Les remèdes anti-crise des meubles Flexa à Besançon

Publié le 27/08/2013 - 15:55
Mis à jour le 17/04/2019 - 09:10

Chaque mois, maCommune.info part à la rencontre d’un commerçant de Besançon. Ce mois-ci, nous nous intéressons au magasin Flexa Shop, une franchise danoise, qui propose des chambres d’enfant installé à Besançon depuis 2009 et dirigé par Philippe Tournier. Cette année, il n’est pas facile de joindre les deux bouts, il faut faire preuve d’imagination…

 ©
©

Le commerçant du mois Bezac Kdo

Le concept de Flexa est simple : les lits s’adaptent à l’évolution de l’enfant. Moura Da Silva, vendeuse au magasin de Besançon, le démontre : "on commence par un lit basique de 90 par 180, 190 ou 200 cm avec des barrières de sécurité pour les tous petits. Dès que l’enfant va grandir, on peut rehausser le lit à mi-hauteur pour avoir un espace de jeu en dessous. Enfin, au fur et à mesure de la croissance de l’enfant, on peut transformer le lit en haute mezzanine pour installer une armoire en dessous etc . On fait évoluer le lit à volonté, comme on le désire en fonction des besoins".

Le magasin, pourtant unique à Besançon, subirait la crise économique et le manque de passage qui serait dû aux travaux du tramway d’après son gérant, Philippe Tournier, commerçant depuis l'âge de 18 ans. Il faut donc faire preuve d’imagination pour continuer d’attirer les clients et ce n’est toujours facile…

Remèdes anti-crise et tentatives de guérison

  • De nouveaux produits dans les rayons

Pour séduire davantage les adolescents et le porte-monnaie de leurs parents, Philippe Tournier a décidé de proposer de nouveaux produits sortant du mobiliers attaché à l’enseigne. Désormais, on trouve dans son magasin des sous-vêtements, des housses de couette et des draps de bains tendance et flashy. Des tirelires sortant des traditionnels cochons roses ont également fait leur place dans les rayons. Problème : au Danemark, pays d’origine de Flexa, n’est pas au courant de cette décision prise par le gérant bisontin : "s’ils veulent que ça marche, il faut bien que je prenne des décisions !"

  • Des promos

Autre idée : des promotions pour la rentrée. En septembre, une gamme de lits, de kits de sur-élévation, de bureaux et d’armoires seront proposés à prix réduits. De plus, un réagencement sera réalisé "pour donner un autre aperçu de ce qu’on peut faire avec Flexa" indique la vendeuse. Un élargissement de la gamme sera également effectué au niveau du mobilier "pour montrer qu’on fait aussi pour les ados avec des mezzanines plus hautes".

  •  Communiquer avec les clients par courriel

Enfin, les clients qui ne souhaitent plus se déplacer au centre-ville de Besançon peuvent désormais contacter Moura Da Silva par mail ; de la vente par correspondance en quelques sortes. En effet, elle nous  raconte qu’ "une de ses clientes dijonnaise ne veut plus venir à Besançon puisque lors de sa dernière venue, elle était restée près de deux heures dans les embouteillages".

Selon Philippe Tournier, également gérant du magasin Interiors à Châteaufarine, "la crise est très importante chez les vendeurs de meubles. On est tous concernés, même l'enseigne Fly !". Malgré ces difficultés, il ne baisse pas les bras... loin de là !  Il est en pertpetuelle recherche d'idées pour tenter de "survivre à ces mauvaises périodes".

Par exemple, il a décidé de couper en deux parties son magasin de meubles à Châteaufarine pour créer une partie  discount où on y trouve des vêtements, de la décoration etc. à bas prix pour tenter "d'en voir le bout".

En pratique

  • FLEXA 15, rue Pasteur, à Besançon
  • du mardi au samedi de 10h30 à 12h et de 14h30 à 19h

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5
peu nuageux
le 29/02 à 18h00
Vent
1.32 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
86 %