Les salariés de la papeterie de Novillars espèrent ...

Publié le 11/04/2012 - 14:59
Mis à jour le 11/04/2012 - 19:46

La CGT appelait à un rassemblement devant la préfecture du Doubs ce mercredi matin à Besançon à la veille de la décision du tribunal de commerce. Une soixantaine de salariés et sympathisants étaient au rendez-vous à la veille de la décision du tribunal de commerce. Une délégation a été reçue par le préfet avec un objectif commun : sauver la Papeterie de Novillars. 

Gagner du temps. Malgré le redressement judiciaire et la colère contre le papetier belge qui avait repris l'affaire en 2009, les salariés avaient décidé de se mobiliser pour poursuivre l'activité coute que coute. Mais le manque de trésorerie pour acheter la matière première devrait inéluctablement signer l'arrêt avec du chômage technique annoncé pour la fin de la semaine. 

 Vers une liquidation ... avec continuation ? 

 Jeudi, tous les yeux se tourneront vers le tribunal de commerce de Besançon. Les salariés espèrent que le président prononcera la liquidation judiciaire avec un plan de continuation au moins jusqu'au 31 mai, le temps de trouver une solution et de monter un partenariat. "Nous avons trois contacts sérieux et trois autres personnes qui sont intéresser par une reprise. l'une d'elle doit visiter la site à la fin de la semaine. Un projet de partenariat est en cours... " explique Xavier Barçon, délégué syndical. "Nous avons reçu le soutien du préfet, de plusieurs députés et de collectivités qui seraient prêtes à financer une partie du projet". Les tractations vont bon train. En attendant un début de solution, les 70 salariés de la papeterie retiennent leur souffle. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Chez Tata Céline, la boutique où le temps semble s’être arrêté…

PUBLI-INFO • La table en formica de Mamie, les verres de la cantine, le mange-disque d’anciennes soirées endiablées… Tata Céline s’emploie à chiner essentiellement en Franche-Comté des objets du quotidien des années 50,60 et 70 à retrouver dans sa boutique, rue de la Madeleine à Besançon.

Le Groupe Chopard installe la marque BYD à Besançon

PUBLI-INFO • Le paysage automobile bisontin accueille depuis le 13 mai un nouvel acteur. Le Groupe Chopard distribue une nouvelle marque électrique en intégrant le constructeur chinois BYD, 1er constructeur mondial de véhicules 0 émission. Vous retrouvez au sein de ce nouveau showroom une gamme prête à se faire une place sur le segment des premiums avec de solides arguments : savoir-faire électrique, prestations innovantes et équipements haut de gamme.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.56
légère pluie
le 26/06 à 0h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
88 %