Les intermittents du spectacle prêts à bloquer les festivals pour se faire entendre

Publié le 15/04/2014 - 14:47
Mis à jour le 17/04/2019 - 14:40

A l'approche des festivals notamment en Franche-Comté (Festival de la Paille, Eurockéennes, Rolling Saône etc.), la tension monte chez les intermittents qui constatent que leur statut est encore menacé. Après s'être mobilisés les 13 et 20 mars derniers, ils ne comptent pas baisser les bras. Près de 40 intermittents du spectacle se sont rendus dans les locaux de la Direccte place Jean Cornet à Besançon ce mardi 15 avril en fin de matinée. Ils ont été reçus par Jean Ribeil, directeur de la Direccte Franche-Comté pour lui exposer leur mécontentement mais aussi leurs volontés. Quelques portes-paroles du mouvement asyndical se sont exprimés calmement dans le bureau du directeur. L'un d'entre eux a d'ailleurs indiqué que "si on doit bloquer les festivals, on le fera". Jean Ribeil a répondu qu'il ferait remonter les informations à François Rebsamen, ministre du travail.

PUBLICITÉ

 « On veut attirer l’attention sur nous mais également sur toutes les personnes en situation de précarité et surtout les intérimaires » nous explique Christophe Gueff, régisseur son « depuis de nombreuses années » et porte-parole du mouvement .

Il ajoute que « Les dernières négociations qui n’ont pas été des négociations mais un acte imposé par le Medef ont leur droit qui ont été énormément revus à la baisse. Nous sommes devant le ministère du travail afin que M. Rebsamen n’agrée pas cet accord qui ne nous convient pas. Nous sommes obligés de nous rassembler et de faire pression sur le ministère du travail. Le dossier est sur le bureau du ministre c’est lui qui dira oui ou non à ces accords qui ne sont pas des accords puisque seul le Medef est d’accord. On peut dire que c’est presque du despotisme. » 

« Moi je vous recevrai toujours pour discuter »

De son côté, le directeur de la Direccte Franche-Comté, Jean Ribeil, dit ne pas pouvoir faire grand chose pour l’instant mais indique qu’il fera remonter le mécontentement des intermittents à François Rebsamen : « A ce jour, je n’ai pas étudié les termes précis de la négociation et l’impact pour la Franche-Comté car je n’ai pas les éléments précis. Je vais analyser tout ça. C’est tout ce que je peux vous dire à ce stade-là. Moi je vous recevrai toujours pour discuter mais mon pouvoir pour le moment, il est de faire remonter votre mécontentement au niveau national. Je vais aussi en discuter avec mon collègue le directeur de Pôle emploi parce qu’il fait parti des négociations sur l’assurance chômage et d’autres partenaires sociaux. »

Vidéo+montage : ©Alexane

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Ce dimanche, venez visiter librement la préfecture de Besançon !

Ce dimanche, venez visiter librement la préfecture de Besançon !

Ouverte ce week-end pour les Journées du patrimoine, la Préfecture du Doubs à Besançon pourra désormais également être visitée certains autres jours de l'année, en visite libre ! Dont ce dimanche 22 septembre, de 14h à 17h. Pour accompagner les citoyens dans leur déambulation, une application a été spécialement mise en place…

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.29
ciel dégagé
le 20/09 à 18h00
Vent
6.34 m/s
Pression
1020.53 hPa
Humidité
48 %

Sondage