Galeries Lafayette à Besançon : "Les salariés ont peur"

Publié le 14/02/2023 - 13:12
Mis à jour le 14/02/2023 - 13:18

Des salariés se sont mobilisés ce mardi 14 février entre midi et 14h devant les Galeries Lafayette rue des Granges à Besançon pour dénoncer les dérives de l’entreprise Hermione Retail, gestionnaire du magasin comme de 24 autres franchises en France.

Depuis début 2018, le groupe FIB gère 22 franchises de l’enseigne Galeries Lafayette dont celle de Besançon via une holding, Hermione Retail, dont l’actionnaire est Michel Ohayon.

Depuis plusieurs mois, les salariés bisontins constatent, impuissants, de nombreuses dérives. En exemple : depuis 15 jours, les Galeries Lafayette de Besançon ne sont plus livrées en raison de facture impayées auprès des différents fournisseurs, la médecine du travail n’est plus payée depuis six mois, des travaux qui devaient être réalisés ne le sont pas, etc. Les salaires ne sont plus garantis.

Pour rappel, les enseignes Camaïeu et Go Sport faisait/fait partie du groupe FIB de Michel Ohayon. Les salariés des Galeries Lafayette s’inquiètent du sort réservé à l’entreprise pour laquelle ils travaillent, pour certains depuis de nombreuses années.

Les 85 salariés (80% de femmes) demandent au groupe Galerie Lafayette de "prendre ses responsabilités" en demandant à un autre actionnaire "qui tient la route" de racheter les magasins.

Infos +

  • Comme à Besançon, des débrayages se sont déroulés notamment à Belfort, Châlon-sur-Saône, Bayonne, Cannes, Dax, Caen, Tarbes et Amiens.
  • À Belfort, la municipalité a affirmé qu'elle rachèterait les murs des Galeries Lafayette.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

galeries lafayette

Galeries Lafayettes à Besançon : le poste de 75 salariés en péril

Ce mardi, pendant leur pause méridienne, les salariés des Galeries Lafayette de Besançon ont débrayé devant la boutique rue des Granges à Besançon pour manifester leur mécontenement quant à la situation financière du groupe Hermione People & Brands dont la première audience est prévue mercredi 19 avril. 

Go sport : le parquet de Paris reprend l’enquête pour “escroquerie en bande organisée”

Le parquet de Paris s'est saisi d'une enquête pour "escroquerie en bande organisée" au sein de l'entreprise Go Sport, ouvrant la voie à un élargissement des investigations à l'ensemble des sociétés de l'homme d'affaires Michel Ohayon, actuellement en pleine tourmente.

Economie

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.36
légère pluie
le 01/03 à 6h00
Vent
4.07 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
95 %