Les producteurs Bio de Franche-Comté vont manifester : une première

Publié le 25/11/2014 - 13:28
Mis à jour le 09/12/2014 - 10:25

Pour la première fois, les producteurs Bio de Franche-Comté manifesteront, jus de pomme chaud à la main, ce mercredi 3 décembre 2014 à la mi-journée devant la Draaf (direction régionale de l’alimentation, de l’Agriculture, et de la Forêt), rue de Belfort à Besançon. "Solidaires et déterminés" ils protestent contre le risque de suppression, dans le cadre de la PAC 2015, de l'aide au maintien, "seule aide de l'État" pour la reconnaissance de l'agriculture biologique. Le Grab (groupe de recherche en Agriculture Bio) de Franche-Comté compte sur la présence de plus d'une centaine d'agriculteurs bio.

nathanael_bourdier_president_du_grab-001.jpg
Nathanaël Bourdier, Président du GRAB Franche-Comté ©damien poirier

jamais vu !

PUBLICITÉ

Si « l’aide au maintien » était supprimée, l’ensemble des 500 exploitations bio de Franche-Comté (34.000 ha – 5% des surfaces agricoles) pourrait ne plus toucher plus aucune aide.  Le Grab (groupe de recherche en Agriculture Bio) de Franche-Comté estime que ceux qui seront les plus touchés par cette « imprévoyance politique » sont injustement ceux les pionniers qui ont développé des techniques et créés les premières filières. Son président Nathanaël Bourdier craint des arrêts de production bio qui déstabiliserait, par la baisse des volumes bio, les filières en place. « L’Agriculture Biologique, dans le paysage français et en Europe, est le mode de production le plus vertueux et abouti, même si nous devons toujours évolué. Il serait logique qu’elle soit considérée, à juste titre, dans les aides allouées et que nos efforts soit reconnus…« 

Le plan Ambition bio 2017 ? « Une politique d’affichage« 

Autre sujet d’agacement : l’annonce en grande pompe en 2013 du plan plan « Ambition Bio 2017. « Un plan sans aucun moyen !  » regrette amèrement le Grab Franche-Comté.  « C’est pour cela que nous parlons de politique d’affichage. Comment pouvons-nous alors augmenter les surfaces en agriculture biologique ? Nous appelons à manifester pour la première fois dans la région  pour réclamer  pour réclamer une véritable reconnaissance et un soutien de la filière bio qui ne fait pas semblant de vouloir préserver l’environnement et notre santé…  » 

Nathanaël Bourdier met clairement en cause les MAE : les mesures agroenvironnementales. Ces aides financières allouées aux agriculteurs conventionnels est pour le président du Grab du saupoudrage de « vert » pour réduire « de quelques pour cent » la fréquence d’utilisation des pesticides. « L’Agriculture Biologique a sa propre vitesse. Nous souhaitons que les efforts soient répartis équitablement à tous les étages. Car aujourd’hui le Bio a son modèle économique face à la montée du prix des engrais par exemple. Nous sommes les premiers à encourager les efforts des producteurs conventionnels, mais seul le cahier des charges bio garantit un minimum de protection de l’environnement et notre agriculture doit être reconnue en conséquence… « 

En clair, le Grab conteste le fait que les aides allouées aux producteurs conventionnels pour encourager les bonnes pratiques Bio soient identiques, voir supérieures, à celle versées aux producteurs Bio. « Une incohérence de fléchage » dénoncée selon le Grab par la commission européenne. « Mais le gouvernement français semble n’en avoir que faire… « 

Autant de raison pour les  producteurs Bio francs-comtois de protester devant la Draaf à Besançon, le mercredi 3 décembre 2014de 11h00 à 14h00. Les organisateurs souhaitent une manifestation « dans le calme et la bonne humeur », avec du jus de pomme chaud… et Bio !

Point de repère

  • La région compte plus de 500 exploitations biologiques soit 34.000 ha dont 5000 ha de grandes cultures. Cela représente entre 5 et 5,5% des surfaces agricoles de Franche-Comté. 
  • La production principale Bio est laitière. Elle a doublé depuis 2010 pour atteindre presque 50 millions de litres.
  • Le maraîchage et  la viticulture qui se développent régulièrement avec une progression respective de 300 et de 50% ces quatre dernières années. Le vignoble jurassien le premier vignoble français  bio  (15% des surfaces) 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Après l’automne, l’hiver et la neige, avec décathlon

Après l’automne, l’hiver et la neige, avec décathlon

Publi-infos • Rien de plus féérique que parcourir des sentiers recouverts de neige?! La randonnée sur neige est le meilleur moyen de profiter d’une nature belle et parfois spectaculaire. Pour ce faire, l’équipe de concepteurs « Quechua Randonnée Neige » de Décathlon travaille au quotidien pour mettre au point des produits pensés et conçus pour vos sorties en hiver.

Entre 600 et 1.000 manifestants marchent pour le climat à Besançon. Des Gilets Jaunes aux Livres dans la Boucle

Entre 600 et 1.000 manifestants marchent pour le climat à Besançon. Des Gilets Jaunes aux Livres dans la Boucle

"appel à la mobilisation générale" • Entre 600 manifestants et 1.000 manifestants selon la CFDT étaient au rendre-vous de la marche d'Alternatiba ANV (action non violente) Cop 21 au départ du parc Micaud à Besançon. Direction la place Flore pour rejoindre les Gilets Jaunes avec un Die In (mourir sur place). La marche devrait rejoindre les Vaîtes vers 17h avec un village des alternatives en parallèle de la Guinguette des Vaîtes mais le rassemblement s'est scindé. Une centaine de gilets jaunes a décidé de se rendre au centre-ville pour rejoindre les "Livres dans le Boucle". La majorité des marcheurs climatique se sont dirigés en direction des Vaites.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.81
légère pluie
le 15/10 à 6h00
Vent
0.22 m/s
Pression
1007.1 hPa
Humidité
89 %

Sondage