Les Galeries Lafayette en danger à Besançon ? 

Publié le 08/02/2023 - 09:26
Mis à jour le 14/02/2023 - 13:14

Dans un communiqué du 7 février 2023, le président du groupe Besançon maintenant au conseil municipal Ludovic Fagaut s’inquiète pour l’avenir de l’un des magasins les plus anciens de la ville de Besançon, les Galeries Lafayette.

Depuis début 2018, le groupe FIB gère 25 franchises de l’enseigne Galeries Lafayette dont celle de Besançon. Or, ce qui alarme Ludovic Fagaut, ce sont trois sociétés holding du groupe de Michel Ohayon qui viennent d’être placées en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Bordeaux. "Il semblerait qu’une des sociétés en question serait celle exploitant l’immense centre commercial de notre ville", indique l’élu bisontin.

Pour l’heure, rien n’est encore confirmé. Cependant, Ludovic Fagaut veut prendre les devant même "si redressement judiciaire ne veut pas dire liquidation judiciaire". Selon lui, "cela doit nous mettre en alerte et nous amener à envisager tous les cas de figures en étant pro actif sur le dossier par anticipation."

Ce serait "un vrai drame"

Même si encore une fois, les informations ne sont pas encore confirmées, le président du groupe Besançon maintenant se projette dans un futur pessimiste : si les Galeries Lafayette étaient amenées à fermer, "cela constituerait un vrai drame pour notre territoire tant sur le plan humain, avec nombre de salariés se retrouvant sans emploi, que sur le plan économique avec un affaissement de l’attractivité de notre ville et de l’offre commerciale du centre-ville." 

L’élu se demande également si "le cas échéant, saurons-nous attirer de grandes enseignes capables d’investir ce lieu d’exception ? La municipalité a-t-elle pris le soin d’anticiper ce départ ? Il nous faut être en alerte, comme nous le faisons à Besançon Maintenant, en suivant au plus près l’actualité économique de notre ville. Ce suivi rigoureux des dossiers nous a permis de mettre, avant tout le monde, ce sujet sur la table, sujet qui touche au plus haut point Besançon."

Pour "une cellule de veille"

Besançon maintenant demande la création d’une "cellule de veille transpartisane à des fins de propositions opérationnelles". Il invite la municipalité à « être au rendez-vous pour gérer au mieux cette situation". Pour L. Fagaut, "Notre centre-ville mérite cette cellule d’urgence au regard de ces annonces qui sonnent comme un mauvais signal pour notre attractivité. Nous serons aux côtés de notre ville et il nous faut mobiliser toutes les énergies. Nous prendrons notre part sans tergiverser."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

galeries lafayette

Galeries Lafayettes à Besançon : le poste de 75 salariés en péril

Ce mardi, pendant leur pause méridienne, les salariés des Galeries Lafayette de Besançon ont débrayé devant la boutique rue des Granges à Besançon pour manifester leur mécontenement quant à la situation financière du groupe Hermione People & Brands dont la première audience est prévue mercredi 19 avril. 

Go sport : le parquet de Paris reprend l’enquête pour “escroquerie en bande organisée”

Le parquet de Paris s'est saisi d'une enquête pour "escroquerie en bande organisée" au sein de l'entreprise Go Sport, ouvrant la voie à un élargissement des investigations à l'ensemble des sociétés de l'homme d'affaires Michel Ohayon, actuellement en pleine tourmente.

Politique

L’ancien préfet de Haute-Saône Michel Vilbois limogé pour management “brutal”

Préfet du Tarn depuis seulement 9 mois, Michel Vilbois, ancien préfet de Haute-Saône, sera démis de ses fonctions à compter du lundi 22 juillet. Connu pour sa fermeté face aux manifestations contre l’autoroute A 69 et visé, selon des sources concordantes, par des accusations de management "brutal". Son limogeage intervient environ un mois après un audit mené auprès de ses services par l’Inspection générale de l’administration (IGA), dont les résultats ne sont pas encore connus.

Candidat RN sous curatelle dans le Jura : un recours pour annuler le scrutin législatif

La candidate Nouveau Front populaire dans la 2e circonscription du Jura a déposé un recours mercredi 17 juillet 2024 devant le Conseil constitutionnel pour faire annuler le scrutin législatif qui avait vu la qualification au second tour d'un candidat Rassemblement national sous curatelle, donc théoriquement inéligible.

Christophe Grudler au lancement d’Ariane 6 : ”Ce succès va permettre à l’Europe de retrouver son accès autonome à l’espace”

Le député européen terrifortain, Christophe Grudler (MoDem / Renew Europe), spécialiste des questions spatiales au Parlement européen, a assisté au succès du vol de qualification d’Ariane 6 mardi 9 juillet 2024 du port spatial de l’Europe à Kourou. Seul représentant des institutions de l’Union européenne sur place, il appelle à généraliser la préférence pour un lanceur européen, pour les lancements de satellites européens.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.32
légère pluie
le 23/07 à 21h00
Vent
1.67 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
89 %