7%, nldr) subisse une nouvelle augmentation après la présidentielle », a affirmé Patrick Liébus, président de la Capeb, réunie mercredi et jeudi en assemblée générale à Paris

Les artisans du bâtiment espèrent, a-t-il dit, « du futur gouvernement une politique cohérente (…) notamment en ce qui concerne le régime des auto-entrepreneurs ». « Nous attendons une remise à plat du dispositif qui génère de plus en plus de concurrence déloyale. »

La Capeb réclame également trois autres mesures-phares: un soutien de l’Etat aux ménages pour l’accession à la propriété au logement et la rénovation thermique, un abaissement des charges qui pèsent sur les entreprises artisanales et la création d’un ministère de l’artisanat.

A 10 jours du premier tour de l’élection présidentielle, l’assemblée générale de la Capeb accueillera jeudi les représentants de l’UMP Xavier Bertrand, du PS Pierre Moscovici et du MoDem Daniel Garrigue qui détailleront les propositions de leur parti relatives au secteur de l’artisanat du bâtiment.

L’artisanat du bâtiment (380.000 entreprises et 1 million d’actifs pour un chiffre d’affaires de 77 milliards d’euros en 2011) table actuellement pour 2012 sur une baisse du chiffre d’affaires de 1% et une perte de 2.000 à 3.000 emplois.

 (source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

L'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort et des élus ont annoncé ce mardi 9 juillet 2019 leur intention de mettre en demeure le gouvernement pour exiger que l'industriel américain respecte les engagements pris au moment du rachat du pôle énergie d'Alstom en 2014 et suspende son plan de suppression d'un millier d'emplois.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.58
ciel dégagé
le 17/07 à 18h00
Vent
2.85 m/s
Pression
1013.21 hPa
Humidité
55 %

Sondage