Litige FFF/Sochaux: le jugement du Conseil d'Etat reporté sine die

Publié le 03/05/2017 - 15:25
Mis à jour le 15/04/2019 - 17:36

Le jugement du litige entre la Fédération française de football (FFF) et le club de Sochaux, qui conteste sa relégation en Ligue 2 à l'issue de la saison 2013-2014, a été reporté sine die, a-t-on
appris mercredi 3 mai 2017 auprès du Conseil d'Etat.

soahcux.jpg
©FC Sochaux
PUBLICITÉ

La plus haute juridiction administrative française devait initialement trancher le litige ce mercredi. « L’affaire n’était pas en état d’être jugée, il y a peut-être eu des éléments nouveaux », a avancé auprès de l’AFP une source proche du dossier.

En juillet 2014, le FC Sochaux, qui avait terminé 18e de Ligue 1, avait espéré un maintien dans l’élite en raison du refus de la DNCG (le gendarme financier du football français) de valider la montée de Lens, faute de garanties financières suffisantes. Finalement, le club nordiste avait été admis en L1 par le Comité exécutif de la FFF, quatre jours seulement avant le début de la saison.

Sochaux avait alors saisi le tribunal administratif de Besançon pour demander l’annulation de cette décision, estimant que « la FFF n’était pas compétente pour prendre cette décision et qu’elle n’avait pas respecté l’avis d’une autorité administrative indépendante, la DNCG ».

En janvier 2015, la justice administrative lui a donné raison et a condamné Lens à verser quelques milliers d’euros à Sochaux au titre des frais de justice engagés. En mars 2016, la cour administrative d’appel de Nancy avait à nouveau donné raison à Sochaux. La Fédération avait alors saisi le Conseil d’Etat.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

La Cour de cassation a rejeté ce mercredi 18 septembre 2019 le pourvoi formé par le parquet général contre le maintien en liberté du Dr Frédéric Péchier, anesthésiste de Besançon soupçonné de dizaines d'empoisonnements, qui reste donc libre, a-t-on appris de source proche du dossier et auprès de son avocat.

Meurtre à Fuans : déjà condamné, le suspect était en permission de sortie

Meurtre à Fuans : déjà condamné, le suspect était en permission de sortie

Un homme de 22 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire lundi 26 août 2019 pour avoir mortellement frappé son demi-frère aîné âgé de 33 ans samedi matin à Fuans dans le Haut-Doubs. Il était en permission de sortie au moment des faits, purgeant une peine dans la Meuse après des actes de violence. 

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.82
ciel dégagé
le 19/09 à 15h00
Vent
5.18 m/s
Pression
1023.07 hPa
Humidité
35 %

Sondage