Les jardins de la guinguette font revivre les légumes oubliés

Publié le 11/05/2017 - 16:20
Mis à jour le 12/05/2017 - 08:10

Adeline Simon, à l’origine des jardins de la guinguette, produit des légumes oubliés sur un demi-hectare de terre depuis 2012 sur la commune de Les Hays dans le Jura. Le restaurant l’Effet Boeuf à Besançon sert de point de distribution depuis le 9 mai 2017. 

A 36 ans, cette fille d'agriculteur ne s'est pas tout de suite consacrée au maraîchage biologique. Elle a fait ses débuts en graphisme sur la capitale mais très vite a voulu "revenir aux sources". "Je voulais du sens à ma vie et cela me plaît d'être toute la journée dehors, c'est plus riche humainement". Elle a d'ailleurs été sacrée "coup de cœur du jury" lors des Talents gourmands 2017.

150 variétés de tomates

La particularité des "jardins de la guinguette" c'est la diversité des vieux légumes proposés par la maraîchère "je produis des choux kale, des tubéreux, des panais, des radis-serpent, diverses variétés de tomates…)". La très connue tomate rouge n'est pas la seule de sa variété chez Adeline. Elle ne cultive pas moins de 150 variétés de tomates "de toutes les couleurs et les formes".

A l'instar de la campagne lancée dans les grandes surface pour "les gueules cassées", ces légumes difformes mais tout aussi comestibles, les légumes d'Adeline ne sont pas "calibré et identiques". "Si vous faîtes tomber une tomate, la mienne ne va pas rebondir" ironise-t-elle.

Des contraintes de production

La maraîchère explique que "ces légumes sont plus difficile à faire pousser et sont plus délicats à transporter". Le maraîchage biologique respecte "les saisons" et Adeline va jusqu'au bout de son projet en faisant elle-même ses semis à la mi-février. Elle respecte les protocoles anciens en "superposant des couche chaude de fumier de cheval". La maraîchère précise qu'elle n'utilise pas de "mappes chauffantes". Ce processus sert à maintenir la chaleur nécessaire au développement des tomates soit 22°C lors de période de froid.

Adeline s'affaire également à la culture sur billons. Elle consiste à créer des rangées de petites buttes préparées l'année précédente, elles sont ensuite aplaties. Ce système permet de "réchauffer la terre et permet un meilleur drainage".

Info +

  • Les légumes des " jardins de la guinguette"  sont distribués via une inscription sur le site de l'AMAP 25 ou sur le site de l'avenir bio.
  • Un point de vente est fixé à Besançon (faire une commande au panier de la serre au préalable) au restaurant l'Effet Bœuf 3 Rue Mairet depuis le 9 mai 2017. Les horaires dédiés à la remise des paniers est le mardi une semaine sur deux de 17h30 à 19h15.
  • Les produits sont également disponibles sur le site de la CoopérActive Paysanne de Dole ou au local au 30 avenue Maréchal Juin à Dole.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Législatives anticipées : une action dijonnaise contre l’abstention reprise au niveau national 

Alors que les Français sont appelés à voter pour une nouvelle Assemblée nationale les 30 juin et 7 juillet 2024, la Jeune Chambre économique de Dijon prolonge son action contre l’abstention "Retour aux Urnes", et voit celle-ci reprise au niveau national par la Jeune Chambre économique française et proposée à ses antennes locales dans 105 villes pour une diffusion massive sur le territoire.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Premier Forum Climat de SNCF Réseau à Besançon : ”Le ferroviaire n’est peut-être pas une solution unique, mais ça peut très fortement contribuer à réduire notre empreinte carbone”

Le premier Forum Climat de France porté par SNCF Réseau s’est tenu jeudi 13 juin 2024 à Besançon en présence de 150 élu(e)s régionaux et locaux, d’industriels, de représentants d’associations et d’experts en climat. Objectif : mobiliser la filière ferroviaire et partager une vision commune dans un monde où le train est une manière d’agir face au dérèglement climatique, tandis que le réseau ferroviaire est déjà impacté par le dérèglement climatique…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 28.1
partiellement nuageux
le 19/06 à 15h00
Vent
3.47 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
55 %