Les élus de l’opposition du département de Haute-Saône dénoncent l’augmentation du RSA

Publié le 19/04/2016 - 16:56
Mis à jour le 19/04/2016 - 16:59

Les élus d’opposition, à droite, du département de Haute-Saône, dénoncent la décision du gouvernement du jeudi 14 avril 2016 d’augmenter le RSA. Selon eux, cette hausse de 2% sera financée par les contribuables. 

 ©
©

Le premier ministre Manuel Valls a annoncé une hausse de 2% du Revenu de Solidarité Active ce jeudi 14 avril 2016 qui sera mise en place en septembre 2016. Les élus de l’opposition du département de Haute-Saône ont réagit ce mardi 19 avril 2016 en publiant un communiqué de presse. Sous la bannière "Avec vous pour la Haute-Saône", ils dénoncent le manque de concertation pour cette décision : "cette nouvelle charge pour les Départements qui s’ajoute à celles qu’engendre la récente décision - prise également sans concertation – d’augmenter les salaires de la fonction publique et aux dépenses que va, par exemple, entrainer la loi sur le Vieillissement". Selon les élus hauts-saônois il est facile "d’être généreux, à crédit et avec l’argent des collectivités car cette décision du Gouvernement n’est pas financée : il décrète, mais les Départements et leurs contribuables devront payer".

L’opposition de droite du département précise qu’à ce choix, s’ajoute la diminution des Dotations Globales de Fonctionnement qui réduisent le budget des collectivités. L’augmentation du RSA est "un nouveau coup dur pour les départements par le pouvoir socialiste". Pour terminer, l’opposition du département de Haute-Saône ose faire le pari que "François Hollande, en juin prochain, annoncera à l’occasion du Congrès des Maires un moratoire d’un an sur la baisse prévue des dotations de l’Etat, non pas parce qu’il comprend leurs difficultés bien réelles mais parce qu’il espère en tirer profit politiquement".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Menaces sur le développement ferroviaire du centre Franche-Comté : des élus alertent l’État et la Région

DOSSIER • Plusieurs élus du pôle métropolitain Centre Franche-Comté et de six agglomérations de Franche-Comté ont signé une déclaration commune publiée le 4 janvier 2023 pour le développement ferroviaire dans la région. Objectif : alerter sur les menaces qui pèsent aujourd’hui sur plusieurs lignes de train sur le territoire.

La ministre déléguée à la transition écologique en visite officielle en Haute-Saône le 6 janvier

Dominique Faure, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité, se rendra en Haute-Saône, à Vesoul, le vendredi 6 janvier 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.29
partiellement nuageux
le 27/01 à 12h00
Vent
5.13 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
76 %