L’Établissement Français du Sang à la recherche de réserves importantes

Publié le 25/06/2021 - 15:36
Mis à jour le 04/07/2021 - 11:52

Appel aux dons de sang • En France, l’EFS compte actuellement 35.000 poches de sang et doit atteindre les 120.000 d’ici mi-juillet. « La situation est vitale et freine les interventions chirurgicales des patients par manque de sang » explique l’EFS  qui  lance un appel pour augmenter leurs stocks. En Bourgogne Franche-Comté, le niveau des réserves est très bas avec seulement une dizaine de jours d’avance seulement alors que les besoins sont en augmentation en raison du déconfinement.

©dr ©
©dr ©

L’été arrive et les réserves de sang sont à un niveau trop bas. La situation sanitaire a davantage écoulé le stock, ce qui a amené l’EFS à réfléchir sur la reprogrammation des interventions chirurgicales non vitales des patients. Par ailleurs, nombre d'entre eux ne pourront être pris en charge si le stock ne revient pas à un haut niveau.

Malgré la mobilisation active d’importants partenaires, les réserves restent insuffisantes.

L’EFS fait alors appel aux citoyens pour se mobiliser et donner leur sang afin d’augmenter la quantité de poches de sang.

Le rôle de l’Établissement Français du Sang

« L’EFS a pour mission principale l’autosuffisance nationale en produits sanguins. » EFS Bourgogne-France-Comté

Le don du sang donne du partage entre donneurs et receveurs.

10 000 professionnels de santé, accompagnés de bénévoles s’engagent à faire des dons, de la vie et traiter 1 million de patients par an.

42 établissements scolaires mobilisés dans la région

« Le lycée est un lieu de transmission de connaissances, mais c’est aussi un lieu de transmission de valeurs partagées par le don de sang : solidarité, altruisme et citoyenneté. » Dr Mohamed SLIMANE, Directeur de l’EFS BFC

La Covid-19 n’a pas aidé à la mobilisation des écoles.

Mais contre toute attente, 302 personnes se sont déplacées jusqu’aux maisons du don ou en collectes mobiles pour un don de sang ou un don de plasma entre le 1er avril et le 31 mai.

  • 140 nouveaux donneurs (46%)
  • 18 parents d’élèves (6%)
  • 24 personnels d’établissement (4%)

En dépit de tous ces dons collectés, la baisse des réserves de sang n’arrive pas à être contrées.

Comment donner son sang ?

Pour faire un don de sang, il faut avoir entre 18 et 70 ans, peser pas moins de 50 kg et se sentir en bonne santé.

  1. Pour prendre rendez-vous :
  2. Ne pas oublier de se munir d’une pièce d’identité ou une carte de donneur, offerte après 2 dons sur l’application.

Afin de faciliter l’accès à tout, l’EFS propose en Bourgogne-Franche-Comté des collectes de sang mobiles.

Chaque semaine, plus de 30 collectes sont organisées avec le soutien des associations pour le don de sang bénévole.

Sont ouvertes également 7 Maisons du don sont « quasi quotidiennement » à Auxerre, Belfort, Besançon, Chalon sur Saône, Dijon, Mâcon et Sens.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14
légère pluie
le 22/06 à 3h00
Vent
3.96 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
95 %