Les Restos lancent les premières "Enchères du coeur" à Besançon

Publié le 24/10/2012 - 10:07
Mis à jour le 24/10/2012 - 11:15

Les Restos du Coeur organisent ce dimanche 28  octobre à  Micropolis Besançon une vente aux enchères dont l'ensemble des sommes récoltées bénéficiera aux plus démunis. Philippe Labro est le parrain de marque de ces premières Enchères du coeur de France.

 ©
©

Générosité

Le dimanche 28 octobre 2012, à 14 heures à Micropolis Besançon, les Restos du coeur mettront en vente les objets récoltés pour les Enchères du Coeur. Cette vente exceptionnelle, dont l'ensemble des bénéfices seront reversés à l'association caritative, sera assurée bénévolement par deux commissaires priseurs habilités, M es Jean-Paul Renoud-Grappin et Gérard Dufrêche.
 
"La saison 2011-2012 des Restos du coeur a été très difficile et celle à venir le sera aussi. Nous appelons donc aux dons des industriels, des commerçants et des particuliers:  celui qui veut donner un costume Dior ou une cravate Hermès est le bien venu ! ", explique Jean-Charles Dieterlé, ex-président de l'union des commerçants, désormais bénévole au sein de l'association crée par Coluche.
 
Une sculpture de Paul Gonez et une lithographie du peintre franc-comtois Bernard Gantner ont d'ores et déjà été promises.
 
"Pour éviter que la vente aux enchères ne tourne au vide grenier, nous demandons des objets d'une certaine valeur, 50 euros minimum", précise l'homme, à l'origine de l'opération organisée par les Restos du coeur du Doubs, présidés par Jacques Martinez .
Jean-Charles Dieterlé a facilement convaincu l'écrivain Philippe Labro, dont la femme est d'origine bisontine, de devenir le parrain des Enchères du coeur.
 

"Dès qu'on dit Restos du coeur, les gens sont réceptifs et nous ouvrent les bras..."

 
"Le but de l'opération c'est de rentrer beaucoup d'argent pour les bénéficiaires des Restos, sans en sortir. Grâce à nos réseaux, nous avons réussi à avoir la salle de Micropolis ou à faire des tracts gratuitement", souligne l'ancien commerçant. Les billets de train de Philippe Labro ont par exemple été fournis par la SNCF. Son hébergement dans l'hôtel bisontin Le Sauvage ou ses repas dans deux restaurants ont été offerts par les professionnels.
 
"Dès qu'on dit Restos du coeur, les gens sont réceptifs et nous ouvrent les bras... et les portefeuilles, constate M. Dieterlé. "Espérons que ça continue ! "
 
Du 11 septembre au 19 octobre, les bénévoles des Restos du Coeur seront présents sur un stand du marché de la place de la Révolution à Besançon, de 8 heures à 12 heures, pour collecter les objets offerts par les généreux donateurs.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Premier confinement : les habitants moins victimes d’une dégradation financière en Bourgogne-Franche-Comté

Selon une étude de l’Insee publié le 4 mai 2021, près de 20 % des personnes de plus de 15 ans en Bourgogne-Franche-Comté estiment que leurs finances se sont dégradées lors du premier confinement du printemps 2020 mis en place pour juguler l’épidémie de la Covid-19. Tous les salariés n’ont pas pu bénéficier du travail à distance et des dispositifs de maintien dans l’emploi.

Haute-Saône : les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse 2021-2022 étudiés

Fabienne Balussou, préfète de la Haute-Saône, a réuni mardi 4 mai les membres de la Commission départementale de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS). Cette réunion avait pour objectif de recueillir l’avis de la commission sur les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse pour la saison 2021-2022 qui s’ouvrira pour certaines espèces dès le 1er juin.

RN57 et Les Vaîtes : Allenbach demande « un réferendum multi-questions » à Anne Vignot

Groupes de travail, concertations, études d'expert, commissions, conférences citoyennes… Depuis l'arrivée d'Anne Vignot aux manettes de la ville, nous lisons très régulièrement ce type de mots pour tenter d'avancer sur divers projets. Le président du Mouvement Franche-Comté, ex-candidat à la mairie de Besançon, demande à la maire d'organiser un référendum notamment sur les questions de la RN57 et des Vaîtes "pour simplifier les choses".

Sondage – Quelle est la première chose que vous ferez le 19 mai ?

Le 19 mai 2021, commencera la deuxième étape du déconfinement avec la réouverture des terrasses des cafés et des restaurants, la réouverture des magasins, des musées, des salles de spectacle, des cinémas avec une jauge maximum et des établissements sportifs de plein air. Et vous, ce jour-là, que comptez-vous faire ?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.22
couvert
le 09/05 à 21h00
Vent
1.64 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
30 %

Sondage