Les républicains s’opposent à la fermeture du collège de Champlitte en Haute-Saône

Publié le 11/05/2016 - 15:25
Mis à jour le 11/05/2016 - 15:25

Les républicains de Haute-Saône ont publié ce mercredi 11 mai 2016 un communiqué pour dénoncer la décision prise par le conseil départemental de fermer en 2017 le collège de Champlitte. Les élus de droite dénoncent les arguments « fallacieux et infondés » du président socialiste de la collectivité, Yves Kratitinger.

 ©
©

Ce n’était pas une surprise car Yves Krattinger, le président socialiste de la Haute-Saône avait déjà annoncé, le 14 mars 2016, la fermeture de 5 collèges de la collectivité. Cette décision avait déjà été mal reçue par les élus et habitants des zones concernées. Ce lundi 9 mai 2016, le conseil départemental a annoncé la fermeture officielle de l’établissement de Champlitte en juillet 2017. La fédération des républicains en Haute-Saône, en la personne notamment d’Alain Chrétien (maire de Vesoul) et de deux sénateurs, Michel Raison et Alain Joyandet, a rédigé un communiqué de presse ce mercredi 11 mai pour réagir à cette décision.

 La fermeture est injuste

Dans cet écrit, les élus de l’opposition considèrent que cette décision est "injuste et injustifiable". Selon eux, Yves Krattinger aurait tout d’abord menti à son électorat préconisant lors de sa campagne la modernisation des 26 collèges du département ; ils qualifient de "fallacieux" les arguments du président socialiste concernant un problème économique, car le collège de Champlitte coûterait par an 34 000 euros : une somme qui "ne représente rien au regard du volume budgétaire du département".

La fédération des républicains ironise en qualifiant "d’invraisemblable" la  schizophrénie de la part des élus de la gauche départementale. Elle leur repproche notamment d’avoir manifester pour défendre la préservation de certains services publics et d’aujourd’hui de faire le choix d’en supprimer.

Enfin, les élus de l’opposition explique dans ce communiqué que le collège de Champlitte n’est pas en mauvaise santé et qu’il ouvrira une nouvelle classe à la rentrée prochaine. La dernière avant sa fermeture.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

150 associations bisontines concertées pour tirer les enseignements de la crise sanitaire 

La Ville de Besançon et son centre communal d’action social signent une convention afin de formaliser les modalités de leur coopération. Après avoir concerté près de 150 associations de décembre 2020 et mai 2021, plusieurs enjeux ont été dégagés. Ils seront présentés au conseil municipal ce 30 juin 2022…

Les postes clés de l’Assemblée

Vice-présidents, questeurs, secrétaires : l'élection à des postes clés à l'Assemblée nationale a tourné au vinaigre mercredi soir entre la gauche et la majorité. Annie Genevard, députée LR de la 5e circonscription du Doubs, et ancienne vice-présidente d el'Assemblée regrette de "n'avoir pu candidater…"

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 28.75
partiellement nuageux
le 03/07 à 12h00
Vent
2.83 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
20 %

Sondage