Besançon : "On a quelqu’un qui empêche les Galeries Lafayette de fonctionner"

Publié le 14/02/2023 - 13:42
Mis à jour le 15/02/2023 - 11:50

Lors du débrayage des salariés des Galeries Lafayette ce mardi 14 février, la maire de Besançon ainsi que d’autres élus étaient présents.

 © Elodie R.
© Elodie R.

"Nous devons, nous, collectivités, être aux côtés des salariés et nous devons aller, au niveau national, rencontrer le gouvernement pour connaître les leviers à prendre", nous a expliqué Anne Vignot qui a échangé dernièrement avec Olivia Grégoire, ministre déléguée auprès du ministre de l'Économie, sur la question de l’avenir du commerce. L’objectif de cette entrevue était de "savoir quels leviers sont possibles d’actionner pour intervenir sur l’abus des franchisés notamment", précise la maire.

Une inquiétude sur la fin des Galeries Lafayette à Besançon ?

Selon la maire, "un poumon comme celui-ci, je suis sûr qu’il y aura toujours quelqu’un qui reprendra, mais l’inquiétude que j’ai c’est pour l’avenir des salariés".

Sans le citer, Anne Vignot dénonce les agissements de Michel Ohayon, PDG du groupe FIB qui a racheté les magasins Galeries Lafayette en 2018. Elle se dit inquiète que "cette personne nous mette dans une situation de stand by pendant des mois ou plus, ce qui n’est pas soutenable". Et d’ajouter : "Aujourd’hui, on a quelqu’un qui empêche les Galeries Lafayette de fonctionner. On sent bien qu’il agit par chantage, donc j’espère qu’on va trouver une sortie, et ça, c’est au niveau national que ça se fait."

1 Commentaire

C'est un peu facile de pointer comme seul responsable le méchant patron. Qu'à fait la municipalité actuelle pour rendre le centre ville attractif pour les clients? Le stationnement est devenu un frein important : réduction des places de parking, créneau de 14h00-14h00 payant, circulation toujours plus gênée. Et l'animation du centre ville n'est pas en mesure d'attirer les familles, même pendant les fêtes de fin d'année. Cette municipalité a une politique de la décroissance, et bien aujourd'hui, il faut l'assumer! Au regard de l'attractivité du centre ville, attendez-vous à ce que d'autres enseignes ferment sans être remplacées.
Publié le 14 fevrier 2023 à 16h26 par Stéphane GENTIL • Membre

Un commentaire

  • sgainaux@gmail.com dit :

    C’est un peu facile de pointer comme seul responsable le méchant patron.

    Qu’à fait la municipalité actuelle pour rendre le centre ville attractif pour les clients? Le stationnement est devenu un frein important : réduction des places de parking, créneau de 14h00-14h00 payant, circulation toujours plus gênée. Et l’animation du centre ville n’est pas en mesure d’attirer les familles, même pendant les fêtes de fin d’année.

    Cette municipalité a une politique de la décroissance, et bien aujourd’hui, il faut l’assumer!
    Au regard de l’attractivité du centre ville, attendez-vous à ce que d’autres enseignes ferment sans être remplacées.

Laisser un commentaire

galeries lafayette

Galeries Lafayettes à Besançon : le poste de 75 salariés en péril

Ce mardi, pendant leur pause méridienne, les salariés des Galeries Lafayette de Besançon ont débrayé devant la boutique rue des Granges à Besançon pour manifester leur mécontenement quant à la situation financière du groupe Hermione People & Brands dont la première audience est prévue mercredi 19 avril. 

Go sport : le parquet de Paris reprend l’enquête pour “escroquerie en bande organisée”

Le parquet de Paris s'est saisi d'une enquête pour "escroquerie en bande organisée" au sein de l'entreprise Go Sport, ouvrant la voie à un élargissement des investigations à l'ensemble des sociétés de l'homme d'affaires Michel Ohayon, actuellement en pleine tourmente.

Economie

Les Barbiers by l’Atelier, le nouveau salon de la rue de Belfort

À Besançon, le salon de coiffure L’Atelier, situé rue de Belfort a fait le choix de scinder sa clientèle autrefois mixte, pour désormais accueillir ces messieurs à quelques pas, au 63 de la rue de Belfort. Ouvert depuis le 2 juillet 2024, Les Barbiers by l’Atelier propose des prestations pour hommes dans un cadre masculin et élégant. 

Véhicules électriques : 50 points de recharge publics dans le Grand Besançon

Marie Zéhaf, vice-présidente de Grand Besançon Métropole chargée des mobilités, Catherine Barthelet, vice-présidente en charge des projets de territoire, Marie-Jeanne Bernabeu, maire d’Avanne-Aveney et conseillère communautaire déléguée à la commande publique ainsi que Nicolas Bardou, directeur général de la société Easy Charge Services, ont inauguré mercredi 17 juillet 2024, l’un des 50 points de recharge électrique actuellement disponibles dans le réseau public dans le Grand Besançon.

Bourgogne-Franche-Comté : les effectifs salariés du secteur privé se stabilisent au 1er trimestre 2024

Le niveau des effectifs salariés du privé continue de stagner ce premier trimestre 2024 en région avec une augmentation d’environ 300 postes, alors que le niveau national observe un léger rebond de +0.3 %, soit 65.000 postes, selon les analyses de l’Urssaf Bourgogne Franche-Comté.

Bientôt un KFC à Chalezeule

EXCLU • L’enseigne américaine de restauration rapide KFC, spécialisée dans le poulet frit, continue son implantation non loins de Besançon. Après une première enseigne ouverte dans la zone commerciale de Châteaufarine puis une seconde au coeur de la boucle bisontine, KFC ouvrira prochainement un nouveau restaurant dans la commune de Chalezeule. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 23.28
peu nuageux
le 19/07 à 09h00
Vent
1.78 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
67 %