Les orthophonistes mobilisés à Besançon

Publié le 04/02/2016 - 14:36
Mis à jour le 05/02/2016 - 08:43

Réunis pour défendre leur profession, les orthophonistes et les étudiants en orthophonie de Franche Comté sont rassemblés ce jeudi 4 février, sur le parvis de l'hôpital Minjoz à Besançon.

1DSC_6227.JPG
©

Ras-le-bol

"La profession n'accepte plus la lenteur d'action du ministère de la santé, ni le niveau des salaires des orthophonistes sur la grille salariale de la fonction publique hospitalière qui ne corresponde pas à notre niveau de qualification et de compétences", expliquent des représentants dans un communiqué.

À leurs yeux, "la revalorisation des salaires à l'hôpital représente la seule solution pour que les postes d’orthophonistes ne disparaissent pas et soient pourvus dans les hôpitaux", dans l'objectif de maintenir un égal accès aux soins pour tous les patients

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

« Comment expliquer aux soignants que l’on puisse revendiquer le temps du plaisir et du jeu ? » (président de la station de Métabief)

Jean Castex, le Premier ministre avait confirmé l'ouverture des stations de ski mais la fermeture des remontées mécaniques après l'allocution du chef de l'État le 24 novembre dernier. Après l'arrivée des premiers flocons dans le département ce 1er décembre 2020, nous avons contacté Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d'Or, Vice-président du département et maire de Frasne pour avoir son avis sur le sujet...

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.

Covid-19 : une lente décrue en Bourgogne Franche-Comté

2e vague • Le pic de la seconde vague a été plus élevé cet automne par rapport au printemps 2020 en Bourgogne Franche-Comté avec 1.899 personnes hospitalisées le 23 novembre pour des formes graves du Coronavirus contre 1.380 le 17 avril 2020. Dimanche, on dénombrait toujours plus de 1.700 patients hospitalisés dans la région qui reste dans une situation sanitaire "fragile" selon l'agence régionale de Santé.

Stations de ski : "Monsieur le Président, ne tuez pas la montagne Française"

Grogne •

Une manifestation samedi à Gap, un courrier à Emmanuel Macron. Alors que la Suisse, l'Autriche et la Bulgarie ont décidé d'ouvrir leurs stations  en décembre, des élus exhortent le Président à revenir sur la décision de fermer les remontées mécanique. Dans cette polémique, le régionaliste Jean-Philippe Allenbach y va de son laïus. "Si nous étions un canton suisse, nos stations de ski seraient ouvertes" en Franche-Comté.

Covid-19 : "Être plus vigilant en Bourgogne-Franche-Comté qu’ailleurs"

Point de situation • Le préfet de la Région Bourgogne-Franche-Comté a établit un nouveau point de situation ce vendredi 27 novembre 2020 après l’allocution d’Emanuel Macron sur le déconfinement progressif en trois étapes et conditionné par la situation épémiologique en France. La circulation du virus reste cependant très intense en Bourgogne-Franche-Comté est la deuxième région la plus touchée par la Covid derrière Auvergne-Rhône-Alpes. Les départements de l’Yonne et du Doubs (notamment le secteur de Pontarlier) sont aujourd’hui le plus impactés par la circulation du virus.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.35
couvert
le 02/12 à 18h00
Vent
1.09 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
97 %

Sondage