Alerte Témoin

Les tarifs bancaires grimpent, grimpent, grimpent en 2018...

Publié le 11/01/2018 - 16:32
Mis à jour le 12/01/2018 - 08:43

Les tarifs bancaires sont en augmentation de 2,2 % en 2018, constate l'association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir dans une étude dévoilée jeudi 11 janvier 2018, qui estime que les clients pourraient réaliser d'importantes économies en faisant davantage jouer la concurrence entre banques.

1-desktop123.jpg
©DR

Atteignant 211 euros au 1er janvier 2018, en hausse de 2,2 % sur l'année, le coût moyen d'un compte bancaire a progressé depuis 2013 de 9 %, soit trois fois plus rapidement que l'inflation, pointe UFC-Que Choisir dans cette étude réalisée sur la base des brochures tarifaires de 22 établissements représentatifs.

Cette hausse "concerne aussi bien les consommateurs équipés de packages (services à prix forfaitaires, NDLR), dont le prix de l'offre classique a bondi de 2,5 % en 2018, que les prestations facturées au détail", détaille l'association, qui déplore notamment que l'arrivée sur le marché de nouveaux acteurs, comme Orange Bank, n'ait toujours pas relancé "la guerre des prix".

Certains services ont "littéralement flambé"

L'UFC-Que Choisir estime même que les frais de certains services réalisés en agence ont "littéralement flambé", évoquant par exemple une progression de 17 % pour un virement et de 11 % pour la remise d'un chéquier.

Une fois ce constat dressé, l'étude relève toutefois que les écarts de tarifs entre banques sont "considérables" : ils varient de un à six pour les profils haut de gamme et les seniors, de un à 17 pour un actif ou une utilisation standard de compte et de un à dix pour un usage intensif du compte, notamment en cas de dépassement du découvert autorisé.

Jouer la concurrence entre les banques

L'UFC-Que Choisir invite par conséquent "les consommateurs (...) à jouer pleinement leur rôle d'arbitre du marché""En moyenne, un senior peut ainsi réaliser 153 euros d'économies, un actif 168 euros et un habitué des dépassements de découvert pas moins de 236 euros en quittant sa banque pour un établissement moins vorace", poursuit l'association.

En particulier, l'association constate que les commissions d'intervention ainsi que les agios, qui peuvent représenter jusqu'à deux tiers du coût du compte pour les consommateurs dépassant régulièrement leur autorisation de découvert, sont plus de six fois moins chers auprès des banques en ligne que chez les établissements traditionnels de réseau.

L'UFC-Que Choisir, qui se dit "convaincue que ces nouveaux excès tarifaires sont rendus possibles par les entraves mises par les établissements à la mobilité bancaire", appelle par conséquent les consommateurs à consulter leur récapitulatif annuel de frais bancaires pour connaître le montant des frais réellement payés l'an dernier.

Elle demande également aux pouvoirs publics de prendre de nouvelles mesures pour favoriser davantage la mobilité entre établissements bancaires.

Infos +

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Relocalisation du Meltblown pour la fabrication de masques en France :  une entreprise de Montbéliard se distingue…

Créée en juin 2020 à Montbéliard, la société Meltblo France a été retenue par l'État pour produire du meltblown, une matière filtrante utilisée pour la fabrication de masques chirurgicaux et de masques FFP2 et FFP3. Le projet d'investissement de Meltblo France s'élève à 4,5 M€. La Région Bourgogne Franche-Comté a décidé de soutenir la société à hauteur de 1,1 M€. La future ligne de production de meltblown devrait être opérationnelle au printemps 2021.

Le marché automobile français continue de se redresser en juillet, aidé par les mesures de soutien

Les immatriculations de voitures particulières neuves en France ont progressé de près de 4% en juillet, a annoncé samedi le comité des constructeurs CCFA, se félicitant que les mesures de soutien déployées par le gouvernement en faveur du secteur "aient bien fonctionné". Si le groupe  Renault affiche de très bon chiffres (+33%), PSA est en recul de 5 %.

Comme un nouveau souffle chez le concessionnaire Savy à Besançon

PUBLI-INFO • Depuis le 1er juillet 2020, Jérôme Pruvot et Régis Guillon sont arrivés chez le concessionnaire Savy à Besançon. Respectivement directeur général et responsable commercial de Savy Franche-Comté, ces deux passionnés d'automobile qui en ont fait leur métier ont pour objectif de donner un nouveau souffle à la concession. L'occasion d'aborder les nouveautés BMW, Mini et BMW Motorrad.

Vrabiloc, une épicerie ambulante de produits en vrac, bio et locaux sillone le Grand Besançon…

Après avoir travaillé dans la restauration, Alexandra, 38 ans, a décidé de se mettre à son compte en septembre 2019 en ouvrant une épicerie itinérante dans le Grand Besançon : Vrabiloc. Son concept : proposer des produits locaux et artisanaux, frais ou sec et sans déchet. Le truc en + de son épicerie : elle est 100% autonome grâce à des panneaux solaires. Interview.

L’allocation de rentrée scolaire, majorée de 100€, sera versée le 18 août

Majorée "exceptionnellement" de 100 euros cette année, en raison "des conséquences sociales de la crise épidémique", elle sera versée le 18 août en Métropole, indique le ministère de la Santé et des Solidarités mercredi 29 juillet. Plus de trois millions de familles aux revenus modestes devraient en bénéficier cette année.

Bourgogne Franche-Comté : le taux de chômage bondit au 2e trimestre

Au deuxième trimestre 2020, en Bourgogne-Franche-Comté, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit en moyenne sur le trimestre à 151 610. Ce nombre augmente de 27,9 % sur le trimestre (soit +33 070 personnes) et de 22,6 % sur un an. En France métropolitaine, ce nombre augmente de 24,5 % ce trimestre (+22,7 % sur un an). Découvrez les chiffres département par département en Bourgogne Franche-Comté.

Besançon : le festival du BBRBU, prévu début septembre 2020, est reporté

L'association des Bars Boîtes et Restos de Besac Unis (BBRBU) prévoyait la création d'un festival en plein centre-ville de Besançon les 4, 5 et 6 septembre prochains pour permettre à l’ensemble des établissements adhérents de "générer d’urgence la trésorerie". Malheureusement, La Rêv'olution du BBRBU est reportée ultérieurement suite à une décision prise en préfecture le 21 juillet.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     11.58
    nuageux
    le 04/08 à 6h00
    Vent
    1.02 m/s
    Pression
    1014 hPa
    Humidité
    97 %

    Sondage