L'interdiction de chasser le dimanche "tuerait la chasse populaire", estime la Fédération des chasseurs

Publié le 23/03/2023 - 15:17
Mis à jour le 23/03/2023 - 15:21

L'interdiction de chasser le dimanche, voulue par une nouvelle proposition de loi écologiste, a pour "seul objectif de tuer la chasse populaire", a estimé le président de la Fédération nationale des chasseurs (FNC), Willy Schraen, lors de son congrès national.

"Aucune fédération d'activités nature ne réclame un dimanche sans chasse", a souligné le patron des chasseurs dans un discours à Beaune, lors du rendez-vous annuel de la Fédération. Le numéro un des chasseurs a appelé les quatre millions de détenteurs de permis de chasse à ne pas se laisser enfermer dans "le piège politique grotesque" qui consiste à "monter les gens les uns contre les autres", évoquant la proposition de loi du député EELV Charles Fournier, qui doit être débattue le 6 avril à l'Assemblée nationale. Le texte vise l'interdiction de la chasse le dimanche, une mesure qui a déjà été écartée en janvier par le gouvernement. Critiquant le "climat délétère à l'encontre de la chasse", le président a stigmatisé la "surmédiatisation disproportionnée des accidents".

70 accidents dont six mortels

Ces derniers sont pourtant au "niveau le plus bas de l'histoire de la chasse française", a-t-il rappelé. La saison dernière, 90 accidents ont été enregistrés dont huit mortels. Et cette année, à quelques jours de la clôture de la chasse, ils sont au nombre de 70, dont 6 mortels. Cela correspond à des baisses respectives de 22 et 25%, selon la FNC. "Nous avons réussi à diviser par quatre les accidents de chasse en vingt ans et par cinq ceux mortels" alors que le nombre de coups de carabine a été multiplié par cinq, a souligné M. Schraen. La formation de chasseurs, désormais obligatoire, a permis de faire passer le nombre d'accidents sous la barre des cent, s'est-il félicité, accordant une nouvelle fois un satisfecit au président Emmanuel Macron qui "a une écoute sur la chasse".

"Cet emballement contre la chasse n'était d'ailleurs pas seulement français"

M. Schraen a, en revanche, fustigé les "anti-tout", comme l'Union européenne dont la limitation des cartouches au plomb n'est qu'un "prétexte à détruire la chasse". Appelant au "retour à la raison" plutôt qu'au "cirque médiatique", le patron des chasseurs a souligné que cet "emballement contre la chasse n'était d'ailleurs pas seulement français".  "D'autres pays ont déjà commis des erreurs majeures à ce sujet", a-t-il assuré, évoquant le cas du Japon dont la "politique antichasse" a fait chuter le nombre de chasseurs mais qui, "depuis quelques mois, est contraint de débourser beaucoup d'argent pour recruter des chasseurs dans le but de réguler la nature". "Avec un peu de bon sens et de dialogue, nous pouvons continuer à vivre ensemble", a lancé M. Schraen.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

La Citadelle de Besançon met la biodiversité à l’honneur…

Pour mettre en lumière les projets de conservation d’espèces précieuses soutenus par l’équipe du parc zoologique, le muséum organise à la Citadelle de Besançon du 16 avril au 29 mai 2024 une saison de sensibilisation, le "Printemps de la biodiversité". Sept après-midi seront ainsi dédiées à la découverte d’espèces fascinantes, de leurs environnements fragilisés et des actions mises en œuvre pour leur protection. 

Météo : un week-end très beau et très chaud en Franche-Comté

C'est un week-end qui aura presque des allures d'été que nous annonce Météo France pour ce samedi 6 et dimanche 7 avril 2024 en Franche-Comté. Le soleil sera voilé mais présent tout au long du week-end et les températures s'annoncnet anormalement élevées. De quoi faire plaisir aux spectateurs du carnaval de Besançon qui aura lieu ce dimanche.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.67
nuageux
le 12/04 à 18h00
Vent
1.13 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
57 %