Haute-Saône: l'ancien président du Medef de Franche-Comté en détention

Publié le 28/06/2018 - 09:25
Mis à jour le 28/06/2018 - 15:43

[Mis à jour] • L'ancien président du Medef de Franche-Comté jusqu'en mai dernier, Jean-Luc Piton, a été mis en examen et écroué pour "banqueroute" et "abus de bien sociaux" ce mercredi 27 juin 2018 au soir à Vesoul, a indiqué jeudi le parquet.

piton__paysage.jpg
piton__paysage.jpg
PUBLICITÉ

L'enquête des gendarmes de la section de recherches de Besançon "a permis de démontrer une confusion entre son patrimoine propre et celui de ses deux sociétés, Bruno Richard et La Compagnie des Athelots", spécialisées dans le linge de maison haut de gamme et la broderie de luxe, a déclaré à l'AFP le procureur de la République à Vesoul, Emmanuel Dupic.

280 000 euros de virements suspects

Des virements suspects, d'un montant global de 280.000 euros, ont été effectués depuis des comptes de ces sociétés vers d'autres appartenant à M. Piton, dont certains sont domiciliés à Oman et aux Etats-Unis, a-t-il précisé.

Au terme de deux jours de garde à vue, il a été mis en examen à Vesoul pour "banqueroute" et "abus de bien sociaux" en raison d'une comptabilité irrégulière, voire inexistante, et de soupçons de détournements de fonds. Le juge des libertés et de la détention a ordonné son placement en détention provisoire.

Une enquête commencée cette année

L'enquête a débuté début 2018 après des révélations faites par le nouveau repreneur de l'entreprise, Bruno Richard, basée à Luxeuil-les-Bains, qui se trouvait en redressement judiciaire depuis novembre 2017. Il se plaignait notamment de l'état économique de la société et du vol de ses fichiers clients.

"L'information judiciaire ne fait que commencer et elle se poursuit pour connaître l'ampleur des faits", a dit le procureur.

(Selon AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Arrêté anti-pesticide : « Plus de 100 personnes mobilisées » en soutien à Emmanuel Cretin à Besançon

Emmanuel Cretin, maire de Nans-Sous-Saint-Anne avait pris (avec le vote favorable du conseil municipal) un arrêté anti-pesticide en octobre dernier. Convoqué ce 14 novembre 2019 suite à la saisine du tribunal administratif par le Préfet du Doubs, ce dernier estime que la mobilisation ce jeudi à Besançon est une "victoire".

Affaire Maëlys : l’avocat de N. Lelandais souhaite faire annuler le témoignage d’un ex co-détenu

Me Alain Jabubowicz a demandé jeudi 24 octobre 2019 aux magistrats de la cour d'appel de Grenoble d'annuler les déclarations d'un ex co-détenu de Nordahl Lelandais à Saint-Quentin-Fallavier (Isère) selon les informations de RTL et du Parisien. L'ancien militaire lui aurait avoué avoir violé et battu à mort la petite Maëlys.

Suppression des juges selon les scores LREM : Belfort s’indigne

Dans un article paru ce mercredi 23 octobre 2019, Le Canard Enchaîné prétend qu'avec la réforme de la justice, certains postes de juges d'instruction sont menacés d'être supprimés dans plusieurs villes... Des villes où le parti de la majorité, LREM, n'a pas des bons scores, comme à Belfort. Dans la ville du Lion, on s'indigne...

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.56
légère pluie
le 18/11 à 12h00
Vent
1.93 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
97 %

Sondage