L'Europe a besoin d'investissements, l'"Allemagne aussi"

Publié le 10/10/2014 - 10:19
Mis à jour le 10/10/2014 - 11:25

Pierre Moscovici , le futur commissaire européen aux Affaires économiques, a estimé vendredi que l'Allemagne avait, comme la zone euro, besoin d'investissements privés et publics, tout en se défendant de vouloir donner des leçons à Berlin.

dsc_3819.jpg
©damien poirier
PUBLICITÉ

« On a besoin d’investissements publics et privés, en Europe et en Allemagne aussi« , a déclaré l’ancien ministre socialiste des Finances au micro de la radio Europe 1. « Je ne donne de leçons à personne, chaque pays doit être capable de définir sa propre politique économique, ça vaut pour l’Allemagne, ça vaut pour la France« , a-t-il déclaré. 

Mais « il y aura des investissements privés autant que possible et des investissements publics si nécessaires« , le mandat de la prochaine Commission européenne, dirigée par Jean-Claude Juncker, étant « de faire en sorte que la croissance soit plus forte, que l’emploi redémarre et que ça passe à travers l’investissement« .

 Berlin s’accroche à son objectif d’équilibre du budget fédéral pour 2015

Confrontée à un affaiblissement de sa croissance, l’Allemagne, qui reste la première économie européenne et une locomotive pour la zone euro, est l’objet d’appels tous azimuts à dépenser plus. La Banque centrale européenne (BCE) a envoyé début octobre un message en ce sens à Berlin qui s’accroche à son objectif d’équilibre du budget fédéral l’an prochain.

Jeudi, les principaux instituts de conjoncture allemands, qui ont révisé en nette baisse leurs prévisions communes de croissance pour 2014 et 2015, ont également recommandé à Berlin de faire des investissements publics.

Le futur président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker a proposé un plan d’investissements de 300 milliards d’euros sur trois ans. Mercredi, Pierre Moscovici a reçu l’approbation du Parlement européen pour prendre le portefeuille des Affaires économiques dans la commission Juncker.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès «?Mon 1er toit comtois?», un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.13
partiellement nuageux
le 15/10 à 3h00
Vent
1.13 m/s
Pression
1007.47 hPa
Humidité
85 %

Sondage